Avis Manga Editions H2T : Wandering Souls – Tome 1

Prévue pour le mois de mai mais reportée à cause du confinement, la nouvelle création originale des éditions H2T, Wandering Souls, est enfin disponible ! Cette série en 2 tomes (la suite est prévue pour novembre) est l’oeuvre de Zelihan, une dessinatrice française de seulement 23 ans bercée par les films du studio Ghibli et par Dragon Ball qui compte bien imposer sa patte dans cette oeuvre qui s’est avérée surprenante sur bien des points ! Nous avons dévoré ce premier tome de Wandering Souls, et il est temps de vous livrer notre avis !


Avis Manga Editions H2T : Wandering Souls - Tome 1Synopsis : Ayten est une jeune orpheline qui vit dans un village de chasseurs au cœur des montagnes. A cause de sa capacité à communiquer avec les dépouilles d’animaux, elle mène une vie isolée des autres membres de sa tribu. Mais alors qu’elle fait une chute mortelle du haut d’une falaise, Ayten se régénère sous les yeux des villageois qui, terrorisés, décident de la bannir. Pour la jeune exilée, ce jour marquera le début d’un voyage extraordinaire à travers les terres des dieux oubliés, les Shagaï. Et c’est dans un temple abandonné qu’Ayten fera une rencontre inattendue qui bouleversera sa vie à jamais.


Avis Manga Editions H2T : Wandering Souls - Tome 1


Nous sommes toujours très impatients de découvrir les créations originales des éditions H2T. La qualité est toujours au rendez-vous (couverture superbe, papier de qualité, pages en couleur) mais ce sont les prises de risque et l’originalité des histoires racontées qui nous intéressent et nous intriguent à chaque fois. Une nouvelle fois, le voyage de notre héroïne Ayten s’est avéré passionnant. Ce premier tome propose néanmoins un rythme assez particulier. L’histoire démarre en effet très rapidement et les bases sont posées : Ayten est rapidement chassée de son village, n’étant pas comme les autres. Celle-ci est en effet capable de parler aux dépouilles des animaux et va survivre à chute normalement mortelle, ce qui entraînera son bannissement définitif du village. Apeurés par ces « pouvoirs », les habitants décident donc de chasser la jeune fille qui va errer dans les bois jusqu’à rencontrer Zêd, un jeune garçon qui se révèle être un « Shagaï » déchut de son statut de divinité. Nos 2 héros vont alors entamer leur quête, à la recherche des « os bleus » qui permettront à Zêd de rejoindre les siens. Nous n’en dirons pas plus sur l’intrigue qui s’avère assez riche, même si de nombreux mystères planent encore… On nous en dit à la fois beaucoup et pas assez, et il est certain que ce voyage initiatique va nous réserver quelques surprises et de sombres menaces. Si nous parlions de « rythme particulier » précédemment, c’est principalement parce que ce premier tome démarre sur les chapeaux de roue avant de s’attarder sur la relation entre nos 2 personnages pour prendre davantage son temps. Ils se découvrent, se chamaillent, se séparent puis se retrouvent, avant un final qui promet beaucoup ! L’écriture est excellente, et les dialogues font souvent mouche, même si on pourra parfois trouver Ayten un peu dure avec le jeune garçon, mais la pauvre n’a pas eu une vie facile et a tendance à se renfermer. On s’attache à nos héros qui ont finalement des points communs, le plus important (et il s’agit d’un thème fort de ce premier tome) étant la peur de se retrouver seul et abandonné. L’angoisse d’Ayten est telle qu’elle en fait des cauchemars assez traumatisants, n’hésitant pas à proposer une certaine violence graphique. Niveau immersion, c’est du tout bon !

Visuellement, le travail de Zelihan est remarquable, notamment dans les environnements bourrés de détails. C’est beau et riche mais la lisibilité reste toujours impeccable, et les illustrations entre les chapitres sont vraiment superbes. Le découpage fait souvent la part belle à de grandes cases, histoire de bien profiter de nos personnages et des décors qu’ils découvrent en même temps que nous. Si le visage de notre héroïne pourra parfois sembler simpliste, il n’en est rien, et les émotions nous parviennent sans mal. On notera également un beau travail sur les contrastes, et on alterne entre des cases lumineuses et d’autres beaucoup plus sombres posant l’ambiance. Franchement, bravo !


A lire également : 



On aurait presque du mal à croire que Wandering Souls se termine en 2 tomes seulement. La fin de ce premier tome est en effet très prometteuse, et bien que le début soit intense, la majeure partie du début de l’aventure de nos héros propose un rythme plus calme développant leur relation. Les thèmes abordés font mouche et les visuels sont de grande qualité ! Malgré son jeune âge, l’auteure fait preuve d’une grande maturité et parvient à nous embarquer sans mal dans son univers. Ses influences sont parfois visibles, mais elle réussit à créer son propre monde et des personnages vite attachants. Vivement la suite, prévue pour la fin d’année. En attendant, vous pouvez retrouver tous les détails de ce premier tome sur le site de l’éditeur, juste ici !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *