Avis BD Glénat : How I live Now (récit complet)

Nouveauté du jour aux éditions Glénat, « How I live Now » est un ouvrage qui a su nous toucher et qui ne vous laissera pas indifférent. Adaptation du livre éponyme de Meg Rosoff  adapté au cinéma dans un film réalisé par Kevin Macdonald en 2013, l’ouvrage est dessiné par Christine Circosta et adapté par Lylian, à l’origine des séries « La Famille fantastique » ou encore « Méto » en 2018. Il est temps de partir à la découverte du destin de Daisy, envoyée par son père dans la campagne anglaise chez sa tante et ses cousins, et qui va voir sa vie chamboulée à jamais. 


Avis BD Glénat : How I live Now (histoire complète) critique bande dessinée blog lageekroomSynopsis : Elisabeth préfère qu’on l’appelle Daisy. Au prétexte de la guerre qui s’annonce, cette new-yorkaise de 15 ans en conflit avec son père et sa nouvelle compagne est envoyée au fin fond de la campagne anglaise, chez une tante et des cousins qu’elle ne connait pas. Edmond, Piper, Tante Penn, Isaac et Osbert l’accueillent avec une gentillesse désarmante et ce nouveau cadre familial déstabilise Daisy avant de la charmer, lui faisant presque oublier la mort de sa mère… Et, surtout, il y a l’amour naissant entre elle et Edmond. Cette bulle presque rêvée prend fin brutalement à l’apparition d’une guerre que l’on ne voit pas, mais dont l’écho transforme leur vie en chaos. Daisy n’aura alors de cesse de retrouver sa nouvelle famille, et son Edmond. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis BD Glénat : How I live Now (histoire complète) critique bande dessinée blog lageekroom


Daisy est une jeune new-yorkaise de 15 ans, envoyée par son père au fin fond de la campagne anglaise chez sa tante et ses cousins. Elle est en conflit avec lui et sa nouvelle compagne, et pense qu’il s’est débarrassé d’elle pour vivre son histoire d’amour tranquillement et sans contrainte. Mais ce voyage est également lié à la guerre qui se prépare, une Guerre mondiale bien réelle dont nous ignorons quasiment tout. A quelle époque se passe le récit ? Qui est l’ennemi, que l’on n’aperçoit qu’une ou deux fois au cours de la lecture ? Beaucoup de questions restées sans réponse, qui donnent lieu à une certaine confusion. Tout ceci a des allures de Seconde Guerre mondiale, mais notre héroïne a un smartphone, la plaçant donc dans un contexte plus moderne. Mais si le contexte historique reste vague, cela n’empêche pas l’immersion, bien au contraire. En arrivant dans sa nouvelle famille, Daisy va être bien accueillie, principalement par sa petite cousine qui lui redonne goût aux contacts humains. Mais c’est surtout auprès d’Edmond qu’elle va se sentir bien, et leur rapprochement va être difficile à cacher aux autres. Une histoire d’amour est en train de naître, déjà très forte… un amour presque interdit et pourtant si beau, qui sera malheureusement freiné par l’étau de la guerre qui se resserre. Et pourtant, tout se passait bien dans la maison campagnarde familiale, et même si leur tante avait du partir pour le travail, les jeunes s’en sortaient très bien à la maison, profitant de la nature et de doux moments dans les champs ou à la pêche. Ils se pensaient loin de cette guerre qu’il ne découvraient qu’à travers un poste de télévision, mais les événements vont les rattraper. Les militaires décident en effet de réquisitionner leur maison et de les envoyer dans des familles ou des camps d’accueil. Daisy va être séparée d’Edmond, et va tout faire pour le retrouver.

« How I live Now » propose donc 2 parties bien distinctes, la première étant profondément humaine, belle et légère, et la seconde étant plus dure voire parfois sombre. De nombreuses sensations nous ont traversés durant la lecture, et nous nous sommes rapidement attachés aux personnages. Lorsque cette guerre presque invisible devient concrète pour Daisy et les autres, on a peur pour eux, surtout que rien ni personne ne semble en mesure de les protéger. On se rend compte que tout peut basculer, et que les notions de liberté et de bonheur sont bien fragiles. Et il y a ce lien si fort entre Daisy et Edmond, qui la pousse à le rechercher. Mais y parviendra-t-elle ? De nombreux thèmes forts sont abordés tout au long de la lecture, et malgré un découpage très classique, l’ensemble ne manque pas de rythme. Le coup de crayon parfois simpliste sied parfaitement à l’ambiance qui se dégage des pages, et les visages bourrés d’émotions sont souvent touchants. Nous avons également beaucoup apprécié la colorisation, avec des choix pertinents qui nous font ressentir littéralement les scènes. Ce n’est certes pas le visuel le plus impressionnant que l’on ait pu voir, mais l’ensemble est cohérent et souvent très beau.


A lire également :


Toutes sortes de sensations frappent lors de la lecture de « How I live Now ». Du bonheur, lorsque Daisy rencontre cette famille si accueillante, de l’inquiétude lorsque la guerre les rattrape et de la tristesse lors de certains événements très forts. Avec ses personnages bien écrits et attachants et son style visuel qui correspond parfaitement à l’ambiance, l’ouvrage prend aux tripes et il est difficile de décrocher jusqu’à la fin, que nous vous laisserons découvrir. Une belle découverte, disponible dès aujourd’hui aux éditions Glénat.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.