Avis Manga Doki-Doki : Saotome, Love & Boxing – Tomes 1 et 2

En ce mois de juin déjà riche en manga de qualité, les éditions Doki-Doki nous proposent une nouvelle série, la toute première de l’auteur Naoki Mizuguchi à débarquer en France. Avec une sortie simultanée des 2 premiers tomes (la série en comporte 10 au total), l’éditeur nous permet de nous plonger dans cette histoire qui porte bien son nom, et qui va nous parler de romance mais également de boxe ! C’est parti pour notre avis.


Avis Manga Doki-Doki : Saotome, Love & Boxing - Tomes 1 et 2 blog manga lageekroomSynopsis : Yae Saotome est une lycéenne au regard froid, une athlète au physique atypique, et une boxeuse qui porte les espoirs de tout un lycée. Mais en réalité, c’est surtout une jeune fille réservée, gauche et fleur bleue… Et cette force la nature est tombée amoureuse d’un garçon maigrichon et empoté ! Parviendront-ils à vivre leur amour malgré les contraintes et leurs différences ?


Avis Manga Doki-Doki : Saotome, Love & Boxing - Tomes 1 et 2 blog manga lageekroom


Yae Saotome, 17 ans, vient tout juste de faire sa déclaration à Satoru Tsukishima, 16 ans. Il n’a pas de petite amie, n’est pas amoureux d’une autre fille, mais doit refuser la demande de la jeune fille. Cette dernière, véritable star de son lycée, est également une grande sportive. Championne du tournoi inter-lycées du Kantô, elle est spécialiste des patates dans la tronche et impressionne, fascine, et fait même peur aux hommes. Le fait qu’elle s’intéresse à Satoru est presque surprenant, ce dernier étant petit et maigrichon, et n’ayant remporté aucune victoire, faisant lui aussi partie du club de boxe. S’il refuse de sortir avec elle, c’est principalement pour ne pas interférer avec sa prometteuse carrière. Notre héroïne est grande, musclée, a le regard parfois froid, mais n’en reste pas moins sensible, et cette déclaration qui arrive dès les premières cases du premier tome en est la preuve. Saotome est d’ailleurs particulièrement touchante, et son mental d’athlète laisse parfois place à une sensibilité attachante et quelques faiblesses. Mais le destin va en décider autrement, et nos 2 héros vont se rapprocher malgré eux. La coach de Saotome va en effet nommer Satoru comme nouvel entraîneur de la sportive, afin que les tourtereaux puissent sortir ensemble en toute discrétion. Satoru va mettre tout son cœur pour être le meilleur entraîneur possible pour sa petite-amie, et s’avérer lui aussi touchant dans sa démarche malgré son côté empoté. Il faut avouer que le couple n’est pas forcément assorti au premier abord, mais qu’importe, les sentiments sont là ! Peu importe le physique, la différence de taille ou de musculature, seuls les sentiments comptent. Malgré tout, Satoru et Saotome vont devoir garder leur relation secrète, les enjeux étant importants. Une relation avec un garçon ne saurait être tolérée pour Saotome, et même le maire de la ville s’en mêle. La situation pourrait bien être plus compliquée que prévue.

Ces 2 premier tomes s’avèrent déjà intéressants, même si le récit mérite de gagner un peu plus en consistance. En l’état, on découvre un enchaînement de séquences parfois drôles et souvent touchantes. Les personnages sont bien écrits, en particulier Saotome qui a une vision toute particulière de son corps, que l’on découvre à travers son regard perçant lorsqu’elle se voit dans un miroir. Athlétique, elle n’en reste pas moins très belle, même si sa taille et son corps sont parfois un handicap, notamment pour se trouver de nouveaux vêtements. Elle n’en reste pas moins parfaitement mise en valeur par l’auteur, qui nous fait bien comprendre qu’une femme forte et sportive peut être tout à fait féminine et vivre une vie amoureuse comme les autres. Sa relation avec Satoru reste dans la retenue, même si on sent bien qu’ils ne demandent qu’à se rapprocher et à franchir les étapes. L’arrivée de Mito, qui a découvert leur petit stratagème, va mettre du piment à l’histoire, et donner lieu à des passages vraiment rafraîchissants. On terminera avec un petit mot sur les combats, très dynamiques et très beaux visuellement. La puissance de Saotome explose à chaque coup de poing, et on sent qu’elle libère sa frustration sur le ring. Nous avons hâte de la voir à nouveau à l’œuvre.


A lire également :


L’éditeur Doki-Doki a eu une bonne idée en sortant les 2 premiers tomes de « Saotome – Love & Boxing » simultanément. L’immersion n’en est que plus grande, et l’arrivée de Mito dans le tome 2 apporte un plus non négligeable, variant davantage les situations. Le manga de Naoki Mizuguchi propose quoi qu’il en soit une belle fraîcheur et s’avère sympathique et drôle, tout en mettant en avant une héroïne aussi atypique qu’attachante. Physiquement forte, Saotome n’en reste pas moins une jeune femme sensible, qui aspire à vivre une belle relation amoureuse. Elle est touchante, et son regard parfois froid et insensible cache un tout autre caractère. Une bonne pioche pour ce mois de juin donc !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *