Avis Manga Glénat : 100 jours avant ta mort – Tomes 5 et 6 (série terminée)

Prévu pour le 5 janvier 2022 (soit demain au moment où nous écrivons ces lignes), le tome 5 de « 100 jours avant ta mort » sera l’avant-dernier de la série. Le shôjo de Migihara reprend les codes du genre mais est parvenu à se démarquer avec ses petites touches de fantastique, et surtout le pouvoir de son héros Taro. Pour vous remettre dans le bain, n’hésitez pas à jeter un œil à notre avis sur les tomes 3 et 4 (disponible à cette adresse). Mais c’est le tome 5 qui nous intéresse aujourd’hui, et il est temps de voir s’il est de qualité. C’est parti !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 6, disponible le 6 avril 2022 – 


Avis Manga Glénat : 100 jours avant ta mort tome 5 lageekroom blog mangaSynopsis : Umi parle pour la première fois de ses doutes et de ses peurs à Taro, qui décide de l’accepter comme elle est. Le lendemain de cette discussion à cœur ouvert, l’espérance de vie d’Umi baisse drastiquement ; il ne lui reste plus que 5 jours à vivre. Dieu, toujours prêt à jouer des tours, leur réserve un avenir plus qu’inattendu. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Glénat : 100 jours avant ta mort tome 5 lageekroom blog manga


Bon, après avoir lu ce tome 5 de « 100 jours avant ta mort », nous sommes confrontés à un réel problème : il va être très difficile de vous en parler sans vous spoiler. En effet, et après un résumé des événements au début de ce tome, tout va rapidement s’enchaîner. Concrètement, et c’est indiqué dans le synopsis : il ne reste plus que 5 jours à vivre à Umi. Du coup, ses amis vont tout faire pour la protéger : Taro ne va pas quitter des yeux le décompte de jours, et Umi devra sécher les cours et éviter de sortir seule. « Je ferai tout mon possible pour rester en vie ». Mais pourquoi, d’un seul coup, si peu de temps ? La discussion importante à la plage entre nos 2 amoureux a-t-elle un lien avec tout ça ? Difficile à dire, et malgré toutes les précautions qui pourront être prises, le destin va faire parler de lui. Le futur entrevu par Itsuki va-t-il se réaliser ? On rappelle que selon lui, Taro n’a pas un seul, mais plusieurs avenirs possibles. Mais les cartes vont rapidement être redistribuées, et ce tome 5 va prendre une tournure inattendue. On va donc de surprise en surprise, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Tout est bouleversé après le premier tiers du tome, mais une nouvelle fois, nous ne voulons rien vous gâcher. Sachez que c’est Umi qui va désormais devoir prendre les choses en main, et que vous apprendrez d’où viennent les pouvoirs de nos héros.

On a pu reprocher à « 100 jours avant ta mort » quelques longueurs et des personnages trop sur la réserve, mais ce n’est pas du tout le cas dans ce tome 5. On monte clairement d’un cran, à un tome seulement de la fin du récit. C’est un peu triste, forcément, car nous sommes attachés à ces personnages. Mais nous avons hâte de découvrir la fin de l’histoire. Mention spéciale également aux dessins, toujours aussi fins et élégants, mettant en avant, via de grandes illustrations, les visages détaillés et touchants des différentes personnages. Après ce tome 5, on peut dire que l’attente jusqu’au prochain (et dernier) va être longue ! Les surprises scénaristiques sont là, et on ne s’ennuie pas une seconde lors de la lecture. Certains choix diviseront néanmoins les lecteurs, avec la présence d’explications peut-être un peu trop « concrètes ». Difficile d’en dire davantage sans vous spoiler, mais sachez que nous détaillerons tout ça dans notre avis sur le tome 6. Vivement !


A lire également : 


100 jours avant ta mort - Tome 6 lageekroom100 jours avant ta mort – Tome 6 (dernier tome) : nous y voilà ! Le manga de Migihara va prendre fin le 6 avril prochain, avec un dernier tome qui a la lourde tâche de conclure un récit riche en rebondissements. Désormais, « Taro a vingt jours pour se remémorer les quatre déclarations d’amour qu’il a faites à Umi, sinon cette dernière s’effacera définitivement de sa mémoire. Toutefois, il est de plus en plus réticent, car ce processus lui est particulièrement douloureux ».

« 100 jours avant ta mort » a réussi, depuis ses débuts, à proposer un mélange de romance et de science-fiction bien dosé. Lorsqu’un compte à rebours s’est déclenché sur Umi, indiquant qu’il ne lui restait plus que 100 jours à vivre, nous avons compris que le manga allait prendre un virage très particulier, et l’écriture a été au final une belle réussite. Attention, les phrases qui suivent vont spoiler le tome 5, assurez-vous de l’avoir bien lu avant de poursuivre ! Cinq jours avant la mort annoncée d’Umi, cette dernière a été sauvée d’un accident, à 2 doigts de passer sous les roues d’un camion. Seulement voilà, c’est Taro qui est mort en la sauvant. Et c’est là que le manga a pris des risques, nous révélant que c’est en réalité Dieu lui-même qui tire les ficelles depuis le début, en distribuant des pouvoirs à certains individus pour profiter du spectacle. Dieu a particulièrement apprécié observer Taro et Umi, qui ont tout fait pour déjouer le destin. « Les humains ont beau avoir des pouvoirs, ils ne changent pas systématiquement leur destin. D’autant qu’il leur est plus facile de se laisser porter par le courant ». L’idée d’augmenter l’espérance de vie d’Umi en faisant battre son cœur vient de lui, et il affirme s’être bien amusé. Au final, Taro est mort… Mais ce dernier va demander à Dieu de parier à nouveau sur lui, et de le ressusciter, pour lui prouver qu’il peut bouleverser n’importe quel futur.

Dieu accepte, mais va forcément pimenter un peu les choses. Taro est en effet ressuscité, mais a perdu la mémoire et ne se souvient plus d’Umi. Cette dernière a désormais 20 jours pour rassembler les pièces du puzzle, et se faire remémorer à Taro les 4 déclarations d’amour qu’il lui a faites. Une mission corsée, car le Taro revenu sur Terre (son autre partie est restée au Paradis et interagit parfois avec Umi dans son sommeil) semble souffrir de cette situation. Ce dernier tome de « 100 jours avant ta mort » est vraiment excellent et toujours aussi touchant. Le héros du récit n’est plus Taro mais Umi, et c’est elle qui va devoir prendre les choses en mains désormais. Un retournement de situation parfaitement gérée par la mangaka, qui va une nouvelle fois aborder les thèmes du destin, du libre-arbitre et bien entendu de l’amour. La fin plaira ou non mais qu’importe, la série depuis ses débuts a su faire preuve de cohérence, et les différents rebondissements ont toujours maintenu l’intérêt. Visuellement, c’est une nouvelle fois magnifique, doux et touchant, avec des personnages aux regards très détaillés. Clap de fin donc pour « 100 jours avant ta mort », et c’est avec une certaine émotion que nous avons tourné les dernières pages. Merci aux éditions Glénat pour cette belle histoire.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.