Avis Manga Kana : Darwin’s Incident – Tome 1

Disponible chez nous depuis le 1er juillet 2022 aux éditions Kana (via leur label Big Kana), le premier tome de « Darwin’s Incident » a de quoi intriguer. De part sa jaquette tout d’abord, mais également parce que les thèmes abordés sont clairement d’actualité. Lancée au Japon en juin 2020, la série a déjà reçu plusieurs récompenses et débarque donc chez nous avec la volonté de nous accrocher tout autant que les lecteurs japonais ! Ce premier tome est-il une réussite ? C’est ce que nous allons voir. 


Avis Manga Kana : Darwin's Incident - Tome 1Synopsis : Charlie est né en laboratoire à la suite d’expérimentations génétiques, d’un père humain et d’une mère chimpanzé ; il est un «humanzee». Spécimen unique, Charlie est recueilli et élevé en famille par un couple formé par un scientifique spécialiste des primates et par une avocate. 15 ans plus tard, Charlie le humanzee intègre le lycée et il fait la rencontre d’une jeune fille du nom de Lucy. Pourtant, l’arrivée de Charlie dans la communauté humaine va créer une onde de choc. Bien vite, les implications de son existence secouent la société américaine et, au-delà, suscite des questions au niveau mondial…


Avis Manga Kana : Darwin's Incident - Tome 1


Lorsqu’une œuvre aborde les thèmes de l’écologie, du véganisme ou encore du terrorisme, c’est à double tranchant. Soit l’ensemble fait preuve d’une certaine « finesse » et parvient à nous toucher et nous sensibiliser avec ses messages, soit on a affaire à un enchaînement de clichés et de lourdeurs qui finissent par nous sortir du récit. C’est par exemple le cas avec la série Resident Evil sur Netflix (dans un genre totalement différent), qui tente d’aborder (ou plutôt de forcer) tous les thèmes « tendance », desservant clairement leurs propos. La série Netflix parle en effet de véganisme, de harcèlement scolaire ou encore d’homosexualité de manière tellement grossière que cela casse totalement l’impact voulu, donnant davantage envie d’éteindre sa télé que de continuer à voir ces thèmes maltraités. Rassurez-vous, ce n’est absolument pas le cas avec ce premier tome de « Darwin’s Incident », malgré notre crainte à la lecture des premières pages. On nous parle en effet rapidement de protection des animaux, de véganisme, de terrorisme végan, ou encore de harcèlement dès les premiers chapitres.

Mais au lieu de provoquer l’indigestion, le mangaka Shun Umezawa va affiner son propos, le détailler, et le rendre au final percutant, dénonçant ce qu’il faut dénoncer sans jamais prendre parti ou imposer quoi que ce soit. Un peu comme les parents de Charlie, qui ont leurs convictions personnelles mais ne les imposent pas aux autres. Mais qui est Charlie ? Vous l’aurez compris en lisant le synopsis de ce premier tome, il est unique en son genre. Charlie est un humanzee, un être mi-humain mi-chimpanzé. Lors d’une opération commando menée par une organisation de défense des animaux, une femelle chimpanzé (sa mère) a été recueillie et lui a donné naissance. Charlie a été adopté par Gilbert Stein, professeur à l’institut Kornberg, et son épouse avocate Hanna. Quinze ans plus tard, Charlie a grandi et va découvrir le monde, partant pour la première hors de chez lui en direction du lycée.

Difficile de se faire accepter lorsque l’on est différent. Mais au delà de ça, Charlie est également une « star », que certains vont vouloir prendre en photo tandis que d’autres vont immédiatement prendre en grip. C’est bien connu, ce qui est différent fait toujours un peu peur… Heureusement, l’élève modèle et discrète Lucy (vous noterez l’importance de son prénom) va se rapprocher de lui. Mais les choses vont devenir complexes lorsqu’un attentat va faire de nombreuses victimes à New-York. Les auteurs se revendiquent comme étant l’alliance de libération des animaux, et on apprend qu’ils veulent mettre la main sur Charlie… Ces activistes vegan vont secouer la société, et donner une image non représentative des véritables vegan.  Ce premier tome est une franche réussite, et parvient à développer ses thèmes sans jamais en faire trop (malgré quelques premières pages qui forcent un peu sur le côté « moderne » avec des réseaux sociaux cités à la pelle).

Charlie est un personnage complexe, aussi fort qu’un chimpanzé et plus intelligent que la plupart des êtres humains. Les questions qu’il se pose sur la vie ou sur les relations humaines et les différents sentiments sont vraiment intéressantes. Par exemple, il s’interroge sur l’anxiété : « l’anxiété, c’est quand on s’angoisse au sujet d’un péril susceptible d’arriver dans le futur. Pourquoi ne pas avoir peur seulement le moment venu ? Pour l’instant, il ne s’est rien passé ». Son comportement se rapproche forcément de celui d’un primate (il aime être dans les arbres), et contraste avec sa capacité de réflexion. Sa relation avec ses « parents » est bien traitée également, et on sent l’aspect protecteur et l’amour de sa mère adoptive. Concernant sa mère biologique, il a son idée bien à lui… Au final, on ne peut que vous conseiller de découvrir ces débuts de « Darwin’s Incident » ! Le mangaka Shun Umezawa pose des bases solides, et parvient a déjà développer de nombreux thèmes forts et d’actualité sans jamais « forcer » ou prendre parti. Les personnages sont intéressants, le suspense est au rendez-vous, et les visuels sont très efficaces. Une future série phare aux éditions Kana ? C’est fort probable !


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.