Avis Manga Kana : Kowloon Generic Romance – Tomes 1 et 2

Après l’excellente série « Après la Pluie » publiée aux éditions Kana, la mangaka Jun Mayuzuki a fait son retour chez l’éditeur en mai dernier avec sa nouvelle série,  » Kowloon Generic Romance« . Cette dernière, publiée depuis 2019 au Japon dans le magazine Young Jump de Shûeisha, nous intriguait tout particulièrement, notamment car elle prend pour cadre Kowloon, une citadelle fascinante détruite au début des années 90. Ce premier tome s’est-il avéré convaincant ? C’est ce que nous allons voir.

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 2, disponible depuis le 3 septembre 2021 –


Avis Manga Kana : Kowloon Generic Romance - Tome 1 lageekroomSynopsis : La citadelle de Kowloon… Un labyrinthe de ruelles, de boui-bouis… Reiko Kujiraï et Hajime Kudo sont deux agents immobiliers dans la trentaine qui sillonnent cet enchevêtrement de béton. Entre eux semble se dessiner le début d’une romance. Mais est-ce vraiment le début ? Comment se fait-il que, sur la photo trouvée par Reiko, Hajime et elles semblent bien plus proches qu’ils ne le sont actuellement ?
Et la citadelle de Kowloon est-elle vouée à disparaître grâce au bâtiment futuriste en construction au-dessus de leur tête : Generic Terra ?


Avis Manga Kana : Kowloon Generic Romance - Tome 1 lageekroom


Nous connaissions déjà les qualités de narration de Jun Mayuzuki, et placer le contexte de sa nouvelle histoire à Kowloon a quelque chose d’encore plus attirant. Si vous ne connaissez pas l’histoire de cette citadelle, nous vous invitons fortement à aller découvrir tous les détails disponibles sur internet, de sa création à sa démolition, en passant par l’aspect politique et géographique de ce lieu aussi atypique. Les images de Kowloon parlent d’elles-mêmes : l’endroit est incroyable, dans tous les sens du terme (positifs ou négatifs), avec sa densité de population folle et des ruelles qui devenaient de plus en plus dangereuses, la citadelle étant petit à petit abandonnée par la police. Notre manga du jour démarre d’ailleurs sur une mise en scène très cinématographique, avec un mouvement de caméra qui nous présente notre héroïne dans sa routine quotidienne, laissant petit à petit apparaître les infrastructures et un pan entier de la ville. C’est clairement impressionnant, et ça met dans l’ambiance ! Reiko Kujiraï vit donc à Kowloon, et elle est agent immobilière. Elle travaille avec Hajime Kudo, et ces 2 personnages semblent bien différents, que l’on parle de leur comportement ou de leur caractère. Plus moderne et très curieuse, Reiko est toujours prête à découvrir de nouveaux endroits de Kowloon, tandis que son collègue est davantage dans la nostalgie et préfère se rendre dans les lieux qu’il connaît déjà. Ils s’opposent sur leur vision de Kowloon, sorte de confrontation entre modernité et ancienneté, et pourtant, on comprend rapidement qu’elle a des sentiments pour lui. Tout est raconté avec justesse, subtilement, et la mangaka parvient à nous faire comprendre les choses avec sa simplicité habituelle, par un geste ou encore un regard.

Mais ce n’est pas tout, et ce premier tome réserve déjà pas mal de surprises, sans oublier des mystères que nous avons hâte de percer. Nous ne vous en dirons pas plus pour ne rien vous spoiler, mais la fin du tome est très surprenante et interroge… Quelques indices en cours de lecture nous laissent à penser que le passé aura son importance dans la relation entre nos 2 personnages principaux. On ajoutera qu’un aspect science-fiction s’ajoute au récit, et s’intègre vraiment très bien. Il sera question d’une société, Generic Terra, et d’un quartier ultra moderne qui « flotte » au dessus de Kowloon. Une nouvelle fois, ancien et moderne s’affrontent ! La citadelle de Kowloon est-elle menacée ? On découvre quoi qu’il en soit les différents quartiers avec un certain intérêt, et on sent que la mangaka s’est bien documentée sur le sujet. Restaurants, ruelles, cinémas pour adulte : la visite de Kowloon est passionnante, parfois sombre, mais très accrocheuse. Ce premier tome, en plus d’être superbe visuellement, parvient donc à nous captiver, avec son lot de mystères et ses personnages écrits avec justesse. Au delà d’une simple relation entre 2 personnages, le récit sait distiller ce qu’il faut d’interrogations et ajoute même une touche de science-fiction. Kowloon se dévoile à nous, nous intrigue et nous passionne, et la fin du tome s’avère très surprenante. Nous sortons de cette lecture avec plein de questions en tête, et la sensation d’avoir participé à un sacré voyage.


A lire également : 


Kowloon Generic Romance - Tome 2 blog manga lageekroomKowloon Generic Romance – Tome 2 : déroutant, tel est le mot qui nous vient à l’esprit à la fin de la lecture de ce tome 2 de « Kowloon Generic Romance ». Alors que la fin du premier tome laissait sur une énorme interrogation, ce nouveau volume démarre sur un flashback avec l’arrivée de Kudo à Kowloon et sa rencontre avec Reiko. On se rend d’ailleurs rapidement compte que les rôles sont inversés, et que c’est la jeune femme qui fait découvrir la ville à son nouveau collègue. Reiko semble être une tout autre personne, et la mangaka joue à nouveau avec l’aspect labyrinthique de la ville pour nous immerger totalement (la ville semble clairement être une métaphore de l’esprit humain). Cela fonctionne à nouveau immédiatement, et les mystères parviennent eux aussi à nous captiver lors de la lecture. Reiko a en effet découvert une photo sur laquelle elle apparaît avec Kudo pendant leurs fiançailles. Une chose totalement impossible pour elle, n’ayant aucun souvenir de cet événement, mais notre héroïne va se rendre compte qu’elle a oublié son passé. Les derniers mois de sa vie mis à part, c’est le flou total, et Reiko en parle avec son amie et se confie. Qui est-elle ? Kudo est-il au courant ? Pourquoi ne pas demander des informations à l’homme qui a pris cette photo ?

Les questions s’accumulent ! Alors que l’on pensait entamer ce tome 2 avec des réponses, ce sont de nouvelles interrogations qui s’ajoutent à la liste. De nombreux indices ou éléments étranges sont distillés ça et là pour nous faire comprendre qu’il ne s’agit pas d’une simple amnésie, et diverses théories viennent en tête. On trouve même en fin de tome quelques connotations bibliques, en rapport avec Adam et Eve, la pomme et le serpent. Des métaphores bien amenées, notamment avec la présence du groupe Hebinuma (qui a subitement ouvert un complexe de santé qui propose des consultations médicales gratuites) et de son dirigeant le professeur Hebinuma. Ce dernier semble s’intéresser de très près à Reiko, et de manière assez étrange. Certaines phrases employées font réfléchir, et proposent à nos yeux plusieurs niveaux de lecture. Tout est énigmatique dans ce tome, que l’on parle de certaines réactions étranges (voire agressives) de Kudo, du fait que Reiko n’ait soudainement plus besoin de lunettes ou de la présence de Generic Terra, ce quartier ultra moderne qui « flotte » au dessus de Kowloon. On ressort donc de cette lecture avec davantage de questions que de réponses, mais une envie folle de découvrir la suite. On terminera avec un mot sur les dessins, souvent superbes, à la fois doux et touchants. Les personnages sont parfaitement mis en valeur, et on retrouve ce style unique qui mélange avec élégance ancien et moderne, avec une douce odeur de nostalgie. Vite, la suite !


Avis Manga Kana : Kowloon Generic Romance - Tome 1 lageekroom


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.