Avis Manga Kazé : Phantom Seer – Tomes 1 et 2

Nouvelle série disponible aux éditons Kazé depuis le début du mois de mars, « Phantom Seer » est signée Tôgo Gotô (au scénario) et Kento Matsuura (au dessin), à qui l’on doit notamment « Tokyo Shinobi Squad« , du même éditeur. Quatre tomes sont prévus, et ce premier nous embarque à la chasse aux « phantom », des esprits malfaisants qui pourraient bien vous coller le frisson. C’est parti pour notre avis !


Avis Manga Kazé : Phantom Seer tome 1 lageekroomSynopsis : Issu d’une lignée qui fait trembler les créatures paranormales, Iori est un puissant médium capable d’exorciser les esprits malfaisants appelés « phantom ». Or, ce lycéen fainéant, égoïste et désagréable ne rêve que d’une chose : une vie banale. Tout le contraire de Riku, une camarade populaire et altruiste… mais qui attire tous les phantom alentour ! Lorsqu’on assigne à Iori la protection de Riku, les deux camarades décident de collaborer pour, peut-être, changer leurs destins…


Avis Manga Kazé : Phantom Seer tome 1 lageekroom


En postface de ce premier tome, Tôgo Gotô et Kento Matsuura nous avouent qu’ils sont de grands froussards et qu’ils adorent les histoires de fantômes. « Phantom Seer » nait donc de leur envie de lancer un shônen d’horreur, et de ce côté là, ce premier tome est une belle réussite. Entre certaines visions cauchemardesques de fillettes derrière une fenêtre, ces fantômes tapis dans l’ombre qui vous demandent de les rejoindre et le bestiaire développé dans ces premiers chapitres, le manga fonctionne vraiment bien. Les références au cinéma du genre sont là, de The Ring à The Grudge, et on entendrait presque certains cris sortir des pages que l’on enchaîne sans jamais s’ennuyer. Mais « Phantom Seer » sait également nous faire sourire, et notre héros a un sacré caractère. Iori est un puissant médium, à son plus grand regret, lui qui aimerait vivre comme un lycéen ordinaire (voire totalement banal). Mais il fait partie d’une organisation qui traque les phantom, aux côtés de sa sœur, qui semble avoir une forte emprise sur lui, et d’autres personnages que l’on va découvrir au fur et à mesure. Sa nouvelle mission sera très simple : protéger Riku, qui est un aimant à phantom malgré elle. Très altruiste (tout le contraire de Iori), elle va se rendre compte qu’elle est la cause d’événements dangereux pour les gens qui l’entourent, alors qu’elle pensait au contraire les aider. Elle va se remettre en question, mais va faire preuve d’un sacré caractère, formant un duo aussi atypique que prometteur avec Iori.

Ce premier tome est rythmé et vraiment sympathique, mélangeant action, horreur et humour avec un bon dosage. Certes, certaines blagues sont inégales, mais l’ensemble reste bien écrit et on s’immerge sans problème dans le récit. Les événements s’enchaînent bien, et on découvre des phantom très bien réalisés et évoluant parfois dans leur propre dimension. La séquence avec les miroirs est par exemple vraiment sympa ! Visuellement, on retrouve le coup de crayon vif et précis de Kento Matsuura. Certains enchaînements de cases sont parfois un peu brouillon, mais l’auteur sait également se faire plaisir avec des fantômes représentés en pleine page et vraiment détaillés. Une nouvelle fois, le bestiaire est vraiment réussi, et il est certain que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. La fin est accrocheuse elle aussi, et donne clairement envie de découvrir la suite. Pour conclure, on peut dire que « Phantom Seer » démarre bien et place rapidement ses enjeux et ses personnages. Le cocktail humour/action/fantastique fonctionne, et le rythme est au rendez-vous. Le fait que la série soit prévue en 4 tomes y est sans doute pour beaucoup. Visuellement très chouette (même si un peu brouillon parfois), le manga de Tôgo Gotô et Kento Matsuura s’avère donc convaincant, et devrait monter en puissance dans le prochain tome.


A lire également : 


Phantom Seer – Tome 2 : après un premier tome vraiment réussi et qui s’est avéré être une bonne surprise, « Phantom Seer » poursuit son récit avec un tome 2 qui marque déjà la moitié de la série (qui comportera, on le rappelle, 4 tomes). Maintenant que les enjeux et les personnages ont été mis en place, le manga de Tôgo Gotô (au scénario) et Kento Matsuura (au dessin) va pouvoir monter en intensité, et c’est totalement le cas avec ce deuxième volume. Le cocktail humour/action/horreur fonctionne toujours aussi bien, avec des phantom bien flippants et quelques visions horrifique qui collent le frisson !

On retrouve notre héros Iori, jeune médium capable de manipuler les ombres (et surtout de maîtriser le démon Ongyoki) forcé par sa sœur d’exorciser les phantom. Lui ne demande qu’à mener une vie normale, et c’est loin d’être le cas. Ce personnage attachant va se développer dans ce tome, et nous allons en apprendre davantage sur son passé et la raison pour laquelle il en a après un phantom en particulier. Sa rencontre avec Riku a été d’une importance capitale, car le jeune fille, toujours prête à aider les autres, est en réalité un aimant à phantom. Elle sera bien utile à Iori dans sa quête de vengeance. Notre duo va être séparé pendant une partie de ce tome 2. Iori va en effet partir en mission accompagné de Chihiro, et ils vont tomber sur Senjudoji, un puissant phantom qui serait à l’origine de l’enlèvement de plusieurs aimants. C’est un combat difficile, intense et bourré de bonnes idées de mise en scène, qui attend Iori.

Pendant ce temps, Riku va suivre un entraînement afin de développer son don d’aimant. Des épreuves difficiles attendent la jeune femme, qui commence à se remettre en question. Il faut malgré tout avouer que Riku va évoluer un peu trop vite dans ce tome, en termes de puissance principalement. A peine son entraînement démarré qu’elle se retrouve sur le terrain ! Tout ça est un peu expéditif, mais la courte durée de la série explique ce rythme parfois un peu trop soutenu. Cela n’empêche pas Riku et Iori de former un duo intéressant, et les autres personnages qui gravitent autour d’eux le sont tout autant. La fin du tome fait revenir notre duo au lycée, car le psychologue scolaire semble cacher quelque chose… On ne s’ennuie en tout cas pas une seconde à la lecture de ce tome 2, dynamique, fun, et dont les touches d’horreur fonctionnent bien. Le coup de crayon vif de Kento Matsuura donne du dynamisme au combat, et nous avons trouvé le découpage moins serré que dans le premier tome. Le rendu est du coup plus lisible, ce qui permet de davantage profiter des différents phantom et de nos héros en pleine action. « Phantom Seer » est une série vraiment sympathique, qui mélange les genres sans en faire trop. Les dernières pages donnent quoi qu’il en soit envie de continuer l’aventure !


avis manga Phantom Seer tome 2


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.