Avis Manga Kazé : The Promised Neverland – Tome 8

C’est tout chaud et disponible depuis hier  : The Promised Neverland, tome 8, est passé entre nos mains, et après l’orientation des événements du tome 7, nos attentes étaient nombreuses. Emma et Ray vont de nouveau être face à de nombreux démons, mais leur quête va leur réserver bien plus de surprises. Que vaut ce tome 8 de The Promised Neverland ? On vous répond sans plus attendre !


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 8Synopsis : Pour rejoindre Goldy Pond, Emma et Ray doivent traverser une forêt infestée de démons enragés. Dans une lutte de tous les instants, ils ne peuvent compter que sur leur mystérieux guide, dont ils ignorent toujours le nom. Mais les mène-t-il véritablement sur la piste de William Minerva… Ou à leur perte ? Emma va rapidement se retrouver séparée du groupe, et découvrir une nouvelle facette de l’horreur du monde qui les entoure.


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 8


Alors que le tome 7 était plus posé, axé sur les dialogues et les plans à venir, et mettait en place de nouvelles bases, ce tome 8 démarre à cent à l’heure avec Emma, Ray et leur « guide », poursuivis par une horde de démons. Nos héros sont dans une situation franchement délicate, ces monstruosités ayant la capacité de se régénérer à l’infini, et leurs munitions étant limitées. Qui plus est, les 2 enfants vont rapidement être laissés en plan par Monsieur l’Inconnu, qui continue à mettre en place son plan machiavélique, à savoir tuer l’un d’entre eux. Mais c’est Emma qui va prendre les choses en main et pousser l’homme dans ses retranchements. Elle sait que celui-ci a vécu l’enfer et s’est résigné depuis qu’il a perdu tous ses amis (il en porte d’ailleurs la responsabilité), et elle compte bien lui faire cracher le morceau pour qu’il se sente mieux. La jeune fille va se montrer persuasive, mais un événement inattendu va se produire, et celle-ci va être séparée de ses 2 compagnons.


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 8


C’est environ au tiers du manga qu’Emma va se retrouver dans un village à priori paisible et idyllique. Mais comme souvent dans l’histoire tragique de The Promised Neverland, ce qui semble beau ne l’est jamais vraiment, et ce calme apparent cache une bien triste réalité. Des enfants sont emmenés dans ce village pour être chassés par une élite de démons, qui organisent des petites chasses à l’homme en secret. Survivre, encore et toujours, tel est le maître mot de ce tome ! Emma va donc faire la connaissance d’une nouvelle troupe, et de nombreux personnages viennent donc s’ajouter à une liste déjà bien riche. Une nouvelle traque commence donc, mais dans un environnement plus cloisonné, tranchant avec l’immensité de la forêt au début du tome. De part ses capacités hors du commun (intelligence, vitesse, capacité à gérer rapidement une situation), Emma va rapidement s’attirer les foudres de Leuvis, qui va semble t’il prendre un malin plaisir à la traquer. Un nouveau Nemesis pour Emma ? Sans aucun doute. Les survivants tentent tant bien que mal de s’organiser dans le village, et une hiérarchie a même été mise en place. Comble du vice : les démons fournissent aux enfants des armes et autres moyens de défense pour pimenter encore plus les traques, qui ont lieu tous les 2 ou 3 jours dès qu’une musique retentit. Derrière ce village en apparence calme et apaisant se cache donc une réalité nettement plus violente. 


Avis Manga Kazé : The Promised Neverland - Tome 8


Ce tome 8 n’hésite d’ailleurs pas à faire monter l’horreur d’un cran, avec notamment une double page nous présentant des flashbacks d’enfants joyeux, alternant avec les démons en train de les déguster autour d’une table. Le découpage est la mise en scène sont parfaits et l’horreur nous arrive en plein visage. Ces petits visages d’ange et le côté parfois enfantin de certaines situations tranchent avec le côté apocalyptique et désespéré de l’histoire. Encore une fois, l’écriture est de qualité et on s’attache très vite aux personnages. Ce tome propose également quelques chouettes rebondissements, dont une rencontre qui s’annonce capitale à la toute fin, et qui donne forcément envie d’en savoir plus. On regrettera néanmoins que le fameux stylo de William Minerva, objet capital dans notre histoire, revienne parfois de manière capillotractée sur le devant de la scène pour sortir nos héros de la panade.


Ce tome 8 de The Promised Neverland est réellement saisissant, et rompt avec le rythme plus posé du précédent. Nos héros sont directement dans le bain et aux prises avec les démons, mais le scénario n’oublie pas de se construire et de se renouveler. Les idées et les rebondissements sont excellents, et Emma va rencontrer de nouveaux alliés que l’on a hâte de retrouver. Les questions restent nombreuses : que deviennent les enfants restés à l’orphelinat ? Et dans le bunker ? Le monde des humains existe t’il réellement ? Qui est William Minerva ? Comment Emma parviendra t’elle à quitter le village ? Ray et Monsieur l’Inconnu parviendront-ils à la retrouver ? Notre cerveau est en ébullition, et nous espérons que toutes ces questions trouveront leurs réponses ! Rendez-vous en août pour la suite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.