Avis Omaké Manga : Assistant Assassin – Tome 3

Une de nos plus grosses attentes manga de ce début d’année provient de l’éditeur Omaké Books et son label Omaké Manga ! Le tome 3 d’Assistant Assassin, de Hiromasa Okujima, vient en effet tout juste de débarquer et compte bien frapper une nouvelle fois très fort. Il est donc temps de retrouver Shinichi Asakura, un jeune homme tout à fait ordinaire souhaitant percer dans le monde du manga mais qui s’avère être un redoutable assassin une fois la nuit tombée. Ce tome 3 est-il toujours aussi percutant ? C’est ce que nous allons voir !


Avis Omaké Manga : Assistant Assassin – Tome 3 avis manga lageekroomSynopsis : Shinichi Asakura rêve de devenir mangaka professionnel. Mais en attendant son heure, il fait ses armes chez un auteur de renom, en tant qu’assistant. Malheureusement, cette situation est économiquement précaire et s’il veut pouvoir mettre du beurre dans ses épinards, il est contraint de cumuler un autre boulot : assassin. Certaines crapules méritent-elles le salut ? En tout cas, pour un assassin qui exerce aussi la profession de mangaka, il est plus difficile de tuer un homme lorsque ce dernier vous révèle qu’il est fan de votre travail… Ce tome 3 est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Omaké Manga : Assistant Assassin – Tome 3 avis manga lageekroom


Et c’est reparti pour une nouvelle aventure dans le quotidien de Shinichi, assistant magaka le jour et tueur pour le compte du NAS la nuit. Le Nippon Assistant System est un forum en ligne censé mettre en relation les mangakas et les assistants pour de courtes missions, mais qui cache finalement des contrats demandant d’assassiner des cibles bien précises. Ce tome 3 débute au travail de Shinichi, et le jeune homme en prend une nouvelle fois plein la poire de la part de son patron. Si le boss de notre héros connait le succès avec sa série Tokyo Kid et que son ami Kira est en train de gagner en popularité au point de publier son premier manga dans le prochain numéro spécial du Young Chump, Shinichi galère un peu plus. Il va devoir mettre de côté son personnage en forme de caca auquel il tient tant pour tenter autre chose et murir dans une industrie sans pitié. Ces premières séquences sont franchement drôles, grâce au caractère explosif et au franc parler du patron de Shinichi, et au décalage de certaines séquences. On pensera par exemple à cette scène durant laquelle Shinichi explique qu’il est végétarien et qu’il refuse de faire du mal aux animaux, lui qui n’hésite pas à aller coller des coups de marteau dans la tronche de raclures la nuit. Mais ses cibles méritent sans aucun doute leur sort ! Passé un début de tome plus que sympathique, la suite va à nouveau basculer dans une certaine noirceur et la violence inhérente à l’activité du jeune homme. Attention toutefois, ne vous attendez pas à avoir des nouvelles des Rotten Boys présentés dans le tome précédent, ils sont ici aux abonnés absents, à une exception près en fin de tome. Dommage, car cette « guerre » entre les membres du NAS et cette mystérieuse organisation, annoncée dans le tome 2, nous intriguait forcément. Mais nous en entendrons parler prochainement !

On retrouve donc Shinichi dans une mission on ne peut plus sérieuse, et il va se lancer à la poursuite d’un tueur en série aux méthodes bien rodées. La violence est au rendez-vous, et certaines cases sont vraiment marquantes, le duel étant particulièrement tendu et donnant lieu à diverses mutilations et retournements de situation. Shinichi a même un moment d’hésitation lors de sa mission, ce qui n’est pas son genre habituellement. C’est percutant et souvent violent, mais tout ça n’est pas gratuit, et on retrouve certains thèmes importants comme l’influence d’une œuvre (ici un manga) sur notre vie et notre comportement. Est-ce qu’un manga violent rendra forcément violent ? Ce tome 3 est donc toujours aussi prenant, et la qualité visuelle est une nouvelle fois au rendez-vous, avec des illustrations qui pètent le feu et un certain dynamisme dans les scènes d’action.


A lire également : 


Ce tome 3 d’Assistant Assassin est toujours aussi bon, et les qualités de la série sont une nouvelle fois au rendez-vous. Si ce nouveau volume fait beaucoup sourire durant les premières pages, la noirceur pointe rapidement le bout de son nez avec un tueur en série particulièrement sadique. Avec ses visuels percutants et ses personnages qui gagnent en intérêt à chaque tome, le manga de Hiromasa Okujima nous convainc sans mal. Seul bémol, nous aurions aimé en savoir plus sur les Rotten Boys, présentés dans le tome précédent. Ce sera pour plus tard !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.