Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 7

Disponible depuis le 8 janvier dernier, le tome 7 de Gamaran, Le Tournoi Ultime vient tout juste de nous parvenir. Nous avions laissé la courageuse Ran aux prises avec Burai Udô, dans un combat bourré de suspense. Mais ce tome 7 va s’avérer clairement différent du précédent, mettant l’accent sur l’histoire et ses enjeux au détriment de la baston. Est-ce une réussite ? C’est ce que nous allons voir !


Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 7 avis manga lageekroomSynopsis : Enfin, le Grand Tournoi du shogunat entre dans sa phase principale !! Mais Yagira, le maître d’armes des Tokugawa, rend d’abord visite à Iori. Il lui révèle le secret qui se cache derrière ce tournoi, ainsi que la présence d’un homme terriblement fort ! D’autre part, Shimon Kudô, de l’école Muhô, interpelle Gama. Cerné par trous experts de l’école Muhô, Game est contraint de faire un choix !! Ce tome 7 est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 7 avis manga lageekroom


Ran a fait de preuve de courage et a remporté son combat face à l’imposant Burai Udô de l’école Seishin. Bien que ce dernier soit au dessus de la jeune femme en terme de puissance, son imprudence a eu raison de lui. Le guerrier considérait en effet Ran comme une simple femme, et ne s’attendait pas à ce qu’elle fasse preuve d’autant de courage et d’abnégation. C’est donc avec grand plaisir que l’on assiste à la victoire de Ran, qui aura bien besoin de repos pour se remettre de ses blessures. Notre histoire va ensuite rapidement monter d’un cran, et on découvre plus en détail les enjeux politiques qui se cachent derrière le tournoi. En coulisses, c’est une lutte entre le gouvernement dirigé par le shogun et le fief de Suruga (qui cherche à le renverser) qui a lieu. Pour faire simple, le shogunat a peur de Tadaie Hiramatsu, un guerrier à la puissance colossale, qui n’est autre que le frère cadet du shogun. Ce dernier veut donc profiter du tournoi pour le faire assassiner « à la loyale ». C’est pour cette raison que Yagira, le maître d’armes des Tokugawa, rend visite à Iori pour l’en informer. Mais Iori n’a que faire des récompenses : tout ce qu’il souhaite, c’est suivre la voie du sabre et obtenir le titre d’homme le plus fort. Le tournoi, qui va débuter sur une île avec des règles bien particulières, promet donc d’être intense. En parallèle, nous retrouvons Gama, cerné par trois combattants de l’école Muhô. Gama va se voir proposer un marché : rejoindre l’école Muhô, défier le gouvernement et prendre la relève de son père sur le chemin de la domination (lui qui avait trahi les siens), ou être pris pour cible.

Ce tome 7 met donc les combats en retrait pour densifier son intrigue, ses personnages et les enjeux. Bien que l’on retrouve quelques séquences violentes, comme la tête d’un pauvre bougre éclatée au sol par le très charismatique Tadaie Hiramatsu, ce tome sert à poser les bases avant le début du tournoi, qui aura lieu sur l’île de Shichijô, alias la prison d’Asura. Faire une pause dans les combats est finalement une bonne idée, et ce volume prépare de belle manière les débuts d’un tournoi aux enjeux bien plus importants que prévu. La dimension politique est bien mise en avant, et on découvre des personnages aux motivations claires et toujours aussi charismatiques. Le tout est mis en valeur par des illustrations bien souvent en pleine page qui en jettent visuellement. Comme toujours, certains visages sont en retrait, mais le coup de crayon de Yosuke Nakamaru fait plaisir à voir.


A lire également : 


Plaçant les combats au second plan, ce tome 7 de Gamaran, Le Tournoi Ultime n’en reste pas moins intéressant, densifiant son histoire en apportant des enjeux importants. On découvre pourquoi le tournoi a été organisé, et nos héros embarquent en fin de tome sur des navires les menant à l’île qui les verra s’affronter. Le tome 8 promet d’être intense !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.