Avis Omaké Manga : Bloody Cruise – Tomes 1 et 2

Un escape game bien sanglant dans un paquebot de croisière, ça vous tente ? C’est en tout cas ce que nous proposent les éditions Omaké Books via leur label Omaké Manga, avec le premier tome de « Bloody Cruise« , disponible le 10 février 2022 (soit demain à l’heure où nous écrivons ces lignes). Signé Yu Satomi (Nuisible), ce premier tome est entre nos mains et nous avons pris le large dans ce fameux paquebot qui recèle de nombreux mystères. En reviendrons-nous vivants ? C’est ce que nous allons voir !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 2, disponible le 14 avril 2022 –


Avis Omaké Manga : Bloody Cruise tome 1 critique manga LageekroomSynopsis : Akari et sa famille ont embarqué sur un bateau de luxe pour les vacances. Une croisière qui s’annonce idyllique ! Mais rapidement, ils constatent que quelque chose cloche. Certains de leurs voisins de cabine disparaissent les uns après les autres. Ils découvrent alors qu’ils sont tombés, mais comment échapper au diable lorsqu’on se trouve en plein milieu de l’océan ?


Avis Omaké Manga : Bloody Cruise tome 1 critique manga Lageekroom


Si vous cherchez un manga sans prise de tête mais néanmoins accrocheur, alors « Bloody Cruise » pourrait bien vous plaire, démarrant sur une dégustation d’oreille prête à venir titiller votre estomac fragile. On découvre ensuite Akari et sa famille, qui viennent d’embarquer pour une croisière qui s’annonce idyllique. Mais rapidement, certains détails étranges viennent gâcher quelque peu la fête, et on ne parle pas du comportement parfois limite du père de famille. Des personnes semblent disparaître mystérieusement, et certaines zones du bateau, interdites aux visiteurs, cachent de bien sinistres secrets. Et ce ne sont pas Kakeru et ses amis qui diront le contraire, leur camarade Glu constatant lui aussi que des choses anormales se produisent. La façon dont les billets ont été offerts aux participants de la croisière est également bien louche ! Les escales sont annulées, sous prétexte de mauvais temps, et l’étau se resserre de plus en plus autour de nos héros. Qui va vivre, et qui va survivre ? Ce premier tome parvient rapidement à faire monter la sauce et instaure une ambiance parfois glauque (pendant le « spectacle de magie » par exemple). Quelques séquences n’hésitent pas à taper dans le gore digne de films du genre (Hostel), avec en bonus quelques très chouettes idées de mise en scène.
La scène des miroirs en est le parfait exemple (vous comprendrez en la découvrant). Visuellement, tout n’est pas parfait et certaines cases manquent de détails, mais les personnages sont bien réalisés et les décors sont également très réussis. On s’immerge sans soucis et rapidement dans ce premier tome, qui démarre fort et pose des bases solides. Même si on retrouve les clichés du genre, rappelant également Le Vaisseau de l’Angoisse, l’ensemble reste un excellent divertissement et propose son lot de sensations. Bien évidement, il faut aimer le genre, et les allergiques à l’horreur passeront leur chemin. Les autres découvriront des personnages bien écrits et des antagonistes aussi sombres que mystérieux. Nous avons hâte de voir ce qui se trame réellement sur ce bateau. La croisière ne s’amuse clairement pas dans ce premier tome qui démarre fort, s’inspirant de quelques œuvres horrifiques du cinéma, Hostel en tête. On retrouve même un peu de Squid Game dans tout ça, avec cette lutte des classes nous présentant des riches se délectant de la souffrance des classes inférieures. Mais « Bloody Cruise » va même plus loin que ça, n’hésitant pas à basculer dans le gore, à bien évidemment ne pas mettre entre toutes les mains. La série, prévue en 5 tomes, démarre donc très bien, avec de belles idées de mise en scène et des personnages déjà intéressants. Quelques clichés sont au rendez-vous, mais rien qui ne vienne gâcher le plaisir.

A lire également : 


Avis Omaké Manga : Bloody Cruise tome 1 critique manga Lageekroom


avis manga Omaké Books Bloody Cruise - Tome 2 Bloody Cruise – Tome 2 : Les mystères du paquebot commencent à se dévoiler. Après un premier tome vraiment convaincant, le manga de Yu Satomi a fait son retour aux éditions Omaké Books en avril dernier, et nous avions hâte de percer les secrets de cette croisière déjà bien glauque. Les visions d’horreur se sont succédées et nous avons déjà découvert des personnages intéressants et bien écrits, qui ne sont malheureusement pas au bout de leur peine. Avec sa mise en scène souvent ingénieuse, Yu Satomi parvient sans mal à poser l’ambiance, en s’inspirant de certaines pointures du cinéma d’horreur. Les passagers du paquebot disparaissant les uns après les autres, et on comprend rapidement que des individus peu recommandables tirent les ficelles. Et c’est peu de le dire, certaines révélations arrivant rapidement dans ce deuxième tome (on rappelle que la série en comportera 5) : des vampires sont de la partie. « Bloody Cruise » est plus qu’un simple escape game, et c’est littéralement une cérémonie morbide (et à grande échelle) qui va se dérouler sous nos yeux. Les humains vont en effet défiler à tour de rôle devant une assemblée de vampires qui choisissent s’ils souhaitent les charcuter et les jeter dans la piscine, les manger, ou les conserver pour en faire leur esclave. Le sort de ces « brebis » s’annonce clairement funeste.

C’est bien glauque une nouvelle fois, et l’aspect horrifique est assez poussé. On retrouve Koike, Toma ou encore Glu, traumatisé par ce qu’il a vu. Kakeru va quant à lui voir l’envers du décor et rencontrer un mystérieux personnage, qui va lui en apprendre davantage sur ce qui se passe sur le bateau. Il explique que ses compagnons se sont hissés jusque dans les hautes sphères des sociétés humaines, et que le paquebot sur lequel se déroule le massacre navigue avec la permission du gouvernement. Ce paquebot serait-il l’arbre qui cache la forêt ? En attendant d’en savoir plus, nos héros vont devoir trouver un moyen de s’enfuir… Ils ont beau avoir certaines connaissances sur les vampires, celles que tout le monde connait au final (balles en argent, crucifix, lumière du soleil), cela ne semble pas fonctionner dans le cas présent.

Visuellement, ce tome 2 propose de belles choses, et quelques illustrations marquantes. La violence est parfois sèche, brutale, voire graphique, avec des vampires qui se délectent du sang de têtes coupées dans une piscine et quelques autres séquences bien gores. On en a pour son argent en termes d’horreur, qu’elle soit psychologique ou visuelle, et ce tome 2 monte d’un cran par rapport au précédent. Yu Satomi répond déjà à quelques questions, mais en pose de nouvelles. On se demande quel est réellement le rôle de Kakeru dans tout ça. La tension est palpable, et la suite s’annonce une nouvelle fois très tendue pour nos héros !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.