Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi

Disponible sur PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et Xbox Series, Trek to Yomi était très attendu de notre côté. Le jeu développé par Flying Wild Hog et édité par Devolver Digital a su nous emballer dès sa première présentation, dégageant une ambiance vraiment réussie. C’est via le Xbox Game Pass que nous nous sommes lancés dans l’aventure, et nous avons particulièrement apprécié le voyage, malgré quelques défauts. C’est parti pour notre avis !


Découverte Xbox Game Pass : Trek to YomiSoyons honnêtes : c’est la direction artistique de Trek to Yomi qui nous intéressait le plus ! Avec ses inspirations cinématographies, le jeu est un véritable plaisir en termes de visuels et de mise en scène. Chaque nouveau plan représente un décor magnifique, détaillé, avec de très beaux effets de lumière et des animations dans les arrière-plans pour donner de la vie à l’ensemble. De la vie certes, mais la mort rôde elle aussi à chaque nouveau décor, et votre héros Hiroki devra faire couler le sang pour sauver les siens. Le noir et blanc ne plaira pas à tous, mais il permet de proposer de superbes contrastes, le tout magnifié par des caméras toujours bien placées (malgré quelques plans un peu trop lointains) qui jouent avec les ombres ou les silhouettes. Certains plans jouent avec le flou, tandis que d’autres sont clairement grandioses et mettent en valeur l’immensité de certains décors. En 2 mots : c’est superbe, et la bande-son et le sound design sont également excellents, voix japonaises en tête.


Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi


Le jeu alterne entre exploration (avec diverses améliorations de vie ou encore d’endurance à découvrir, sans oublier les habituels collectibles) et combat. Quelques scripts s’invitent à la fête, comme des décors qui se détruisent en pleine tempête, le feu qui se propage dans un village attaqué, ou encore des éléments destructibles pour tendre des pièges à vos ennemis. Les adversaires sont plus ou moins coriaces et résistants (notamment suivant le mode de difficulté choisi), et certaines surprises sont à prévoir. Le chemin d’Hiroki sera en effet jonché de cadavres, et Trek to Yomi parvient à se démarquer d’autres jeux du genre en allant un peu plus dans la découverte du folklore japonais. Nous n’avions pas été autant immergés dans un jeu depuis Ghost of Tsushima, et même si les 2 jeux sont très différents, on peut leur trouver certains points communs.


Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi


Si l’exploration se passe dans des petites zones en 3D, les combats se font en défilement horizontal. Les coups, dont certains sont à débloquer, sont assez nombreux, avec divers enchaînements, des parades, des contres et la possibilité de se retourner pour attaquer un adversaire dans son dos. L’IA n’est pas folle et la plupart des ennemis attendent leur tour, mais cela évite de tomber dans une certaine anarchie. Quelques exécutions sont même au programme, et il faut avouer que l’ensemble est réussi, même si nous avons eu tendance à utiliser les mêmes coups jusqu’à la fin de l’aventure. Certains sont en effet un peu longs à déclencher, et le risque n’en vaut pas la chandelle. En termes de durée de vie, nous avons mis environ 5h pour terminer le jeu, en fouinant un peu (il y a en tout 7 chapitres). Une certaine rejouabilité est de la partie si on veut pousser la difficulté (attention, il n’y a pas de mode new game +), ou tenter de terminer le jeu sans mourir voire même sans se faire toucher. Certains boss restent plus difficiles à appréhender, et certains ont vraiment de la gueule et fond même froid dans le dos. On notera qu’il est également possible d’utiliser des attaques à distance via plusieurs armes à débloquer, fonctionnalité bien utile pour faire le ménage avant de se faire encercler.


Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi


Bien qu’un peu court, Trek to Yomi affiche de bien jolies choses et propose une ambiance excellente et immersive. Superbe visuellement, le jeu est riche en détails et en effets visuels et propose une mise en scène digne du cinéma de Kurosawa. Chaque plan a été réfléchi, et le récit se suit également avec plaisir. Beau et classe en termes de sound design et de bande-son en général, le jeu de Flying Wild Hog propose également des combats accrocheurs, même si une certaine répétitivité est au rendez-vous. Heureusement, certains boss vraiment classes rattrapent une IA moyenne faisant passer certains combats au second plan. Au final, nous avons pris énormément de plaisir en vivant cette aventure, et la présence du jeu dans le Xbox Game Pass y est également pour beaucoup. Si vous aimez le genre, foncez !


Les + 

  • une direction artistique de toute beauté
  • chaque décor est un véritable tableau
  • le noir et blanc maitrisé
  • hyper propre en désactivant le grain d’image
  • la mise en scène recherchée et très cinématographique
  • la bande-son et le sound design en général
  • les chorégraphies des combats
  • des boss qui claquent
  • un scénario qui propose quelques choix intéressants
  • gameplay assez riche au final

Les –

  • même si on a souvent tendance à utiliser les mêmes enchaînements
  • ce qui rend les combats répétitifs et pas si exigeants que prévu
  • l’IA, pas folle
  • trop court, on en voudrait encore
  • quelques bugs de gameplay (personnage qui a parfois du mal à enchaîner)

Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi


Découverte Xbox Game Pass : Trek to Yomi


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.