Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls

L’éditeur Third Editions nous fait décidément plaisir ! Après avoir dévoré « La révolution arcade de SEGA – De 1945 à nos jours«  et « Les Résonances de The Leftovers. Perdre et se (re)trouver » (un véritable coup de coeur), notre ouvrage du jour change complètement de registre ! Si vous aimez le challenge dans les jeux vidéo, vous connaissez forcément la saga Dark Souls de From Software, sans oublier leur dernière oeuvre Sekiro : Shadows Die Twice. C’est sur ce dernier jeu que revient l’auteur Ludovic Castro avec « Sekiro. La seconde vie des Souls », un ouvrage qui décrypte la création du jeu, son univers, mais pas que ! C’est parti !


Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls critique lageekroomDescriptif de l’éditeur : peu de séries de jeux vidéo peuvent se targuer d’avoir autant marqué les années 2010 que celle des Souls. Ce succès épatant et inattendu, le studio FromSoftware le doit principalement au talent du désormais célèbre Hidetaka Miyazaki, dont la vision radicale du jeu vidéo a su rapidement charmer et convaincre. En mai 2014, le réalisateur a été promu président de FromSoftware. Alors qu’il aurait pu continuer à concevoir des Souls ad vitam æternam, il a préféré favoriser le développement de nouvelles franchises. Le premier véritable représentant de cette nouvelle ère est Sekiro : Shadows Die Twice, un jeu d’une richesse inouïe à la cohérence thématique irréprochable. Cet ouvrage revient dans un premier temps sur les coulisses du développement et s’efforce, par le biais d’une comparaison systématique avec la série des Souls, d’examiner l’évolution de la philosophie ludique de FromSoftware. S’ensuivent une analyse détaillée de l’univers, du scénario et des personnages ainsi qu’une étude des influences artistiques, culturelles et historiques des créateurs. La dernière partie décrypte l’oeuvre sous l’angle de sujets transversaux, de ses thématiques à sa bande-son, en passant par la gestion et l’intérêt de la difficulté dans le jeu vidéo.


Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls critique lageekroom


Sekiro : Shadows Die Twice est un jeu qui ne laisse clairement pas indifférent. L’univers du jeu, qui se déroule dans un Japon médiéval-fantastique durant l’époque Sengoku, est riche et travaillé, et nous a attirés dès les premières vidéos de présentation ! Seulement voilà, Sekiro n’est pas là pour vous faire contempler tranquillement les somptueux décors pensés par le studio From Software, mais bel et bien pour vous en faire baver. Oui, de nombreux noms d’oiseau ont résonné dans notre salon lors des affrontements pour la plupart impitoyables du jeu, mais également des cris de joie en cas de victoire après des dizaines de tentatives. Mourir, recommencer et apprendre de ses erreurs fera partie de votre aventure, et même les spécialistes de la saga Souls vont en baver ! Mais le jeu est également souvent frustrant et bien avare en informations. Du coup, le joueur ne sait pas vraiment s’il fait ou non la bonne action, et ce genre de confusion ajoute encore davantage de difficulté. Aller au bout du jeu est une réelle épreuve, et de nombreux joueurs ont malheureusement abandonné très tôt dans l’aventure. Frustrant, une nouvelle fois, car les environnements, les boss ou encore les différents personnages méritent d’être découverts !


Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls critique lageekroom


L’ouvrage de Ludovic Castro revient donc sur le jeu édité par Activision avec une approche analytique comme dans la plupart des ouvrages de l’éditeur Third Editions, mais également sur un thème qui fait beaucoup parler avec ce genre de jeu : la difficulté dans un jeu vidéo. Mais nous y reviendrons un peu plus loin. Avec Sekiro. La seconde vie des Souls, on en apprend donc énormément sur la création du jeu vidéo, son univers, son contexte et les enjeux liés à l’époque, sans oublier les personnages. L’auteur le dit lui-même :  » l’histoire de Sekiro reste constellée de zones floues », et il n’est pas simple de bien tout s’approprier. En découvrir davantage sur les personnages ou encore les lieux permet en tout cas de s’immerger encore plus dans cet univers si particulier, même si nous sommes loin d’en saisir toutes les nuances. Il faut bien évidemment préciser qu’il est préférable d’avoir terminé le jeu pour ne pas se gâcher la découverte du scénario et des fins. Nous savons que certains joueurs ont parcouru le jeu assez rapidement sans trop se pencher sur le scénario ou les personnages, ce qui est vraiment dommage, tant le tout s’avère riche et intéressant. Sekiro. La seconde vie des Souls permettra donc également à ce joueurs d’approfondir leur expérience. Mais de notre côté, c’est le chapitre IV, intitulé « Thématiques et décryptage », qui a retenu toute notre attention.


Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls critique lageekroom


Ce chapitre IV est en effet très prenant et s’attarde sur l’analyse de l’oeuvre et ses thèmes forts comme la mort, l’immortalité, la recherche du bonheur, les liens familiaux, avec une mention spéciale pour le chapitre très intéressant intitulé « Tuer le vieux ». Des thèmes développés avec justesse et intelligence, et qui reviennent d’ailleurs souvent dans les œuvres japonaises, principalement lorsqu’elles parlent des générations ou de la vieillesse de la population. Miyazaki ne cache d’ailleurs pas ses convictions, comme nous dit l’auteur : « il croit profondément aux bénéfices du changement et du renouvellement, que ce soit pour les individus ou pour les nations. Il est convaincu que les pouvoirs cherchant à perdurer indéfiniment finissent toujours par se corrompre et par s’affaiblir avec le temps ». C’est également sans doute pour cela que Sekiro apporte une ambiance plus « positive » que la noirceur des Souls, avec des personnages plus humains. Tout ceci est quoiqu’il en soit passionnant à lire, tout comme le chapitre consacré à la difficulté du jeu, qui a fait couler beaucoup d’encre. De nombreux débats sont d’ailleurs rapidement nés sur internet à la sortie du jeu : Sekiro est-il un jeu trop difficile ? Faudrait-il y ajouter un mode facile pour que chaque joueur puisse vivre l’aventure sans s’arracher les cheveux ? Un débat intéressant mais qui aura du mal à trouver une réponse. Alors que les joueurs aimant le challenge pensent que les joueurs occasionnels n’ont qu’à jouer à autre chose, ces derniers souffriront toujours de cette frustration de ne pas pouvoir jouer au jeu. Mais ajouter un mode facile à un jeu comme Sekiro est compliqué et demande un gros travail d’équilibrage, et puis un tel mode ne serait-il pas préjudiciable au jeu ? Si un mode facile existait, la plupart des joueurs abandonneraient le mode de base après plusieurs échecs… L’auteur nous explique tout ça avec beaucoup de précision, et n’oublie pas de livrer de nombreux et judicieux conseils pour tenter de s’en sortir dans le jeu. Patience, concentration, réflexes seront indispensables, tout comme cette obligation de mettre de côté les mauvaises habitudes des Souls. Sekiro est un jeu vraiment unique, et son gameplay si particulier demande énormément d’investissement.  L’auteur n’oubliera également pas de nous parler de la narration du jeu, de ses influences, ou encore de ses musiques. Tout y est !


A lire également : 


Avis Third Editions : Sekiro. La seconde vie des Souls critique lageekroom


Sekiro. La seconde vie des Souls est un ouvrage passionnant à découvrir, principalement dans sa deuxième partie, dès lors que l’on aborde les thématique du jeu et le débat sur la difficulté dans ce genre d’expérience. Mais Ludovic Castro nous parle également de la création du jeu, de son gameplay, de ses personnages, de ses influences ou encore de la saga Souls en général. L’ouvrage est ultra complet et donnerait presque envie de retourner en baver dans le jeu pour s’immerger à nouveau dans cet univers si particulier. Sekiro : Shadows Die Twice n’est pas qu’un jeu difficile, mais représente une expérience à part entière mettant en avant des thèmes forts et intéressants, que l’on ne saisit pas forcément la première fois qu’on le termine. L’ouvrage de Ludovic Castro est donc le prolongement idéal d’une aventure qui ne laissera personne indifférent, à découvrir sur le site de l’éditeur Third Editions, juste ici


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.