TEST : Bee Simulator, un jeu imparfait mais apaisant

Nous sommes toujours à l’affût de jeux sortant de l’ordinaire, d’expériences uniques qui changent des genres que l’on voit beaucoup trop souvent. Bee Simulator fait partie de ces curiosités qui nous interpellent, et que l’on aime découvrir entre 2 gros jeux attendus. L’expérience proposée aujourd’hui est-elle parvenue à nous faire voyager ? Réponse dans notre test ci-dessous !


TEST : Bee Simulator blog jeux video gaming Nintendo Switch PS4 lageekroomDisons le tout de suite : Bee Simulator n’a rien d’un « simulator » au sens ou on pourrait l’entendre en temps normal. Le jeu ne propose pas un réalisme poussé mais s’oriente davantage vers l’expérience familiale, avec un petit côté ludique afin de sensibiliser sur la planète et l’importance (vitale) des abeilles. Du coup, Bee Simulator se veut accessible, et la plupart des actions sont simplifiées. Par exemple, il suffira de passer à travers le petit cercle jaune au dessus d’une fleur pour en récolter le pollen. Mais revenons un instant sur le « scénario » du jeu. Le joueur va devoir incarner une petite abeille donc, qui sera chargée de trouver un nouvel endroit pour sa colonie, l’arbre les abritant étant menacé. Mais avant cela, le jeu vous demandera de participer à quelques missions histoire de bien comprendre toutes les mécaniques de gameplay. Vous aurez donc la possibilité de récolter du pollen, de vous fritter contre de vilaines guêpes, de participer à des poursuites ou encore quelques missions secondaires. Les enfants seront ravis, le jeu étant particulièrement mignon, et intégralement en français.


TEST : Bee Simulator blog jeux video gaming Nintendo Switch PS4 lageekroom


Votre terrain de jeu s’avère plutôt vaste, et reprend dans les grandes lignes l’ambiance de Central Park. On se ballade donc dans des jardins, au zoo ou encore dans une petite fête foraine, en profitant de l’immensité des immeubles en arrière plan. La zone de jeu reste grande, et il est sympathique de se promener librement et d’observer les humains vaquer à leurs occupations. Cerise sur le gâteau, vous débloquerez un peu plus tard dans le jeu la possibilité de piquer tout ce qui bouge, des ballons aux enfants, en passant par les animaux du zoo. Pour pousser le joueur à découvrir les différentes zones, les développeurs ont placé çà et là divers défis qui permettront de débloquer un peu de monnaie pour acheter des skins pour votre abeille ou de débloquer des modèles 3D.


TEST : Bee Simulator blog jeux video gaming Nintendo Switch PS4 lageekroom


Votre petite abeille pourra donc voler ou bon lui semble, danser avec ses congénères ou encore utiliser un boost pour parcourir de plus longues distances. Pour gagner du boost, rien de plus simple : il vous suffira de dégoter des fleurs rares (fleurs violettes à découvrir avec votre vision spéciale) ou de vous poser sur les aliments que les êtres humains laissent traîner sur une table ou durant leur pique-nique. On avance donc avec un certain plaisir dans le jeu, la découverte des zones est sympathique, mais le tout reste bien court : nous avons mis très exactement 4h pour terminer le mode histoire. Comptez néanmoins le double pour obtenir le trophée platine du jeu et terminer toutes les quêtes secondaires et défis. On notera enfin la présence de maps à parcourir en coopération sur une même télé (avec la possibilité de faire un petit tour en ville), ce qui est assez rare pour être signalé.


TEST : Bee Simulator blog jeux video gaming Nintendo Switch PS4 lageekroom


Bee Simulator est un jeu plutôt agréable et mignon, et son côté pédagogique pourra intéresser toute la famille, mais son côté technique nous rappelle rapidement que le budget était au raz des pâquerettes. La distance d’affichage est limitée (le flou pointe le bout de son nez à quelques mètres seulement), la caméra fait des siennes (surtout dans les endroits exigus), certaines textures sont bien vilaines, les personnages humains parlent avec des onomatopées (comme dans Les Sims), les combats sont basiques (à base de QTE) et le tout devient rapidement répétitif. Nous avons beau avoir beaucoup d’affection pour le jeu et son originalité, il faut avouer que l’enrobage old-gen fait parfois peine à voir. Même si l’aspect technique n’est pas prioritaire dans ce genre de jeu, il aurait été préférable d’au moins améliorer la caméra. Le prix de vente de 40 euros pourrait donc bien rester en travers de la gorge de certains.


TEST : Bee Simulator blog jeux video gaming Nintendo Switch PS4 lageekroom


Bee Simulator est un jeu de niche, une expérience originale plutôt attachante, à ranger aux côtés de Mister Mosquito ou encore de Dog’s Life, tous deux sortis sur PS2. Mais si le jeu est coloré et qu’il propose une aire de jeu tout à fait convenable, sa technique en retrait et ses soucis de caméra pourraient bien lui jouer des mauvais tours. Dans les faits, les défauts sont nombreux, mais il faut avouer que les jeux du genre sont rares et que ce Bee Simulator apporte une petite bouffée d’air frais, idéal après une journée de boulot. A 40 euros, il serait difficile de vous le conseiller, mais à bas prix, cela vous changera des AAA habituels !


Les +

  • un jeu calme et apaisant
  • le terrain de jeu est plutôt vaste
  • de jolies couleurs et une ambiance réussie
  • de chouettes musiques
  • intégralement en français
  • le côté pédagogique de l’histoire
  • jouer en coop locale

Les –

  • technique clairement en retrait (flou, aliasing, textures)
  • des soucis de caméra
  • les mécaniques de jeu restent basiques
  • vite répétitif
  • le scénario aurait mérité plus de profondeur
  • les combats à base de QTE

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.