TEST : Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel

Ahhhh, les jeux vidéo sur les Jeux Olympiques, que de souvenirs ! C’est sur Mega Drive que nous avons découvert le genre avec l’excellent Olympic Gold (cela ne nous rajeunit clairement pas) qui a fait souffrir nos manettes. Si nous devions retenir un autre jeu du genre, en dehors des très sympathiques épisodes mettant en scène Mario et Sonic, ce serait Athlete Kings sur Sega Saturn, un excellent titre au gameplay aux petits oignions. Sega n’en est donc pas à son premier essai et remet ça cette année avec Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel, qui arrive en France avec un poil de retard. C’est parti pour notre avis sur la version PS4 du jeu, installée sur notre PS5 !


TEST : Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel lageekroom Si vous avez déjà entendu parler de notre jeu du jour, c’est normal, puisqu’il est sorti en 2020 (année des JO de Tokyo à l’origine) en Asie. C’est donc 1 an plus tard que le titre débarque chez nous, et c’est également cet été que devraient se dérouler les Jeux Olympiques à Tokyo. Sega et l’éditeur Koch Media en ont profité pour traduire le jeu, qui permet de participer à 18 épreuves en solo, à 2 en local ou jusqu’à 8 en ligne. Même si le nombre d’épreuves n’est pas incroyable, la diversité est de mise, et on pourra participer à des épreuves d’athlétisme, de natation, du foot, du rugby à 7, du BMX, du judo, de l’escalade ou encore à des matchs de tennis ou de ping-pong. Le gameplay très arcade permettra à tous de prendre du plaisir dès les premières parties, et après un petit passage par l’entraînement pour découvrir les bases de chaque épreuve, on se prendra rapidement au jeu.


TEST : Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel lageekroom


Le titre propose un système d’astuces, qui se débloque au fur et à mesure que l’on participe aux différentes épreuves. Par exemple, après plusieurs participations au 100m, le jeu vous explique qu’il est possible d’effectuer un départ turbo en maintenant la gâchette enfoncée et en la relâchant au bon moment. Ces petits ajouts permettent de s’améliorer et les sensations sont là, même si certaines épreuves sont inégales. Nous avons beaucoup aimé les épreuves de course (100m, 110m haies, 4x100m), la boxe, le BMX (et sa chouette sensation de vitesse) ou encore le saut en longueur, mais il faut avouer que certaines sont en retrait. Même si le côté arcade du football (rappelant Red Card) permet de claquer des buts venus parfois d’ailleurs, la physique et l’IA inexistantes nous rappellent que l’on est clairement pas face à un « vrai » jeu de foot. Idem pour le basket ou le rugby à 7, qui souffrent de collisions douteuses… Mais il faut tout de même admettre que l’on se marre bien et que le plaisir est là. Cette accessibilité fait du bien, rendant le jeu sympathique et sans prise de tête. Seule l’escalade manque un peu d’accroche (sans mauvais jeu de mot), et le baseball propose des parties un peu longuettes. Le gameplay est donc très accessible, et demandera parfois de matraquer une touche de la manette (à l’ancienne), d’appuyer sur le bon bouton au bon moment, ou encore d’utiliser les 2 sticks analogiques.


TEST : Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel lageekroom


On retrouve en tout cas cet esprit années 90/2000 qui nous plait beaucoup. Les parties de beach volley (et non pas biche volley si vous avez la ref) rappellent Beach Spikers sur GameCube, et on retrouve également un peu de Virtua Tennis ou encore de Virtua Strikers. Il est tout de même dommage de ne pouvoir jouer qu’à 2 en local, et même si le multi en ligne rattrape tout ça, les joueurs restent pour le moment peu nombreux. Il faut également préciser que le contenu est loin d’être incroyable, surtout en solo, et que le mode Jeux Olympiques ne propose pas de carrière digne de ce nom. C’est dommage, car les options de personnalisation de votre avatar sont importantes, et il aurait été sympathique de le voir évoluer davantage. Les points gagnés lors des épreuves permettent de débloquer de nombreux habits et éléments cosmétique (parfois bien loufoques), et votre avatar pourra être modifié (cheveux, visage, pilosité), ainsi que vos coéquipiers dans les sports collectifs. A vous les joies de participer à un match de foot en caleçon ! Enfin, il sera également possible de modifier les caractéristiques de votre athlète en fonction de 3 critères : puissance, vitesse et technique. Il faudra bien choisir en fonction de l’épreuve à venir. On notera malgré tout que les chronos ou résultats sont parfois à côté de la plaque. A peine plus 8 secondes pour un 100m, ça fait tâche… Visuellement, les développeurs ont opté pour un design très kawaii pour les personnages, et des décors davantage réalistes. C’est joli et coloré (malgré un peu d’aliasing), mais le chara design divisera à coup sûr. Loin d’être réaliste, le design des athlètes pourra même surprendre lors des premières parties, mais on s’y fait vite, et les animations de qualité font également le job. Il faut également garder en tête que le jeu est vendu une trentaine d’euros, ce qui est un prix plutôt attractif.



Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel n’est certes pas le jeu de l’année, mais on y passe de bons moments. Le gameplay est accessible, certaines épreuves sont vraiment sympathiques, et l’ensemble est visuellement très convenable. Sachant que le jeu est vendu à un prix attractif, il serait dommage de passer à côté si vous aimez le genre. On regrettera que certaines épreuves soient absentes de cet épisode, et que celles présentes restent de qualité inégale. Même si le contenu aurait mérité un peu plus de consistance, le plaisir est là et on s’amuse bien, même si la fête aurait été plus folle à 4 en local, dommage. Jeux Olympiques de Tokyo 2020 – Le Jeu Vidéo Officiel reste un jeu au potentiel sympathie indéniable, souvent rafraîchissant, et surtout parfait pour se mettre dans le bain avant la compétition, la vraie !


Les +

  • gameplay accessible mais également technique
  • du plaisir immédiat
  • des défis bien coriaces face à certains athlètes
  • visuellement très correct
  • des épreuves relativement variées
  • les épreuves de course, franchement sympathiques
  • vendu à prix réduit
  • le jeu en ligne, qui tourne bien
  • personnalisation complète des personnages

Les –

  • pas de jeu en local à 4 dommage (2 joueurs seulement)
  • l’IA et les collisions dans les sports collectifs (basket, foot, rugby)
  • manque quelques épreuves
  • pas de vrai mode carrière, un certain manque de contenu
  • le design des athlètes, qui divisera
  • certains records un peu « étranges »

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.