TEST : Tennis World Tour 2, une suite qui monte au filet

Nos dernières soirées sur un jeu de tennis remontent à Top Spin 4, mais c’est sur Dreamcast que le plaisir était le plus au rendez-vous avec les excellents Virtua Tennis 1 et 2 ! Mais notre jeu du jour est bien plus orienté simulation : Tennis World Tour 2 a été pris en main par le studio Big Ant, et les développeurs se sont semble-t-il donnés les moyens de proposer une expérience accrocheuse. Le pari est-il réussi ?


TEST : Tennis World Tour 2, une suite qui monte au filetExhibition (simple ou double), carrière, tournoi, jeu en ligne, création de joueur, collection de cartes ou encore académie de tennis : le contenu de Tennis World Tour 2 reste classique mais les bases sont là. Avant de vous lancer dans vos premiers matchs, on ne peut que vous conseiller de faire un petit tour par l’académie de tennis, histoire d’apprendre les bases du gameplay. On y retrouve plusieurs mini entraînements sur les déplacements de votre joueur, le sprint, les coups puissants et de précision ou encore la visée et le timing pour bien frapper la balle. Les modules avancés permettront de bien appréhender les différents coups (amortie, coup plat, coup lifté, coup slicé, volée) et enfin à utiliser les cartes de talent. Ajoutez à cela une dizaine de défis et vous serez un minimum parés pour vous lancer ! Mais attention, bien que ces didacticiels soient bien fichus, ils seront loin de faire de vous le nouveau Federer. Le gameplay de ce Tennis World Tour 2 est en effet orienté simulation, et vos premiers matchs se solderont probablement par une défaite. Nous avons commencé notre premier affrontement en mode normal et avons reçu une petite raclée. Les modes de difficulté sont heureusement nombreux, allant de très facile à expert. Il y en aura donc pour tout le monde !


TEST : Tennis World Tour 2, une suite qui monte au filet blog jeux video lageekroom gaming


La création de votre joueur est une étape plutôt sympathique. On choisira son sexe, sa corpulence (athlétique ou musculaire), sa taille (qui influera sur les capacités d’endurance et de service), son style de jeu, son attitude sur le terrain ou encore la fréquence des gémissements. Bien entendu, il sera possible de personnaliser son visage, la couleur de ses cheveux ou encore le nez et la bouche. On est bien évidemment loin de la personnalisation d’un RPG par exemple (seulement 10 coupes de cheveux sont disponibles, pas de possibilité de choisir sa pilosité), mais il y a l’essentiel. Un bon paquet de matos sera à déverrouiller pour équiper votre avatar, moyennant quelques crédits et en gagnant des niveaux. On pourra acheter de meilleures raquettes, des vêtements, des cadres ou encore de nouvelles cordes. Les caractéristiques de votre personnage évolueront suivant votre équipement (endurance, puissance, précision, agilité, coup droit, revers, service, volée). Et c’est parti pour le mode carrière, qui permet lui aussi de choisir sa difficulté, avec par exemple la possibilité ou non de rejouer les matchs et la durée de ces derniers. Le menu du mode carrière est lui aussi simple et efficace. On y retrouve notre calendrier avec les futurs événements, la possibilité de participer à des tournois ou des matchs d’exhibition, d’embaucher un entraîneur et un agent ou encore de se reposer.


TEST : Tennis World Tour 2, une suite qui monte au filet blog jeux video lageekroom gaming


Comme nous le disions précédemment, le gameplay de Tennis World Tour 2 est orienté simulation et se révèle vraiment accrocheur. On se rapproche d’ailleurs de l’excellent Top Spin 4, qui avait fait le bonheur des joueurs Xbox 360. Il ne faudra en tout cas pas défoncer les boutons de la manette comme dans un Virtua Tennis et bien gérer puissance et précision pour envoyer la balle dans la zone voulue. Une frappe précise aura moins de puissance, tandis qu’une frappe plus lourde aura davantage de chances de sortir du terrain. A vous de saisir les bonnes opportunités pour prendre votre adversaire à contre-pied, et de ne prendre que les risques nécessaires. Il nous est par exemple arrivé, dans un excès d’orgueil, de frapper fort une balle alors que l’adversaire était déjà dans les choux… Résultat, la balle est sortie du terrain… Le timing au moment de la frappe de balle reste primordial, et vous aurez la possibilité d’activer un petit message à côté de votre raquette vous signalant si vous frappez la balle trop tôt, trop tard ou au bon moment. Les différentes surfaces auront également une incidence sur le comportement de la balle. Par exemple, jouer sur gazon augmentera la vitesse de rebond mais réduira l’effet de lift. Sur terre battue, ce sera l’inverse. Les matchs gagnent donc en variété et les différents adversaires ont chacun leurs caractéristiques, proposant donc une certaine variété. La fluidité des échanges est également aidée par celle des animations des joueurs. Ces derniers sont moins scriptés que dans l’opus précédent, et les animations sont mieux décomposées et s’enchaînent de manière plus naturelle. Les graphismes restent légers il faut l’avouer : les visages font tout juste le taf (le jeu propose un casting composé de 25 hommes et 11 femmes), tandis que le public est assez vilain. Mais le tout reste propre et fluide, et c’est bien là l’essentiel. Tennis World Tour 2 n’est pas un AAA, et il parvient avant tout à accrocher le joueur grâce à son gameplay et la qualité de ses animations.


TEST : Tennis World Tour 2, une suite qui monte au filet blog jeux video lageekroom gaming


Malgré son gameplay réussi, il manque un peu de consistance à ce Tennis World Tour 2 pour le faire monter d’un cran. Certains joueurs (et surtout joueuses) manquent à l’appel, le mode carrière reste classique, il manque les tenues officielles pour les joueurs, et le jeu propose déjà du contenu téléchargeable. Pour ce test, nous avons eu la chance de recevoir un code pour le pack ACE (stades officiels) et un code pour le pack « Legends » qui propose 2 joueurs supplémentaires (Marat Safin et Gustavo Kuerten), mais il faut souligner que ces contenus sont payants pour les joueurs. C’est vraiment dommage, car le pack ACE permet d’avoir accès aux versions sous licence de trois tournois (Roland-Garros, Halle et Madrid) et aurait mérité d’être inclus dans le jeu final. Heureusement, aucune autre microtransaction n’est à signaler dans le jeu, malgré la présence d’un système de cartes à collectionner. Vous pourrez équiper votre joueur de 5 cartes avant un match (une active et 4 passives à activer en cours de jeu), pour vous octroyer des bonus (et même des malus à votre adversaire) sur un ou plusieurs coups. Ce système est vraiment sympathique et ajoute un petit côté stratégique à certains matchs, s’intégrant parfaitement sans faire basculer les forces de manière abusive d’un côté comme de l’autre.



Tennis World Tour 2 est une bonne petite surprise de notre côté malgré ses défauts. Il faut garder en tête que le jeu peut se trouver aux alentours de 35/40 euros sur le net, ce qui est un prix tout à fait convenable qui excuse le contenu finalement classique du jeu. Malgré tout, cela faisait longtemps que nous n’avions pas pris de plaisir sur un jeu de tennis. Le gameplay est profond et demande un temps d’adaptation, le mode carrière, bien que classique, reste efficace, et les animations ont gagné en fluidité. En augmentant le niveau de difficulté, le challenge est clairement au rendez-vous, seul ou à plusieurs en ligne. Si vous étiez comme nous en manque d’un bon jeu de tennis, ce Tennis World Tour 2 pourrait bien faire l’affaire !


Les +

  • gameplay technique et accrocheur
  • la gestion des coups (forts, précis) et du timing lors de la frappe
  • animations fluides qui s’enchaînent bien
  • un casting assez complet
  • environnement sonore réussi
  • l’IA qui fait son taf dans les modes les plus difficiles
  • un chouette dynamisme au cours des matchs
  • le système de cartes
  • le mode carrière, efficace…

Les –

  • … mais malgré tout assez classique
  • seulement 11 joueuses
  • manque de contenu officiel
  • quelques animations restent un peu saccadées
  • visages peu expressifs
  • L’IA qui varie parfois de manière abusive d’un jeu à l’autre

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *