Avis BD Glénat : Overseas Highway (récit complet)

Si vous aimez les polars, alors notre ouvrage du jour devrait vous plaire ! Disponible le 8 juin 2022 (dans 2 jours au moment où nous écrivons ces lignes), « Overseas Highway » est le premier scénario original de Guillaume Guéraud, qui fait équipe avec Fred Druart, ce dernier s’occupant également des dessins et de la colorisation. Le duo nous embarque dans une ambiance à la Tarantino, avec une bonne dose de sales types, de trahisons, mais également pas mal d’action. C’est parti pour notre avis !


Avis BD Glénat : Overseas Highway (récit complet)Synopsis : Sarafian, ancien pilote automobile ayant connu la gloire, s’est recyclé sans vraiment se ranger des bagnoles… Il dirige désormais un petit garage à Miami. Quand il tombe par accident sur Stacy, elle mène une existence paisible et vit de petits boulots. Plein de sympathie pour cette jeune femme au caractère bien trempé, qui n’a même pas le permis, il l’embauche pour aider son équipe. Mais Stacy se rend vite compte que les activités de ce garage ne se limitent pas à la mécanique… car il sert également de façade au trafic de la mafia cubano-américaine. Notamment pour le compte d’une organisation terroriste qui fomente des attentats contre le régime castriste ! Entre les visites surprises d’un parrain menaçant, les humeurs lunatiques de petits malfrats et les flingues brandis à tout va, Stacy tente de rester à sa place. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis BD Glénat : Overseas Highway (récit complet)


Commençons par préciser ce qu’est l’Overseas Highway. Il s’agit d’une route des États-Unis reliant l’île de Key West à la Floride continentale. Elle est composée de 42 ponts, et seuls 8 d’entre eux font plus de 800 m de longueur, dont le Seven Mile Bridge, là où commence notre récit. Un des ponts les plus longs du monde, qui a pour particularité d’être en ligne droite. Une aubaine pour notre héroïne Stacy qui, par la force des choses et un enchaînement d’événements qui mettent sa vie en danger, doit l’emprunter avec une puissante voiture alors qu’elle ne sait même pas conduire. Mais tout ça, nous vous laissons le découvrir ! Au départ, Stacy se contentait d’enchaîner les boulots merdiques, mais elle va tomber sur Sarafian, un ancien pilote automobile ayant connu son heure de gloire mais qui tente à ce moment là de se suicider. Une rencontre qui va changer la vie des 2 personnages, et Stacy va rejoindre le garage de Sarafian (dont les tendances suicidaires se « limitent » aujourd’hui à se saouler au rhum pour s’éteindre à petit feu) pour y travailler. Elle y rencontre également Domingo, ancien pilote lui aussi et cascadeur dans quelques épisodes de la série Dexter, qui a tendance à prendre un peu trop souvent de la coke. Stacy va rapidement découvrir que le garage sert de façade au blanchiment d’argent de la Cuban American National Foundation. Cette organisation terroriste est financée par le trafic d’armes et de drogue, et ramène son lot de sales trognes au garage. Des petites malfrats un peu sensibles de la gâchette, mais également un parrain menaçant, qui va mettre la pression à Stacy.

Forcément, tout ça va partir en sucette, et c’est une chasse à l’homme qui va démarrer. Trahisons, assassinats, fusillades et action sont au programme de l’ouvrage, qui ne laisse quasiment jamais respirer lors de la lecture. Le rythme est excellent, et bien que la lecture soit assez rapide (malgré les 112 pages proposées), on s’attache rapidement aux personnages. L’ensemble est très cinématographique, et rappelle le cinéma de Tarantino, forcément, ou des œuvres comme Scarface ou encore Bullitt. Quelques références sont d’ailleurs distillées tout au long de la lecture. L’immersion est totale, et la mise en scène est clairement dynamique. Les séquence de poursuite sont intenses (et parfaitement lisibles), et les visuels sont très réussis, que l’on parle des voitures, des visages des différents protagonistes, ou encore du choix des couleurs.


A lire également : 


« Overseas Highway » plaira sans aucun doute aux amateurs de polar ! C’est visuellement très beau, immersif, et l’action et les trahisons sont au rendez-vous. Les personnages sont réussis (malgré quelques clichés) et le rythme ne faiblit pas, jusqu’à une poursuite sur la fameuse « Overseas Highway » riche en intensité. Une bonne pioche si on aime le genre, disponible cette semaine aux éditions Glénat !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.