Avis Manga Doki-Doki : Tetsu & Doberman – Tome 1

Nouveauté de ce mois de mai aux éditions Doki-Doki, « Tetsu & Doberman » est un shonen d’action qui ne comportera que 3 volumes. Qui dit série courte dit gestion du rythme capitale, et ce premier volume se doit de nous mettre directement dans le bain et de rapidement nous présenter son scénario. Avec son synopsis accrocheur et ses personnages qui sortent de l’ordinaire, « Tetsu & Doberman » a de sérieux atouts à faire valoir. Le pari est-il réussi ? 


Avis Manga Doki-Doki : Tetsu & Doberman - Tome 1 Synopsis : Autrefois, un héros est intervenu pour sauver le monde. Son nom : Big One Kurogane. Mais lorsqu’il décède quelques années plus tard, son partenaire, Doberman, disparaît de la circulation. 13 ans plus tard… Tetsu Himukai est un adolescent qui travaille à mi-temps pour aider financièrement l’orphelinat où il a grandi. Au fil du temps, son admiration pour Big One a perdu de sa ferveur. Quand il apprend que son orphelinat doit être rasé pour faire place à un nouveau projet immobilier, il décide d’aller tirer les choses au clair avec le propriétaire du terrain, qui s’est entouré d’hommes peu recommandables. Tetsu ne tarde pas à se retrouver en mauvaise posture… C’est alors que surgit Doberman, l’ancien partenaire de Big One Kurogane !


Avis Manga Doki-Doki : Tetsu & Doberman - Tome 1


Nouveauté des éditions Doki-Doki de ce mois de mai 2021, « Tetsu & Doberman » se terminera en 3 volumes, et ce premier tome nous met rapidement dans l’ambiance et nous présente des binômes pour le moins atypiques. Big One Kurogane et son partenaire Doberman sauvent le monde, rien que ça. Ces héros sont des modèles pour les enfants et travaillent ensemble depuis un certain nombre d’années, accomplissant des missions : ils sont à la fois chasseurs de primes, hommes à tout faire ou encore traqueurs de monstres. Mais on apprend dès le début de ce premier tome que Big One Kurogane n’est plus, et que la maladie l’aurait emporté. Mais avant de mourir, il a confié ses dernières volontés à Doberman : ce dernier doit retrouver son petit-fils Tetsu et s’occuper de lui en étant son guide. Tetsu est quant à lui un jeune homme plein de vie et toujours désireux d’aider les gens autour de lui, rêvant depuis qu’il est enfant de devenir un chasseur lui aussi. Mais ses rêves se sont envolés, jusqu’à ce jour où dans un élan de courage, il va s’en prendre à un homme d’affaire venu raser son orphelinat, avant d’être rejoint par Doberman, qui fait son grand retour. Notre binôme peut désormais se former, se découvrir, et se lancer dans ses premières quêtes ! Le futur chasseur (Tetsu) et son limier (Doberman) partent donc à l’aventure, et l’action va rapidement se mêler à l’humour, de nouveaux personnages faisant leur apparition. Tetsu a une sacrée responsabilité, lui qui va devoir devenir le numéro 1, comme son grand-père. L’ensemble se veut généreux et dynamique : c’est parfois drôle, ça bastonne sec, et certains personnages sortent clairement du lot. Seulement voilà, il manque un petit quelque chose…

Tout semble en effet parfait dans ce premier tome, visuellement très réussi (Doberman est très charismatique) et bénéficiant d’une très belle édition (couverture pétante, papier de qualité). Mais il nous a manqué ce petit quelque chose qui donne envie de poursuivre l’aventure avec le tome 2. L’univers de Tsutomu Ohno manque de consistance et peine à se démarquer de la concurrence. L’éditeur nous parle d’un « monde rétro futuriste, entre western et fantastique« , que l’on ne découvre que trop peu pour le moment (les environnements ou plans larges sont trop rares). L’action est au rendez-vous, mais le récit manque de réels enjeux ou encore d’une petite dose de suspense, et un véritable antagoniste ne serait pas de refus. C’est dommage, car ce premier tome ne manque pas de générosité et développe bien ses personnages, et quelques punchlines sont vraiment bien envoyées.


A lire également : 


Ce premier tome de « Tetsu & Doberman » pose des bases intéressantes mais peine à décoller. Si les personnages sont plutôt accrocheurs et que l’ensemble est dynamique, il manque de réels enjeux pour pleinement nous convaincre. Heureusement, le personnage de Doberman est charismatique, l’humour fonctionne bien et notre héros Tetsu devrait monter en puissance et assumer son héritage si particulier, dans une société dont les côtés sombres sautent déjà aux yeux. Mais il manque ce petit quelque chose qui donne envie de découvrir la suite… Espérons que le tome 2 (on rappelle que la série en comportera 3) saura davantage nous passionner.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.