Avis Manga Glénat : Dragon Ball Super Tome 7, du 100% baston

C’est un article un peu particulier que je vous écris aujourd’hui, car je vais parler Dragon Ball. Oui, Dragon Ball, ce manga culte qui survit à chaque nouvelle génération et revient plus fort que jamais, tel un Saiyan. Ce manga qui a bercé mon enfance et dont j’aime parler en me rappelant mes après-midi à le lire au fond du canapé. Une aventure haletante, aux personnages forts et aux thèmes abordés matures, non sans une certaine dose d’humour. Aujourd’hui, nous allons parler Dragon Ball Super, avec la sortie du tome 7 cette semaine, que nous avons reçu à la maison. C’est parti !


Dragon Ball et Dragon Ball Z ont bercé mon enfance. J’ai lu tous les mangas, regardé quasi tous les épisodes de l’anime à la télé. C’est le Club Dorothée qui m’a fait découvrir Goku et ses potes, en version française et censurée s’il vous plait ! Je ne me considère pas comme un spécialiste de Dragon Ball, certains noms de personnage m’échappent et je suis loin d’en avoir fait le tour. Je vous en parle aujourd’hui en tant que fan, mais fan de cœur. Je ne fais pas partie de l’élite, de ceux qui connaissent la saga sur le bout des doigts, mais je vous en parle avec tout l’amour que j’ai pour ce manga. J’ai joué à de nombreux jeux vidéo tirés de Dragon Ball et Dragon Ball Z, dont certains jeux obscurs sortis uniquement au Japon, et j’aime regarder régulièrement des extraits de l’anime ! Mais je n’avais pas encore franchi le pas Dragon Ball Super. C’est désormais chose faite.


Avis Manga Glénat : Dragon Ball Super Tome 7, du 100% baston blog jeux video gaming lageekroom


Je vais être franc : je n’ai pas regardé l’anime Dragon Ball Super, et c’est pourquoi j’attends avec impatience chaque nouvelle sortie manga pour découvrir l’avancée du scénario. Alors oui, Dragon Ball Super est parfois tiré par les cheveux, joue beaucoup sur le fan service et le retour de personnages clés des intrigues précédentes, et déçoit certains fans… Mais vivre ces nouvelles aventures me réjouit ! J’y retrouve l’humour que j’aimais tant (à plus petite dose néanmoins), beaucoup d’action, le caractère bien trempé de Vegeta, la naïveté de Goku, et ça me plait ! Créer de nouveaux méchants charismatiques et puissants reste bien souvent difficile, et les scénaristes ont tendance à piocher dans le passé pour faire revenir des personnage cultes, ce qui se fait d’ailleurs fréquemment dans le cinéma (coucou Palpatine). C’est clairement un gros challenge pour Dragon Ball Super : arriver à redonner un nouveau souffle épique à la saga, en créant de réelles menaces. Toujours plus puissants, les nouveaux adversaires de Goku et Vegeta arrivent néanmoins à trouver leur place, et Goku Black a réussi à me faire forte impression. Alors que l’arc narratif autour de Trunks, venu une nouvelle fois du futur, a touché à sa fin, c’est un tout nouveau tournoi qui débute dans ce tome 7, et de nombreux guerriers vont pouvoir mettre en avant leur talent de combattant !


Avis Manga Glénat : Dragon Ball Super Tome 7, du 100% baston blog jeux video gaming lageekroom


Attention, je considère à partir de maintenant que vous avez tous lu le manga jusqu’au tome 6. Si ce n’est pas le cas, revenez plus tard ! Ce nouveau tome donne le coup d’envoi du tournoi du plus fort, et c’est tout l’univers qui voit son sort dépendre de l’issu de ce battle royale. Il n’y aura qu’un combat, et un seul, mais celui-ci regroupe l’intégralité des participants. Ce sont donc des dizaines de combattants venus des différents univers (certains étant exemptés de tournoi) qui vont se la donner sur le ring. En cas de chute, c’est l’élimination et le retour dans les gradins ! Goku, Vegeta, Gohan, ou encore Freezer (oui oui) auront donc fort à faire face à des ennemis surpuissants aux techniques inattendues. Frost est là, tout comme C-17, C-18 et Toppo, sans oublier le très attendu Jiren. Le tournoi bat son plein et les 2 Zen-O prennent clairement leur pied devant ce spectacle bourré de suspense. On peut dire que ce tome est complètement orienté vers l’action, et ça bastonne dans tous les sens. Les guerriers s’affrontent, Freezer est toujours aussi manipulateur, et Goku et Vegeta se tirent la bourre pour savoir qui sera le plus fort. Mais nos guerriers humains ne doivent pas oublier de faire équipe ! Ce tome se lit vraiment très vite et s’avère ultra dynamique. On ne s’y ennuie pas une seconde et les pages se tournent à vitesse grand V, le battle royale battant son plein entrecoupé de petites touches d’humour vraiment agréables. Les looks atypiques des combattants et leurs techniques parfois ridicules vous feront d’ailleurs bien souvent sourire. Le pauvre Krilin en prend encore pour son grade et Beerus ne manque pas une occasion pour péter son câble ! Le scénario reste donc simpliste, focalisé sur la mêlée générale, et le tome s’achève alors que de nombreux combattants (et même un univers entier) ont disparu. On peut dire que l’action était au rendez-vous ! On pourra toute de même émettre quelques reproches concernant les enjeux, souvent banalisés et traités à la légère. Nos héros jouent clairement leur survie, et celle de leur univers, mais cela semble parfois passer en second plan, et ils préfèrent s’amuser et se foutre sur la tronche. Certains soucis de perspective sont également à signaler lors des combats, donnant moins de panache aux chorégraphies. Enfin, on regrettera que des personnages soient peu travaillés et mis en second plan : quelques héros font de la figuration, ce qui est bien dommage.


Avis Manga Glénat : Dragon Ball Super Tome 7, du 100% baston blog jeux video gaming lageekroom


Ce tome 7 de Dragon Ball Super (à retrouver sur le site de Glénat en cliquant ici) est clairement orienté vers l’action, avec le début du tournoi et la baston générale en mode battle royale. Dynamique et rapide à lire, ce nouveau tome propose des dessins riches mais parfaitement lisibles, et les personnages présentés sont tous plus originaux les uns que les autres. Chacun aura ses préférences, mais cette fraîcheur fait plaisir à voir, même si nos personnages préférés sont bien là et que certains font leur grand retour. Malgré les quelques défauts signalés plus haut, on peut dire que l’on attend la suite avec impatience.


Panzer – Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *