Avis Manga Kana : Asadora ! – Tome 3

Alors que le tome 4 d’Asadora ! sera disponible dès le 19 mars prochain, nous ne pouvions pas passer à côté du troisième volume sorti en octobre dernier. Le manga de Naoki Urasawa distille ses révélations avec parcimonie, et le tome 2 avait effectué un bond de quelques années dans le futur pour découvrir une Asa adolescente âgée de 17 ans. Qu’est devenue notre héroïne ? Et comment vit-elle les événements qui se sont déroulés ? C’est ce que nous allons voir.


Avis Manga Kana : Asadora ! – Tome 3 avis manga lageekroomSynopsis : 1964, les Jeux de Tokyo se préparent. Asa Asada a 17 ans, elle a obtenu sa licence de pilote d’avion et fondé avec le pilote vétéran Kasuga une petite entreprise de pilotage aérien. Elle s’occupe de son petit frère et de sa petite sœur avec l’aide de Kinuyo. Le mystérieux Colonel Jissôji, ex-instructeur de Kasuga avant la guerre, vient retrouver ce dernier pour lui proposer du travail, tandis qu’Asa tombe sur des photos mystérieuses dont elle veut absolument percer le secret ! Sa vie pourrait s’en trouver bouleversée ! Ce tome est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Kana : Asadora ! – Tome 3 avis manga lageekroom


Après les événements parfois tragiques des tomes précédents, nous retrouvons notre héroïne Asa, qui a encore muri. Gardant forcément en tête les événements liés au « monstre » et à la disparition des membres de sa famille (elle est d’ailleurs persuadée qu’ils sont toujours en vie), Asa vit sa vie de lycéenne entourée de ses amis et de sa nouvelle famille (chapeautée par la très protectrice Kinuyo), mais fait la rencontre d’un scientifique du nom de Nakaido. Celui-ci reste pragmatique et a bien du mal à croire en l’existence du monstre, malgré cette fameuse photographie semblant présenter une sorte de « tentacule ». Asa ne perd pas le Nord, et compte bien lever le voile sur la catastrophe liée au typhon. Mais la menace existerait bel et bien, et le retour du Colonel Jissôji, ex-instructeur de Kasuga avant la guerre, semble le confirmer. Il demande à Asa et Kasuga de se tenir prêts en cas d’apparition du monstre en embarquant dans leur avion, équipé d’un lance-roquettes. Bien que les aptitudes de pilote de Kasuga soient hors du commun, sa blessure par balle d’il y a 5 ans a laissé des traces, et il aura bien besoin d’une copilote. La vie d’Asa va donc une nouvelle fois être bouleversée, et un chauffeur lui sera même attribué en cas d’urgence, ce qui ne manque pas d’interpeler ses amies. Mais pourquoi leur confier cette mission ? Tout simplement, comme le dit Kasuga, parce que « le gouvernement comme l’armée d’autodéfense ne peuvent pas s’en mêler ». Il faut bien garder en tête que l’histoire se passe en 1964, 20 ans après la défaite du Japon durant la seconde guerre mondiale, et que le pays fait profil bas. « Le Japon doit montrer aux yeux du monde qu’il est désormais une nation pacifique », nous dit le Colonel Jissôji.

Les références historiques sont quoiqu’il en soit nombreuses et bien intégrées au récit. Il est par exemple question des Jeux Olympiques de 1964 (et de la patrouille des « Blue Impulse »), du lancement du Shinkansen ou encore du succès des Beatles auprès des amies d’Asa. Tous ces détails renforcent l’immersion, et humanisent encore davantage un récit déjà bien centré sur ses personnages. On retrouve également avec plaisir Shôta, toujours aussi motivé à devenir un athlète, mais également une séquence mettant en scène les enfants de la famille d’Asa aux prises avec ceux des voisins. La trame principale reste finalement en retrait, et on en apprend très peu sur la menace… Les bases se posent tout doucement, le plan se met en place, mais on sent qu’Asa et Kasuga peuvent être appelés à la rescousse à tout moment ! Visuellement, on apprécie toujours autant le superbe travail sur les visages et les réactions des personnages, Kasuga en tête. Les détails sont nombreux, et les plans plus larges très travaillés. On aime également toujours autant découvrir les pages en couleurs au début du tome !


A lire également : 


Ce tome 3 d’Asadora ! pose des bases intéressantes, mettant en avant ses personnages et les enjeux à venir. Asa et Kasuga doivent se préparer à d’incroyables éventualités, mais notre jeune héroïne reste marquée par les événements liés au typhon et garde espoir d’un jour retrouver sa famille. De nouveaux personnages font leur apparition et viennent densifier un récit qui ne demande qu’à prendre son envol. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.