TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l’année ?

Incarner un policier et arpenter les autoroutes allemandes, ça vous tente ? Et bien c’est ce que propose Autobahn Police Simulator 3, qui vous fait incarner un policier qui fait son grand retour après un grave accident de voiture. Mais avant d’enquêter sur cet événement, vous allez devoir faire à nouveau vos preuves, et accomplir tout un tas de missions plus ou moins importantes dans une zone ouverte. Allez, on fait péter le gyrophare, et il est temps de voir ce que la version PS5 du jeu a dans le ventre.


TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?En lançant Autobahn Police Simulator 3, on se doute bien que l’on va avoir affaire à un jeu à petit budget. La fiche descriptive nous promet néanmoins des missions variées, un gameplay complet, un système de trafic dynamique ou encore une expérience de conduite authentique sur les autoroutes allemandes, rien que ça ! Sur le papier, il faut avouer que le titre est plutôt complet : missions principales et secondaires, zone ouverte, courses-poursuites, arrestations et contrôles des véhicules sont au programme. Mais le fun répond-il présent ?


TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?
Etre policier, c’est aussi nettoyer la bouse de vache

Avouons-le, le scénario du jeu est totalement secondaire. Le but est de gagner de l’expérience pour monter en grade et débloquer de nouvelles missions et des améliorations. En plus des missions scénarisées (parfois originales), le jeu vous propose de participer à des patrouilles pour attraper des chauffards, faire des contrôles, ramasser des panneaux laissés à l’abandon, faire des photos des lieux clés, ou encore démêler le vrai du faux durant des accidents. Ces derniers vous demandent de sécuriser la zone, de prendre des photos, de réaliser des croquis et d’interroger les victimes pour savoir qui est responsable. C’est répétitif mais franchement sympa, et on se prend facilement au jeu. On arpente donc les autoroutes à pleine balle à la recherche de lascars à qui coller des amendes, en observant s’ils ont les pupilles dilatés ou s’ils transpirent de manière inhabituelle.

Très franchement, on s’est parfois bien marrés ! En faisant des contrôles de vitesse, en inspectant un véhicule pour dénicher le moindre feu clignotant défectueux et mettre la pression au conducteur, ou encore en faisant souffler une pauvre petite mamie dans l’éthylotest ! A-t-on abusé de notre autorité ? Un peu ! C’est mal, on le sait, mais c’est franchement marrant ! Et puis on reprend la route (en voiture banalisée pour davantage de discrétion), en attendant le prochain appel du central pour aller choper un délinquant de la route ! Pas mal d’améliorations sont à débloquer (vitesse de course, santé, nouvelles options de dialogues), mais on se demande bien à quoi elles servent… Finalement, le contenu reste très convenable (surtout si on souhaite atteindre le grade maximum), et il est même possible d’aller acheter des donuts dans les stations services, de caresser des vaches et des chiens, et de ramasser des canards en plastique planqués sur la map. Que demander de plus ?


TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?
Les contrôles routiers sont franchement marrants

Bon, on prend le tout à la rigolade parce qu’on s’est bien marrés pendant quelques heures. Mais en prenant en compte que le titre est vendu une trentaine d’euros, il est difficile de vous le conseiller, en tout cas à plein tarif. Ca fait en effet un peu cher la blague, car le titre de Z-Software est truffé de bugs. Des bugs parfois rigolos, comme les soucis de collision, la physique clairement lunaire ou les visages basiques des personnages et leurs expressions faciales. Mais il y a également de gros soucis techniques, avec des bugs qui handicapent la progression dans le jeu. Par exemple, nous n’avons carrément pas réussi à lancer le jeu les 2 premières fois. Impossible d’interagir avec le menu de départ, et de cliquer sur « nouvelle partie ». Après avoir relancé le jeu à 2 reprises donc, nous avons pu démarrer.

Ensuite, il y a les bugs qui empêchent de lancer une mission. En gros, on arrive sur les lieux, on appuie sur croix pour lancer l’objectif, mais rien ne se passe. On quitte et on recommence, une nouvelle fois, en espérant avoir bien pensé à sauvegarder (on peut heureusement enregistrer sa partie à tout moment). De temps en temps, le personnage se téléporte soudainement loin du véhicule de patrouille, et on se retrouve à pied sans trop savoir où aller… Il est également parfois impossible de terminer une mission. Par exemple, après avoir stoppé un chauffard en fuite, rien ne se passe…. Bref, tous ces soucis sont vraiment pénibles, et on joue avec la peur au ventre de devoir tout recommencer. On peut pardonner certains soucis graphiques, la répétitivité du titre, ou les dialogues sans saveur, mais quand cela impacte l’avancée dans le jeu, c’est compliqué…


TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?
Le reflet de votre personnage est à l’image du jeu…

Techniquement, c’est assez vilain. Les visages sont moches, il n’y a pas de conducteurs dans les véhicules, et les décors bien trop vides. Une nouvelle fois, on peut pardonner cette technique relativement basique, mais pas les soucis techniques. Le jeu tourne en 30 images par seconde mais souffre de nombreux ralentissements. En réalité, ça rame absolument tout le temps (un poil moins en vue intérieure), ce qui cause de nombreux accidents car la précision dans la conduite est gravement altérée. L’aliasing pique sévèrement les yeux, les textures sont basiques, le clipping répond présent lui aussi : le jeu aurait pu tourner sur une PS3… Mais encore une fois, les graphismes au rabais ne seraient pas si graves si les ralentissements et les bugs ne venaient pas plomber la fête. Niveau sonore, c’est du même acabit, avec des bruitages parfois totalement absents et des musiques affreusement génériques et répétitives… Niveau ambiance, c’est pas ouf !


TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?
Allez hop, au poste ! Admirez au passage la texture du mur

Autobahn Police Simulator 3 tente d’apporter une certaine diversité et nous plonge dans le quotidien de la police. Les intentions sont bonnes, c’est souvent bien marrant, mais les bugs et soucis techniques viennent tout gâcher. Ça rame à fond, tout le temps, la caméra fait n’importe quoi (et zoome sur vos miches après chaque cut-scene), et les bugs sont légion, empêchant souvent de déclencher ou finaliser une mission. On ne compte plus le nombre de fois où nous avons dû relancer le jeu… Bref, à 30 euros, et malgré les quelques barres de rire qu’il procure, le jeu n’est pas recommandable. En promo à 10 euros, pourquoi pas, histoire de passer une soirée sympa entre potes.


Les +

  • de bonnes intentions, sur le papier
  • quelques missions franchement sympathiques, et parfois décalées
  • contenu tout à fait correct
  • pas mal d’améliorations à débloquer
  • bien marrant le temps de quelques parties, juste pour le plaisir de contrôler les automobilistes

Les –

  • de gros soucis techniques
  • des bugs en pagaille (empêchant souvent de terminer voire même de commencer une mission)
  • la physique, risible
  • les visages des personnages
  • l’ambiance sonore
  • les accidents, répétitifs
  • les dialogues, parfois totalement illogiques
  • ça rame à fond

TEST : Autobahn Police Simulator 3, le nanar de l'année ?


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.