TEST : Super Mario Maker 2, vers l’infini et au delà !

Si vous avez adhéré au concept génial du premier Super Mario Maker sorti sur Wii U (et adapté sur 3DS), il est fort probable que vous ne comptiez plus les heures passées dessus. Possibilités de création nombreuses, interface adaptée et intuitive, univers génial et varié : créer des niveaux n’avait encore jamais été aussi accessible. Nintendo remet ça en ce début d’été 2019, avec une suite qui repart forcément sur les bases de son prédécesseur, mais qui apporte également son lot de nouveautés, le tout sur Nintendo Switch. C’est parti !


Que les moins créatifs d’entre vous se rassurent : Super Mario Maker 2 propose un mode histoire, sorte de gigantesque tuto qui vous permettra de découvrir les très nombreuses possibilités du jeu et d’en apprendre les mécaniques. Cette petite histoire qui vous occupera environ 5 à 6h reste très sympathique, et il s’agira de se lancer dans une quête pour rebâtir le château de la princesse Peach. Pour se faire, Mario aura besoin d’un petit pactole, et devra accepter diverses missions pour remplir les caisses ! Ce mode histoire n’est qu’un petit apéritif, vous vous en doutez, mais les niveaux proposés restent très agréables à parcourir et vous réserveront même quelques surprises et une certaine difficulté.


TEST : Super Mario Maker 2, vers l'infini et au delà ! blog jeux video lageekroom Nintendo Switch


En parlant de difficulté, c’est le mode défi infini qui pourrait bien vous faire transpirer à grosses gouttes ! Dans ce mode, il faudra terminer les niveaux des joueurs, en les enchaînant jusqu’à avoir perdu toutes vos vies. Semblable aux modes endurance dans les jeux de baston, cette partie du jeu ne plaira pas forcément à tout le monde, le stress étant clairement de la partie. Il existe heureusement plusieurs niveaux de difficulté, mais il faut signaler que le mode le plus élevé (Super Expert) contient son lot de niveaux dits « troll », étant surtout là pour faire tourner les joueurs en bourrique. On tombe souvent sur des pièges impossibles à voir et sur des énigmes tordues, et ce n’est pas votre skill qui fera la différence, mais plutôt le fait de mourir encore et encore pour apprendre les pièges. Une sorte de die and retry qui divisera les joueurs.


TEST : Super Mario Maker 2, vers l'infini et au delà ! blog jeux video lageekroom Nintendo Switch


Le gros du jeu restera, bien entendu, l’éditeur de niveau, et Nintendo a apporté pas mal de nouveautés dont nous vous avions déjà parlé sur le blog. Des nouveaux décors sont de la partie : en plus de tous les décors du jeu original, il sera possible de créer des stages dans le désert, la neige, la forêt ou encore le ciel, avec une musique signée Koji Kondo. Les possibilités sont nombreuses, et certains éléments, comme la Lune, permettront de varier les environnements ou encore le comportement des ennemis. Quand vous penserez avoir tout vu dans un niveau, celui-ci pourra vous réserver quelques surprises. Il sera également possible de créer des stages en choisissant parmi les styles de Super Mario Bros, Super Mario Bros 3, Super Mario World, New Super Mario Bros U et un nouveau style inspiré de Super Mario 3D World. C’est ce dernier qui nous intéresse le plus, apportant quelques nouveautés vraiment classes. On citera par exemple la présence de Mario chat et ses caractéristiques spécifiques, de tuyaux transparents pour dynamiser les niveaux et rendre Mario aussi vif qu’un Sonic, de blocs mobiles suivant la trajectoire dessinée par le joueur ou encore de l’excellente voiture de Koopa riche en sensations de vitesse. Tous ces ajouts varient donc encore plus les plaisirs et permettent d’imaginer des niveaux encore plus variés et tordus ! Mais les nouveautés ne s’arrêtent pas là, et on pourra également citer la présence d’interrupteurs on/off, du Soleil qui vous colle aux basques, de pentes plus ou moins anguleuses, ou encore de la possibilité de faire monter le niveau de l’eau ou de la lave en cours de niveau. Il est difficile de tout lister, et nous préférons vous laisser découvrir les autres nouveautés par vous-même ! Ah si, dernière chose : certains niveaux ne peuvent être terminés qu’en remplissant certaines conditions. Imaginez-vous en train de chercher partout la dernière pièce manquante pour atteindre votre objectif ! Les sadiques vont s’en donner à cœur joie !


TEST : Super Mario Maker 2, vers l'infini et au delà ! blog jeux video lageekroom Nintendo Switch


L’aspect multijoueur et communautaire n’a également pas été oublié ! Outre le fait de pouvoir créer des niveaux à 2 (une collaboration sympathique mais un peu confuse), Super Mario Maker 2 propose divers modes pour se la donner avec ses potes ! Le mode affrontement par exemple sera une course à la victoire dans un stage sélectionné au hasard. Un gros bordel la plupart du temps, mais les tranches de rire sont de la partie, sauf si le destin s’acharne sur vous ! Le mode coopération sera du coup un peu moins stressant, et c’est en équipe qu’il faudra atteindre la fin du niveau proposé. Le jeu n’oublie bien entendu pas le multijoueur local, et il faut noter qu’une seule cartouche suffit pour jouer à plusieurs, mais que les autres joueurs devront télécharger les niveaux sur leur console.

Techniquement, le jeu est tel qu’on l’attendait : beau, propre, fluide et coloré ! Les différents univers de la saga rappelleront énormément de souvenirs aux plus anciens et les découvrir à nouveau fait vraiment plaisir. Les éléments du décor sont extrêmement nombreux, tout comme les environnements, et cette variété promet une rejouabilité quasi infinie. Les niveaux proposés par les joueurs sont déjà très nombreux (on parle de 2 millions de niveaux disponibles), et la durée de vie est colossale. Petit bémol par contre concernant le jeu à la manette, plus délicat. L’interface est pensée pour le tactile, et il sera préférable de se procurer un stylet pour vraiment se faire plaisir.


TEST : Super Mario Maker 2, vers l'infini et au delà ! blog jeux video lageekroom Nintendo Switch


Super Mario Maker 2 reprend les bases solides de son prédécesseur mais n’oublie pas d’apporter son lot de nouveautés, et celles-ci vont de simples mécaniques de jeu à des décors ou thèmes originaux. Le mode histoire est court mais permet de mettre un premier pied dans l’univers du jeu, tandis que le mode création permet de se faire plaisir et de piocher dans les multiples possibilités pour créer le niveau de ses rêves. La durée de vie est pour ainsi dire infinie, et se plonger à nouveau dans l’univers de Mario et ses potes donne clairement la banane. Le fan service est là (décors, personnages, musiques de la saga) et la jouabilité au stylet est très intuitive ! Seul le mode défi infini nous a moins convaincu, la faute à sa difficulté inégale. Pour le reste, c’est du tout bon !


Les +

  • l’univers de Mario, ses décors, ses musiques…
  • un mode histoire court mais sympathique
  • durée de vie quasi infinie
  • les bases du premier jeu
  • plein de nouveautés (items, ennemis, éléments de décor)
  • ajouter des conditions de victoire aux niveaux
  • la voiture de Koopa, un vrai bolide !
  • les nouveaux thèmes
  • les variations dues à la nuit
  • jouabilité précise au stylet
  • c’est beau, coloré, fluide !
  • modes multi accrocheurs
  • une communauté ultra créative

Les –

  • jouabilité plus délicate à la manette
  • pas mal de freezes en multi
  • la création à 2, confuse
  • certains niveaux de la communauté vraiment sadiques


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *