Avis Ki-oon : Bâtard – Tomes 4 et 5 (série terminée)

Autant vous le dire tout de suite, certains chapitres du tome 4 de Bâtard, disponible depuis le 7 octobre dernier aux éditions Ki-oon, vont vous décrocher la mâchoire ! Pour être bien à jour dans la série, nous vous invitons à jeter un œil à notre article regroupant nos avis sur les tomes 1 à 3, et à les avoir lu bien évidemment. C’est tout bon ? Alors c’est parti pour notre avis !

– Mise à jour de l’article avec notre avis sur le tome 5, disponible le 20 janvier 2022 –


Avis Ki-oon : Bâtard – Tome 4 blog manga critique lageekroomSynopsis : Devenu le héros du quartier depuis qu’il a appréhendé la tueuse en série qui avait enlevé son amie, Jin se sent capable d’affronter son père. Mais de l’avis de Jae-Hyeok, qui a été mis dans la confidence, battre Dong-Su Seonwoo par la force ne suffira pas : il faut prouver ses crimes ! Jin n’a pas le choix, il doit retourner chez lui… Hélas, les pièces compromettantes sont inaccessibles, et la seule chose qu’il peut emporter est la massue qui lui servait à assommer les victimes. Mais alors qu’il pense avoir enfin l’avantage, son géniteur lui coupe les vivres, l’obligeant à compter sur Gyeon pour s’en sortir…


Avis Ki-oon : Bâtard – Tome 4 blog manga critique lageekroom


L’étau se resserre, et les langues se délient enfin. Avec son tome 3 riche en événements, « Bâtard » est clairement monté en puissance, faisant entrer certains personnages clés dans la confidence. Jae-Hyeok, victime d’un accident de voiture et désormais handicapé, compte bien découvrir qui est à l’origine de ce drame. Il sait désormais que le père de Jin est un tueur, et décide de garder un œil sur lui. Jin passe quant à lui du temps avec Gyeon, mais va découvrir que son père lui a coupé les vivres. Gyeon ne comprend pas pourquoi Jin ne veut pas rentrer chez lui, et lui demande de lui dire la vérité. Une vérité qu’il ne va lui avouer qu’à moitié, prétextant que son père est en réalité amoureux d’elle. Jin ne mentionne bien entendu pas que son paternel est un tueur en série, et qu’il a été son complice depuis son enfance. Du coup, Gyeon va décider d’aller rencontrer le père de Jin pour lui parler en face à face, se jetant littéralement dans la gueule du loup. Jin décide quant à lui de retourner voir son père, et va prendre une décision radicale par amour pour Gyeon : aider son père une dernière fois à commettre un meurtre, dans l’espoir que ce dernier le laisse tranquille et lui permette de vivre sa vie auprès de sa petite amie.

Que de rebondissements dans ce tome 4 ! Entre Jae-Hyeok, qui engage un homme de main pour prendre le père de Jin en filature, la relation complexe entre Jin et Gyeon (cette dernière sentant bien que son petit ami lui cache des choses) et cette fameuse séquence à l’ancienne, durant laquelle Jin appâte une victime pour son père, on en a pour son argent ! La tension est souvent à son comble (on pensera notamment au chapitre 73), et le père de Jin est toujours aussi machiavélique. Impossible de lui faire confiance, tant il a toujours un plan de secours pour piéger Jin et les autres. Les personnages sont bien développés dans ce tome 4, et nous avons trouvé les dessins un cran au dessus des tomes précédents. Les visages semblent plus détaillés, et le découpage s’avère plus dynamique et plus fourni. La lecture n’en est que plus immersive. L’ambiance est toujours aussi noire, entre le visage flippant du père de Jin, les « visions » de ce dernier ou encore les cauchemars de Jae-Hyeok. La narration est très bonne également, avec un bonne gestion des événements et des flashbacks. Intense, tel est le mot qui résume parfaitement ce tome 4 de « Bâtard ». L’ambiance est toujours aussi sombre et Jin est sans cesse torturé par ses actes, mais on sent notre jeune héros prêt à tout pour protéger sa petite amie. Mais son père est là, et rôde toujours dans les parages avec à chaque fois un plan pour se sortir d’une mauvaise situation. Les langues se délient, le secret du père de Jin commence à être connu par certains personnages, et on se demande vraiment comment Jin pourra s’en sortir et affronter ses démons. Pour la suite, il faudra patienter jusqu’en janvier prochain !


A lire également : 


avis critique manga Bâtard - Tome 5 éditions ki-oon mangaBâtard – Tome 5 (dernier tome) : c’est une nouvelle fois une magnifique couverture qui vous attend pour ce dernier tome de « Bâtard », disponible le 20 janvier 2022 aux éditions Ki-oon (soit aujourd’hui à l’heure où nous écrivons ces lignes). Nous ne vous spoilerons rien de ce tome dans cet avis, mais sachez que nous l’avons dévoré du début à la fin. Et pourtant, terminer un récit est toujours un exercice délicat, et chaque fin déçoit forcément une partie du public (dans le cas présent, les lectrices et les lecteurs). Comme dans un film, un série ou un jeu vidéo, une conclusion se doit d’être marquante, forte, et de répondre aux questions posées précédemment, ou au moins à une partie (coucou Lost). Dans le cas de « Bâtard », nous avions hâte de découvrir si Jin allait se sortir de l’emprise de son père, ayant désormais tout avoué à Gyeon. Ce tome 5 sera également l’occasion de vivre une confrontation intense entre Jae-Hyeok et le père de Jin. Une séquence ultra intense, puissante même, qui donnera lieu à une mise en scène impeccable. Certains plans tentent des choses, et risquent de vous surprendre ! On retrouve également cette noirceur caractéristique de la série, avec des visages souvent flippants et vraiment expressifs. Attention toutefois, certains chapitres sont vraiment sombres. Heureusement, cela s’arrange au fur et à mesure de la découverte de ce tome.

La narration de ce tome 5 est impeccable, et se déroule dans plusieurs lieux marquants, du présent mais également du passé. On en apprend beaucoup sur l’enfance de Jin, sur sa mère et sur ses premiers moments passés avec son père. Difficile de vous en dire davantage, mais vous allez parfois écarquiller les yeux. L’émotion est au rendez-vous, et le travail sur les personnages est vraiment intéressant. Superbe visuellement, dynamique en termes de découpage et riche en rebondissements, ce tome est une sacrée réussite, qui conclut à nos yeux de belle manière le récit. Nous avions, malgré notre impatience, quelques craintes avant de découvrir ce final, et nous n’avons pas été déçus ! Nos yeux se tournent désormais vers « Sweet Home », dernier succès de Carnby Kim et Youngchan Hwang, qui viendra rejoindre la collection Toon de l’éditeur. Sortie prévue le 5 mai prochain (12 tomes sont prévus).

Synopsis de « Sweet Home » : Hyeon-Su vit enfermé dans sa chambre, refusant tout contact avec l’extérieur. Il passe son temps sur le Net et mange les repas déposés par sa mère sur le pas de sa porte. Il hait tout le monde, surtout lui-même… Quand sa famille disparaît dans un accident de voiture, son premier réflexe est la colère : comment a-t-elle pu le laisser seul avec si peu d’économies ? Il déménage dans un vieil immeuble pour faire tenir son maigre héritage le plus longtemps possible. Une fois à sec, c’est décidé, il mettra fin à ses jours… Il compte bien reprendre son quotidien coupé du monde, quand sa jolie voisine tambourine à sa porte comme une furie. Effaré, Hyeon-Su assiste à sa transformation en monstre assoiffé de sang ! Et elle n’est pas la seule… À travers le pays, c’est une véritable épidémie ! Les habitants survivants se barricadent dans l’immeuble, entouré d’effroyables créatures. Certaines rôdent même dans les couloirs… Au cœur de cette situation extrême, l’instinct de survie de Hyeon-Su prend le dessus. Le voilà prêt à tout pour ne pas se faire tuer et, surtout, pour garder son humanité !



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.