Avis Manga Crunchyroll : Time Paradox Ghostwriter

Disponible depuis le 12 octobre 2022, « Time Paradox Ghostwriter » est une série qui nous intriguait tout particulièrement. Dès que l’on parle de paradoxe temporel, nous répondons présent, et notre manga du jour, signé Kenji Ichima (au scénario) et Tsunehiro Date (au dessin), propose un pitch original : notre héros, Teppei, jeune auteur de manga qui ne parvient pas à percer, va voir débarquer dans son micro-ondes des exemplaires du magazine Jump venus du futur ! Va-t-il s’en inspirer pour son travail dans le présent ? C’est ce que nous allons voir !


Synopsis : Teppei Sasaki est un jeune auteur de manga qui rêve d’être publié dans le Weekly Shônen Jump. Depuis des années, il multiplie les efforts afin d’atteindre son but, mais en vain. Tous les projets qu’il propose sont refusés les uns après les autres. Il sombre peu à peu dans le désespoir. C’est alors qu’il découvre dans son micro-ondes un exemplaire du magazine Jump censé paraître dix ans plus tard, avec en couverture une série de génie ! Cet étrange événement va changer radicalement le cours de sa vie…


Avis Manga Crunchyroll : Time Paradox Ghostwriter


Précisons d’emblée une chose très importante : Kenji Ichima et Tsunehiro Date ont du mettre fin à leur série au bout de 14 chapitres seulement, le succès n’étant pas au rendez-vous. Ce sont donc seulement 2 tomes qui seront proposés chez l’éditeur (le second arrivant le 7 décembre prochain), et la frustration risque d’être au rendez-vous ! C’est clairement dommage, car le récit démarre vraiment bien, et ce premier tome propose des personnages intéressants, une narration dynamique et quelques rebondissements inattendus ! Notre héros Teppei Sasaki est donc un jeune mangaka à la recherche du succès. Le malheureux se fait systématiquement recaler, voire même rabaisser, malgré une mention « honorable » gagnée à l’âge de 20 ans lors d’un concours de jeunes talents. Un talent qui ne demande qu’à être mis en avant, mais percer reste très difficile dans ce milieu. Mais un coup de pouce du futur va tout chambouler, et Teppei va recevoir, dans son micro-ondes (ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre d’appareil joue avec le temps), des exemplaires du Weekly Shônen Jump venus du futur. Teppei voit donc débarquer lui ces magazines avec 10 ans d’avance, et va totalement flasher sur une série intitulée « White Knight », dessinée et scénarisée par une certaine Itsuki Aino, qui est dans le présent une parfaite inconnue.

Teppei croit dans un premier temps à une hallucination, voire un rêve, et décide de coucher sur le papier ce qu’il a vu. « White Knight » tape dans l’œil du responsable éditorial, ce qui va marquer le début d’une nouvelle aventure pour Teppei… Jusqu’à ce que ce dernier apprenne que tout ceci est bien réel, et qu’il s’est au final contenté de plagier une véritable autrice. Que faire ? Continuer de plagier cette série venue du futur en se substituant à l’autrice, ou rendre à César ce qui appartient à César ? Les choses vont rapidement évoluer, et Teppei va se retrouver face à face avec la Itsuki du présent, qui n’a pour le moment que 17 ans. On ne vous en dira pas plus pour ne rien vous gâcher, mais sachez que des surprises sont à prévoir durant ce premier tome, qui s’avère au final (et malgré la frustration de savoir que la fin va arriver très vite !) une réussite. Le récit, malgré quelques clichés, est très accrocheur, et les personnages sont bien écrits, avec un peu d’humour en prime. Visuellement, malgré un découpage un peu serré et des textes nombreux, on note un chouette travail sur les personnages et certaines cases qui se démarquent. Mais c’est clairement le récit qui tient en haleine, et nous attendrons avec impatience et crainte le prochain (et dernier) volume !


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This function has been disabled for Lageekroom.

error: Content is protected !!