Avis manga Doki-Doki : In the Land of Leadale – Tome 1

Tout d’abord light novel (écrit par Ceez et illustré par Tenmaso), « In the Land of Leadale » va bénéficier d’une adaptation en anime sur Crunchyroll en ce mois de janvier et d’une sortie en manga le 2 février prochain. Alors que 4 tomes sont déjà disponibles au Japon, ce premier volume sera édité chez nous par Doki-Doki, et nous promet d’être aussi rafraichissant que poignant. Cette adaptation en manga, signée Tsukimi Dashio, est-elle une réussite ?


Avis manga Doki-Doki : In the Land of Leadale tome 1 critique mangaSynopsis : Après avoir perdu la vie à la suite d’un terrible accident, Keina Kagami se réveille dans le corps d’une haute-elfe du nom de Cayna. Ce n’est autre que le personnage qu’elle s’était créé sur « Leadale », un jeu de rôle en réalité virtuelle auquel elle était souvent connectée. Mais il semblerait que 200 ans se soient écoulés depuis l’époque où elle jouait… Sa première quête consiste donc à comprendre ce qu’il s’est passé durant toutes ces années, et elle n’est pas au bout de ses surprises !


Avis manga Doki-Doki : In the Land of Leadale tome 1 critique manga


« In the Land of Leadale » est un isekai, et nous embarque à la rencontre de la jeune Keina Kagami. Victime d’un terrible accident, elle est clouée sur son lit d’hôpital et se réveille soudainement dans le monde de Leadale, l’univers virtuel d’un RPG qu’elle avait l’habitude de jouer. Mais il semblerait que 200 ans se soient écoulés depuis qu’elle y jouait, et Keina (Cayna dans le jeu) a perdu la plupart de ses repères. Cette « réincarnation » est une sorte de seconde chance pour Keina, et presque une nouvelle vie. Est-elle morte dans le monde réel ? Elle se le demande… Et que faire, maintenant qu’elle se retrouve à nouveau plongée dans Leadale, mais pour de bon cette fois-ci ? Notre héroïne va devoir se familiariser avec ses différentes compétences (en lien avec la nature, mais pas que…), gérer son inventaire, et retrouver de vieilles connaissances. Bien entendu, elle va rencontrer de nouveaux personnages, qu’elle va rapidement tenter d’aider. Les choses ont changé en 200 ans, et pas qu’en bien… Pire, Cayna était autrefois une héroïne très puissante (on nous explique qu’elle fait partie des rares joueuses et joueurs à avoir atteint un certain niveau), et sa réputation est encore connue mais surtout crainte. Elle était en effet connue sous le nom de « Sorcière au cercle d’argent », personnage redoutable et redouté, encore craint par les habitants. Mais comment faire oublier ce passé sombre ?

Ce premier tome de « In the Land of Leadale » est plutôt sympathique, mais démarre un peu trop lentement à nos yeux. Même si la découverte de Leadale est agréable, l’ensemble manque pour le moment d’enjeux et d’un réel fil conducteur. Quelques révélations sont à prévoir, notamment en ce qui concerne les « enfants » de notre héroïne, mais ce premier volume prend son temps. Néanmoins, et malgré un rythme qui ne demande qu’à gagner en intensité, on s’attache rapidement aux différents personnages. La puissance de Cayna est pour le moment effleurée, et elle ne semble pas se rendre compte de son réel potentiel. Souvent mignons et proposant une belle fraîcheur, ces débuts affichent des qualités mais il manque encore quelque chose pour que ce nouvel isekai se démarque de la concurrence.


A lire également : 


« In the Land of Leadale » développe déjà quelques thèmes intéressants, liés à l’entraide ou à la nature. Joli visuellement et proposant une belle fraîcheur, ce premier tome manque malgré tout d’un réel fil conducteur. Les événements se mettent doucement en place, mais l’ensemble manque encore d’intensité, et surtout d’éléments permettant à ce nouvel isekai de se démarquer des autres œuvres du genre. Nous avons hâte de voir si le prochain tome saura proposer quelque chose de plus accrocheur tout en développant ses personnages.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.