Avis Manga Doki-Doki : Le Prince Alchimiste – Tome 1

Disponible depuis le 1er juin 2022, le premier tome de « Le Prince Alchimiste » est adapté du visual novel « Tensei Ouji wa Renkinjutsushi to Nari Koukoku Suru » de Rui Tsukiyo. C’est S. Kosugi qui s’occupe de cette adaptation en manga (le chara design est signé Arata Shindou), que nous avons eu la chance de recevoir afin de vous en parler. Alors, énième isekai ou perle rare à découvrir absolument ? On vous dit tout !


Avis Manga Doki-Doki : Le Prince Alchimiste - Tome 1Synopsis : Hiro s’est réincarné dans le corps du troisième prince d’un petit pays pauvre. Il souffre de voir son peuple mourir de faim à cause du manque de terres fertiles. Très vite, il apprend l’alchimie, une science universelle longtemps restée interdite. Puis, en combinant cette science avec ses connaissances du Japon moderne, le jeune prince obtient un nouveau pouvoir extraordinaire ! Hiro va alors utiliser son incroyable faculté pour reconstruire son pays au bord de la ruine… Mais sa quête sera semée d’embûches !


Avis Manga Doki-Doki : Le Prince Alchimiste - Tome 1


Le genre isekai est en quelque sorte la marque de fabrique de l’éditeur Doki-Doki. Pas facile d’apporter du neuf dans ce genre assez répandu, mais des séries comme « Cube Arts » ou encore « Cautious Hero » ont su tirer leur épingle du jeu, là où « In the Land of Leadale » avait plus de mal à démarrer. De son côté, « Le Prince Alchimiste » fait d’emblée preuve d’une certaine originalité, et le petit pays dans lequel Hiro est réincarné est très pauvre. Notre héros va alors tout faire pour rendre les terres fertiles et aider les habitants, en utilisant ses connaissances acquises dans sa vie précédente, mais surtout en apprenant l’alchimie ! On nous épargne donc (pour le moment) le classique roi des démons à aller dégommer, et on embarque dans une aventure davantage humaine, faite de rencontres et d’apprentissage. Hiro va se donner corps et âme dans sa nouvelle mission, écoutant son « guide spirituel » qui le mène auprès d’un légendaire alchimiste prêt à lui léguer son savoir. Chaque minute compte, et Hiro aura 5 jours devant lui pour se former. L’alchimie reste une science tabou dans le royaume, l’église n’hésitant pas à la qualifier de sacrilège contre Dieu. Hiro va rapidement accomplir de grandes choses, puis va être rejoint par Hibana, une amie d’enfance qui va devenir son bras droit, et surtout son « épée ». Ajoutez à cela les 2 frères de Hiro, aux caractères bien trempés (avec les luttes de pouvoir qui vont bien), et on obtient un premier tome intéressant, assez posé dans sa narration mais bien développé au niveau de ses personnages.

L’utilisation de l’alchimie est vraiment sympa (pour la construction d’armes ou encore la fertilisation des terres) et rappelle certains jeux de la licence « Atelier ». Ce premier tome se découvre avec plaisir, et bénéficie de très belles illustrations et de jolis décors. L’aspect géopolitique se met doucement en place, et on se doute que la suite va monter d’un cran. Les codes habituels sont là mais une certaine fraîcheur est au rendez-vous, avec quelques originalités bienvenues. « Le Prince Alchimiste » démarre donc sur de bonnes bases, prouve que le genre isekai peut encore réserver quelques surprises, et l’envie de découvrir la suite est bien là.


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.