Avis Manga Editions H2T : Ashen Memories – Tome 3

Disponible depuis le 7 avril dernier, « Ashen Memories », le shojo de science-fiction de la mangaka italienne Elena Toma, en est à son troisième tome. Nous avions laissé nos héros face à leur ennemi à la fin du tome précédent, et la tension était à son comble. Comment Cédric et Néala vont-ils s’en sortir face au prince Alban ? C’est ce que nous allons découvrir !


Synopsis : Pour parvenir à extraire les particules Keller du sang de Néala, et ainsi tenter de trouver un remède au mal des origines, l’équipage de l’Obsidian se rend sur une base de l’armée galactique, contrôlée par Cordélia, la sœur Cadette d’Alban. En son absence, la mission de récupération se passe sans trop d’encombres jusqu’à l’apparition du prince Alban en personne. Ce dernier, bien décidé à mettre la main sur les particules Keller, se retrouve nez à nez avec Néala et Cédric.



On peut dire que ça bastonne sec dès le début de ce tome 3 ! Cédric tente le tout pour le tout pour protéger Néala et empêcher le prince Alban de la capturer. On rappelle que le but du prince (dont nous en apprendrons beaucoup dans la deuxième moitié de ce tome) est de récupérer les particules Keller présentes dans le sang de Néala. Il tente pour se faire de la convaincre qu’elle sera protégée et aura une vie meilleure, mais peut-elle réellement lui faire confiance ? Mais c’était sans compter sur le courage de la capitaine Cassandra, qui déboule à bord de l’Obsidian pour sauver Cédric et Néala, enchaînant des manœuvres quasi suicidaires. L’action est au rendez-vous avec cette séquence spatiale plutôt classe, et la capitaine va jusqu’à aller générer un trou de verre pour terminer l’évasion, embarquant avec elle un morceau de la planète. Ne cherchez pas une quelconque logique scientifique dans tout ça, il n’y en pas, mais le spectacle est au rendez-vous. L’Obsidian doit néanmoins être abandonné, et notre troupe va trouver refuge sur la planète Métanim, sur laquelle ils devraient être en sécurité. Malheureusement, Cédric a été enlevé par Alban, qui compte bien utiliser son nouveau prisonnier comme monnaie d’échanger pour attirer Néala dans son repère. Cette dernière, difficilement contrôlable suite à l’enlèvement de Cédric, est mise en cellule. Souffrant de pertes de mémoires, la jeune femme va se scarifier un message sur le bras, « Save Cédric », pour ne pas oublier… A l’image du personnage principal dans Memento de Christopher Nolan qui se tatouait des indices sur le corps pour ne pas oublier son objectif, Néala aura désormais sous les yeux sa principale raison de vivre : retrouver Cédric.

Ce tome 3 propose un rythme plutôt soutenu et on ne s’y ennuie pas. Les événements s’enchaînent, Néala fait la connaissance de nouveaux personnages, et le Roi lui-même s’invite à la fête. Les tensions entre le Roi, sa fille et le prince Alban sont bien réelles, et on en vient même à s’attacher au prince… Les personnages sont globalement bien traités, même s’il faut avouer que Néala est souvent agaçante. Ses réactions proches de l’hystérie sont pénibles, et on est presque soulagé lorsqu’elle est enfermée. C’est dommage, et nous attendions avec impatience qu’elle gagne en maturité et monte en puissance, mais cela tarde à arriver, même si la deuxième partie du tome la met davantage en valeur. Certaines révélations sur son père vont chambouler sa façon de penser, et notre héroïne sera tiraillée : doit-elle tout faire pour sauver, égoïstement, Cédric, ou trouver un remède au mal des origines ? L’arrivée du Roi en fin de tome redistribue les cartes, et son côté impitoyable est vraiment intéressant. Concernant la partie « romance », celle-ci est assez anecdotique. Il y a bien quelques échanges rigolos entre Néala et Cora, une jeune femme qu’elle rencontre dans ce tome 3, mais tout ça ne vole pas très haut. L’aspect science-fiction reste nettement plus présent, avec un univers qui gagne encore en consistance, même si les inspirations au cinéma (et à Star Wars notamment) sont parfois un peu voyantes. Visuellement, c’est une nouvelle fois du tout bon, même si certains visages sont un peu trop lisses. On aurait aimé qu’Alban ou le Roi soient un peu plus charismatiques. Mais le rythme est bien géré, on sent qu’Elena Toma fait preuve de générosité, et le découpage dynamique immerge parfaitement lors de la lecture.


A lire également : 


Ce tome 3 de « Ashen Memories » est à l’image des 2 premiers : divertissant mais imparfait. Si les événements s’enchaînent avec panache et que la narration est maitrisée, il manque une certaine maturité à l’ouvrage pour pleinement convaincre. Néala est une nouvelle fois un peu pénible, et certains personnages manquent de charisme. C’est dommage, car le rythme est bon et l’aspect science-fiction est bien géré. L’histoire se suit avec plaisir, même si on sent clairement les inspirations, et la fin du tome ose des choses intéressantes. Croisons les doigts pour que Néala soit un peu plus « posée » dans le tome 4, mais cela semble sur la bonne voix. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.