Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 9

Le tome 8 de « Gamaran, Le Tournoi Ultime » est reparti de plus belle dans l’action avec le début du tournoi tant attendu , et laissez-nous vous dire que ce tome 9 va suivre la même voix. L’île de la déportation a vu débarquer des guerriers tous plus puissants les uns que les autres, et les combats vont pouvoir s’enchaîner, pour notre plus grand plaisir. C’est parti pour notre avis sur le tome 9 de « Gamaran, Le Tournoi Ultime », disponible depuis le 9 juillet dernier aux éditions Kana.


Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 9 critique manga lageekroomSynopsis : sur l’île de la déportation dite « Prison d’Asura », on peut entendre les cris de lamentation des hommes forts ! Kyôyasai Yagira, l’homme le plus fort du shogunat, affronte Hyôgo Shakujii, le rejeton d’une famille de guerriers. Tadaie Hiramatsu, le monstre inhumain, affronte Raiô Magami, un autre monstre. De son côté, Zenmaru va devoir faire face à Shirô Momose, un vistuose de l’escrime européenne. Quelle est donc cette technique qui lui permet de réduire à l’impuissance le terrible sabre Sadanaga Kutaragi ?


Avis Manga Kana : Gamaran, Le Tournoi Ultime – Tome 9 critique manga lageekroom


« Gamaran, Le Tournoi Ultime« , c’est notre petit plaisir coupable en provenance des éditions Kana, et nous attendons chaque tome avec une certaine impatience. Certes, la lecture est souvent trop rapide, mais la série de Yosuke Nakamaru sait être généreuse visuellement et en termes de personnages. Comme nous le disions dans notre critique du tome 8, en coulisses, c’est une lutte entre le gouvernement dirigé par le shogun et le fief de Suruga (qui cherche à le renverser) qui a lieu. Pour faire simple, le shogunat a peur de Tadaie Hiramatsu, un guerrier à la puissance colossale, qui n’est autre que le frère cadet du shogun. Ce dernier veut donc profiter du tournoi pour le faire assassiner « à la loyale ». L’histoire est donc plus profonde qu’il n’y paraît, et certains continuent de tirer les ficelles. Mais si cette lutte est évoquée dans ce tome, ce sont bel et bien les combats qui tiennent la place la plus importante. Après un combat assez incroyable et parfois malsain entre Kitarô Mashima et notre héros Iori Sengoku, ce dernier va être mis au second plan dans ce tome 9 pour nous laisser découvrir d’autres personnages. Et quels personnages ! Les combats proposés sont en effet très prenants, et chacun possède ses techniques, certaines étant aussi dévastatrices qu’originales. Chaque combattant a ses propres motivations, et nous allons retrouver l’excellent Zenmaru, qui va faire face à un adversaire très coriace. Nous aimons beaucoup le personnage de Zenmaru, qui a souvent su nous faire sourire, mais il est dans ce tome 9 dans une situation très délicate. On en découvre d’ailleurs davantage sur ce personnage, sur son passé et ses motivations (lui qui a hérité de l’injuste 94ème place dans le classement du shogunat) , ce qui le rend encore plus attachant.

Intéressant à suivre et généreux en explications sur les différentes armes (notamment l’épée chrétienne appelée espadon) des combattants et sur leurs techniques, ce tome 9 ne déçoit pas malgré sa lecture rapide. C’est dynamique, visuellement très classe, et chaque coup porté déclenche une gerbe de sang qui fait mal. On voulait de la baston, on en a pour notre argent, et les jours s’enchaînent sur l’île de la déportation. Encore une fois, ce tome 9 est très pop-corn et se lit vite, à vous de voir si vous êtes prêts à l’acheter plein tarif. De notre côté, nous apprécions toujours autant la série, qui se poursuivra en octobre prochain.


A lire également : 


Ce tome 9 de « Gamaran, Le Tournoi Ultime » fait le taf si on aime le genre. Maintenant que les enjeux sont clairs (malgré quelques mystères concernant ceux qui tirent les ficelles), la baston prend le dessus et les affrontements sont dynamiques et violents. Certes, c’est un peu court et ça se lit vite, mais après déjà 9 tomes de ce spin-off, on sait à quoi s’attendre. Si vous avez apprécié les tomes précédents, ce dernier volume parviendra sans mal à vous convaincre !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.