Avis Manga Kazé : Miroirs (one-shot de Kaiu Shirai et Posuka Demizu)

Après l’énorme succès de « The Promised Neverland« , les éditions Kazé mettent à nouveau en avant le duo Kaiu Shirai / Posuka Demizu avec un ouvrage intitulé « Miroirs », disponible depuis le 15 juin dernier. Un one-shot qui regroupe 3 histoire courtes, et qui rend hommage à Gabrielle « Coco » Chanel, créatrice de renommée mondiale et véritable figure du féminisme. Nous avons eu la chance de recevoir ce superbe ouvrage, et il temps de vous en parler !


Avis Manga Kazé : Miroirs (one-shot de Kaiu Shirai et Posuka Demizu)Synopsis : Kaiu Shirai et Posuka Demizu, le talentueux duo de The Promised Neverland, nous livre un recueil de trois histoires inspirées de la vie et de la philosophie de Gabrielle Chanel, créatrice de la prestigieuse marque de luxe au parcours singulier ! Un ouvrage élégant mêlant le noir & blanc à la couleur, complété de pages d’interview dévoilant les coulisses de ce projet atypique à travers des anecdotes !


Avis Manga Kazé : Miroirs (one-shot de Kaiu Shirai et Posuka Demizu)


Tout d’abord, précisons un peu le contexte : « Miroirs » est un manga qui a été créé dans le cadre d’une exposition au Japon, MIROIRS – Manga meets CHANEL, qui s’est tenue à Tokyo en 2021 au CHANEL Nexus Hall Ginza. La créatrice Gabrielle Chanel a eu un impact fort sur notre société, créant des costumes pour femmes inspirés des vêtements masculins. Forcément, cela a choqué à l’époque, mais la créatrice n’a jamais cessé d’innover, avec une forte idée en tête : que les femmes s’émancipent, deviennent indépendantes, et puissent montrer leur autorité. Avant-gardiste, elle a clairement participé à la libération politique des femmes. Kaiu Shirai et Posuka Demizu, dont le talent n’est plus à démontrer, comptent bien rendre hommage à cette grande femme et proposent 3 histoires courtes inspirées de sa vie et de sa philosophie de Gabrielle Chanel. On y découvre 3 personnages, deux filles et un garçon, qui ne demandent qu’à se libérer, de leurs angoisses mais également des codes et des diktats de la société. L’acceptation de soi, se sentir libre, casser les codes : les thèmes abordés sont nombreux et bien mis en scène, rendant la lecture agréable et clairement touchante.

On y découvre par exemple une petite fille souvent seule à son domicile ( sa mère travaille énormément), qui s’évade à travers les livres. Après sa rencontre avec « la sorcière des ciseaux », elle va prendre conscience qu’elle n’a pas à devenir quelqu’un d’autre, et que le plus fascinant des mondes n’est pas dans les livres, mais devant ses yeux. On découvre également une jeune femme, qui change quasi quotidiennement de look et n’envisage pas de se mettre en couple, préférant conserver sa liberté. Mais en changeant d’apparence, les gens la prennent-elles vraiment pour qui elle est réellement ? Grâce à un parfum que l’on connait bien, elle va faire une rencontre qui pourrait bien changer sa vie. Notre troisième récit s’attarde sur un jeune homme, qui se sent mal dans sa peau. Il se lie d’amitié avec un de ses camarades de classe, qui est à l’opposé de lui, grand, charismatique, et à qui tous les vêtements vont. Notre nouveau duo va casser les codes de la société : si les femmes peuvent s’habiller avec des vêtements d’hommes, pourquoi l’inverse ne serait pas possible ? Les 3 récits s’enchaînent avec fluidité et passent des messages forts. En plus de cette narration impeccable, l’ouvrage est superbe en termes de visuels et de finition. Papier épais, dessins sublimes et originaux dans leur mise en scène, pages en couleurs (dès lors que les personnages trouvent enfin leur liberté), croquis préparatoires et interview des auteurs rythment la lecture. L’ouvrage est beau, accrocheur, et parvient à développer l’esprit de Coco Chanel avec des clins d’œil et des symboles bien intégrés.



Oui, « Miroirs » donne envie de se lâcher, de briser les codes, de faire éclater sa personnalité et de se libérer de toutes ces contraintes sociales que l’on voit trop souvent à travers les réseaux sociaux… L’ouvrage est une petite pépite, et on remercie chaleureusement les éditions Kazé pour cette belle découverte ! Si vous hésitez encore à vous lancer, jetez un œil à la bande-annonce diffusée par l’éditeur ! 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.