Avis Manga Meian : Egregor : Le Souffle de la Foi – Tome 1

On change de ton avec notre manga du jour en provenance de l’éditeur Meian, après des œuvres plus légères comme « Masamune-kun’s Revenge » ou encore « Tombée du Ciel« . Direction la dark fantasy cette fois-ci avec Egregor. Le scénariste Jay Skwar s’est associé à Kim Jae-Hwan (Demon King) pour nous proposer une aventure sombre s’inspirant d’oeuvres cultes comme Berserk ou Le Seigneur des Anneaux. Six tomes sont disponibles ce jour chez l’éditeur (le dernier en date étant disponible depuis le 21 janvier dernier), mais c’est le tout premier qui nous intéresse aujourd’hui. C’est parti !


Avis Manga Meian : Egregor : Le Souffle de la Foi - Tome 1Synopsis : Foa est un jeune forgeron qui aspire à créer des lames exceptionnelles afin que les chevaliers Egides puissent protéger le peuple comme il se doit. Mais le jour où son village est menacé par une  » Moisson « , ces tueries de masse perpétrées par les sanguinaires Faucheurs, le destin semble indiquer à Foa que le temps est venu pour lui de prendre les armes… Ce premier tome est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Manga Meian : Egregor : Le Souffle de la Foi - Tome 1


Dès les premières pages ce premier tome, le ton est donné. On y découvre qui sont les Faucheurs, qui apparaissent au crépuscule précédent chaque pleine lune pour perpétrer une « moisson sanglante », un massacre pur et simple des habitants d’un village ou d’une ville. Une fois les habitants exterminés, les Faucheurs laissent leur place aux Ramasseurs, qui récupèrent les cadavres des victimes. Pourquoi ? On ne le sait pas encore. Ca commence donc fort, via des pages en couleurs absolument magnifiques, et les têtes et membres tranchés sont déjà de la partie. Heureusement, après cette entrée en matière plus que violente, nous allons pouvoir souffler… Le temps de quelques pages seulement. Nous découvrons Foa, un jeune forgeron travaillant avec son mentor Darbin, ainsi que d’autres personnages plus ou moins importants mais tous globalement bien écrits. Mais cette légèreté va être de courte durée, et les Faucheurs ont décidé d’attaquer le petit village de notre héros. Seulement voilà, et c’est la première fois que cela arrive, les ennemis attaquent de nuit. Forcément, la population n’est pas prête à une telle attaque et tous les espoirs vont reposer sur l’Egide du village, un puissant chevalier censé protéger les lieux. Et l’action va pouvoir débuter, le protecteur étant particulièrement remonté contre ses ennemis, qu’il a déjà rencontrés des années auparavant. Les Egides ont d’ailleurs une particularité unique, celle de posséder un implant neuronal leur permettant d’avoir une brève vision du futur proche, ce qui empêchera dans le cas présent notre guerrier de « perdre la tête ».

L’action est donc au rendez-vous, et ce dès le deuxième tiers du récit. Mais le scénario reste malgré tout assez développé, et certains personnages sortent du lot, quelques mystères étant distillés çà et là. L’ensemble reste globalement sans pitié, et il faudra vous attendre à voir fréquemment des personnages mourir. Le ton est sérieux et souvent sombre dans ce premier tome, et le tout est mis en valeur par les dessins de Kim Jae Hwan, qui fait parler son expérience. Le coup de crayon est précis et certaines illustrations sont clairement impressionnantes, que l’on parle des personnages ou des décors. On pardonnera les quelques cases un peu moins lisibles tant l’ensemble est immersif. S’il faut trouver un défaut à ce premier tome, c’est sa narration, parfois un peu confuse durant les premières pages.


A lire également :


Ce premier tome de « Egregor : Le Souffle de la Foi » pose des bases solides et met en place un univers sombre et accrocheur. Malgré une narration un peu confuse par moments et quelques cases un poil chargées, l’ensemble est très solide. Le concept des Faucheurs nous met directement dans le bain et la violence est parfaitement bien gérée et n’en fait pas trop. Les personnages sont également bien introduits, même si certains restent encore un peu trop en retrait, l’action prenant le dessus rapidement. Ce premier tome démarre globalement fort, et si vous aimez le genre, vous ne serez pas déçus. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.