Avis Omaké Manga : Girls’ Last Tour – Tome 6 (série terminée)

Et voilà, le périple de Chito et Yuri va toucher à sa fin avec ce sixième et dernier tome de « Girls’ Last Tour ». L’impatience de découvrir la fin de leur aventure était bien présente, mais une pointe de nostalgie commençait déjà à naître, avant même de débuter la lecture. Oui, nous sommes profondément attachés à ces 2 héroïnes, que nous avons accompagnées durant tout ce temps à travers leur découverte du monde. Mais toute chose a une fin, et c’est dans l’émotion que se conclut la série de Tsukumizu. On vous laisse découvrir notre avis !


Avis Omaké Manga : Girls’ Last Tour – Tome 6 (série terminée) blog lageekroomSynopsis : La civilisation s’est éteinte il y a déjà de nombreuses années. Le monde n’est plus que villes dévastées et machines inutiles. Chito et Yuri sont désormais seules et errent sans véritable but dans les décombres. Les deux jeunes filles ont grandi dans ce monde, sans savoir comment elles ont pu survivre par elles-mêmes. Aujourd’hui, elles déambulent sans vraiment comprendre tout ce qu’elles voient, à la recherche d’un toit et de nourriture. Leur périple dans ce monde sans vie est, pour elles, l’occasion de se poser de nombreuses questions sur l’existence et la vie que menaient leurs ancêtres, mais aussi sur le futur… Ce tome 6 est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Omaké Manga : Girls’ Last Tour – Tome 6 (série terminée) blog lageekroom


Certaines séries sont plus marquantes que d’autres, c’est un fait, et « Girls’ Last Tour » fait partie de ces histoires qui ne payent pas forcément de mine au premier abord, mais qui parviennent à nous toucher et à laisser une sensation de manque à la fermeture du dernier tome. Nous avons accompagné Chito et Yuri durant 6 tomes, et avons découvert en même temps qu’elles un monde dévasté quasi privé de toute humanité. Chito et Yuri se sont posées des questions existentielles et toujours pertinentes, avec parfois une naïveté particulièrement touchante. Mais chacun de leur questionnement est bourré de sens, et leurs réflexions font clairement écho avec notre société actuelle. Pourquoi l’être humain s’est-il obstiné à fabriquer des armes ? Qu’est-ce qui l’a mené à sa perte ? Pourquoi des fusées ont-elles été envoyées dans l’espace ? Mais des questions plus légères sont également abordées, rendant les 2 fillettes encore plus attachantes. Elles s’intéressent aux livres, à la photographie, et découvrent quelques petits plaisirs de la vie, en dégustant une bonne bouteille par exemple… La survie a été le maître mot de leur périple, avec pour objectif de rejoindre la strate la plus élevée de la ville. Peut-être espéraient-elles obtenir des réponses à leurs questions ? C’est ce que vous allez découvrir.

Toute chose a une fin. C’est le principe même de la vie, on naît, puis on meurt. Mais entre les 2, il se passe énormément de choses, qui nous font grandir, forgent notre caractère. La vie est difficile, et on ne comprend pas toujours tout ce qui nous arrive, mais il faut rester optimiste, comme Chito et Yuri. Même si leur vie est semée d’embuches, elles profitent des bons moments, et leur lien est de plus en plus fort. Dans ce tome 6, elles découvrent des informations sur notre système solaire, ou encore ce qu’est une bibliothèque. Mais elles perdent aussi gros, à commencer par leur moyen de locomotion… On découvre une nouvelle fois des décors très impressionnants, et surtout écrasants. Chito et Yuri paraissent souvent minuscules face à cette architecture biscornue, délaissée par les humains. Les conditions sont rudes, et la fatigue guette Chito et Yuri. N’auraient-elles pas dû faire demi-tour et oublier tout ça ? Chaque choix entraîne ses conséquences, et comme le dit Tsukumizu dans sa postface : « le monde dans lequel nous vivons est tellement vaste et complexe que certaines choses disparaissent avant même qu’on ne les comprenne ou qu’on ne les découvre ». Le tout reste de vivre les choses à fond, et Chito et Yuri en sont le parfait exemple.


A lire également :


C’est avec une certaine tristesse et déjà beaucoup de nostalgie que l’on referme ce dernier tome de « Girls’ Last Tour ». L’épopée de Chito et Yuri aura été riche en émotions et en événements, et elles nous manquent déjà. Visuellement excellent, intelligent mais surtout attachant, ce dernier tome est à l’image de la série : une réussite. On vous recommande chaudement de la découvrir au plus vite !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.