Avis Omaké Manga : Masked Sheep – Tome 3

La série « Masked Sheep » continue sa route et en est déjà à son troisième tome, disponible depuis le 18 août dernier ! Le manga de Kyosuke Funaki a su nous embarquer dans ses expériences mystérieuses, tout en abordant des thèmes importants liés à la médecine ou encore au deuil. Mais les choses vont s’accélérer dans ce tome 3, que nous avons eu la chance de recevoir afin de vous en parler. C’est parti !


Avis Omaké Manga : Masked Sheep - Tome 3Synopsis : Si vous parlez, vous êtes mort ! L’absence d’un être cher vous rend malade ? Un proche décédé vous manque au point que vous vouliez mourir à votre tour ? Dans ce cas, entrez dans ce bâtiment et descendez au sous-sol. Une personne coiffée d’un étrange masque vous attend et devrait vous aider à trouver une solution à tous vos problèmes. Sa solution ? Chut, quand vous ressortirez, personne ne doit rien savoir…


Avis Omaké Manga : Masked Sheep - Tome 3


Ce nouveau tome démarre au sous-sol, et nous retrouvons Mademoiselle Mizuki, la mystérieuse jeune femme qui porte un masque clairement angoissant. Elle reçoit un couple, venu faire une demande en lien avec les expériences menées par les « scientifiques » du sous-sol : faire revenir leur fils, décédé l’année dernière. On vous rappelle que le manga nous parle de clonage, et de l’impossibilité pour certaines personnes de faire le deuil d’un être aimé. Mizuki reconnait néanmoins l’homme venu la rencontrer : il s’agit de l’intrus qu’elle a croisé quelques jours auparavant. Ce dernier n’est autre que Sakaki, notre détective privé, venu faire évader la jeune femme, en compagnie d’une complice. Leur plan est bien huilé, et avec l’aide de Yamada, le médecin qui s’est occupé d’elle depuis qu’elle est née, l’évasion va être un succès. Mais attention, car nos héros vont rapidement être traqués par l’organisation qui sévit au sous-sol, et qui compte bien garder ses projets secrets.

Mizuki va découvrir le monde, le ciel bleu, les magasins et les petits plaisirs de la vie, comme déguster un bon repas. Elle est un peu perdue au milieu de toute cette foule, elle qui n’a connu que les couloirs sombres du sous-sol. Semblant perdue, elle attire l’attention d’un policier qui commence à lui poser des questions, mais Sakaki veille au grain. Rapidement, Mizuki va émettre une requête : elle souhaiterait rencontrer les clones nés au sous-sol et qu’elle a vu partir, et voir comment ils se sont adaptés à leur nouvelle vie. Sakaki va ainsi faire découvrir son travail et son QG à Mizuki, et notre duo va partir à la recherche de ces individus qui vivent désormais dans le monde extérieur. Ce tome 3 est vraiment intéressant, et assez différent des 2 premiers. Le suspense est au rendez-vous, avec l’évasion de Mizuki, puis on la découvre en train d’évoluer à l’extérieur.

Mais au fond d’elle, de nombreuses questions restent sans réponse… L’ouvrage nous parle donc à nouveau de clonage, d’adaptation dans un nouvel environnement, de normalité, de relations familiales et parents/enfants. C’est toujours aussi accrocheur, même si le scénario, en dehors des thèmes abordés, reste relativement simple (on ne sait pas où le récit veut réellement nous emmener). Les personnages restent quant à eux intéressants, et l’ensemble est une nouvelle fois réussi visuellement, avec un trait réaliste très immersif. Il ne reste plus que 2 tomes à découvrir pour connaître la finalité du récit, en espérant que les futurs enjeux soient suffisamment accrocheurs !


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.