Stranger Things Saison 3 est un carton : parlons du rapport des français au paranormal

Alors que notre avis sur la troisième saison ne devrait plus tarder, il faut signaler que Stranger Things cartonne ! En audience déjà : dispo depuis le 4 juillet, la troisième saison réalise un démarrage d’audience historique, visionnée par plus de 40 millions de comptes Netflix. Sur internet aussi : d’après les données SEMrush, spécialiste du Marketing Digital, c’est tout simplement l’une des séries, toute plateforme confondue, les plus recherchées par les Français en 2019 (en moyenne, 160 154 recherches mensuelles), juste derrière la Casa de Papel. Les Français semblent avoir une réelle appétence pour le surnaturel. Personnages effrayants, lieux angoissants, superstitions… Voyons en détail notre rapport au paranormal



Quel est le rapport des Français avec le paranormal ?


Au rayon des personnages surnaturels : en vogue dans la pop culture surnaturel actuel – Walking Dead qui s’arrête au 193e tome ce mois-ci, des films en pagaille comme Bienvenue à Zombieland, World War Z… – les « zombies » trustent la première place des recherches réalisées par les Français sur internet (en moyenne 163 764 recherches mensuelles sur 2019). La saison 3 de Stranger Things ne manque d’ailleurs pas de faire un petit clin d’œil à cet univers : les gamins de Hawkins regardent au cinéma un extrait du Jour des morts-vivants de George Romero, le maître du genre. Si les « loup-garous » et les « sorcières » suivent sur les deux autres marches du podium, qu’en est-il des indémodables « fantômes » ? 7e position (en moyenne 36 041 recherches mensuelles sur 2019), derrière les « extraterrestres », les « vampires » et les « monstres ».Les ectoplasmes n’ont clairement plus la côte.

320 km de réseau souterrain, plus de 6 millions de corps entassés… Parmi les lieux effrayants les plus populaires, les Français ont choisi le côté sombre de la ville lumière : les Catacombes de Paris (411 000 recherches en 2019)! Derrière, Pripyat l’agglomération fantôme post catastrophe de Tchernobyl et le Stanley Hôtel dans le Colorado, célèbre pour avoir inspiré Shining, complètent le podium des recherches. A l’instar des fantômes, le traditionnel manoir hanté ne fait plus recette : le célèbre Château de Glamis en Ecosse n’arrive qu’en 9e position.



Plutôt triskaïdékaphobe ou paraskevidékatriaphobe ?


 Les Français sont-ils triskaïdékaphobes ? Ou plus compréhensible : souffrent-ils de la peur du nombre 13 ? c’est ce que tend à montrer l’étude SEMrush. Parmi les superstitions les plus recherchées sur internet, le « numéro 13 » arrive en première position bien loin devant « Passer sous une échelle », « Briser un miroir », « renverser du sel » et pour finir « le vert porte-malheur ».



La paraskevidékatriaphobie (c’est-à-dire la peur du vendredi 13) ne fait pas partie du top des recherches. Mais, rendez-vous en septembre avec de nouvelles données…




Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.