TEST : Crusader Kings III, que vaut la version PS5 ?

Sorti en septembre 2020 sur PC, Crusader Kings III est un grand succès, accueilli positivement par la presse et les joueurs. Le jeu de Paradox a même récemment dépassé les 2 millions de ventes, et devient le jeu de l’éditeur à franchir cette étape le plus rapidement. Et le succès pourrait bien se prolonger, avec l’arrivée du titre sur PlayStation 5 et Xbox Series, cette version console étant développée en partenariat avec Lab42 Studios. Le portage est-il à la hauteur des attentes ? C’est ce que nous allons voir !


TEST : Crusader Kings III, que vaut la version PS5 ? lageekroomLes tests de Crusader Kings III étant déjà nombreux sur le net, nous allons principalement revenir sur la qualité du portage de cette version console, que nous avons eu la chance de recevoir sur PS5 ! Néanmoins, et pour les nouveaux venus, nous allons rapidement revenir sur le jeu. Crusader Kings III est la suite de Crusader Kings II (logique), un titre de gestion/stratégie qui permet aux joueurs de prendre la tête d’une noble maison et d’incarner les monarques et leurs héritiers au fil des siècles. Le but ? Faire prospérer sa dynastie, étendre son domaine, protéger son royaume et accumuler titres et gloire. Un genre de jeu que les joueurs PC connaissent bien, et qui commence à être adapté sur consoles avec plus ou moins de réussite, principalement en termes d’ergonomie.


TEST : Crusader Kings III, que vaut la version PS5 ? lageekroom


Côté contenu, c’est tout simplement colossal. Véritablement chronophage, le jeu est très immersif est offre un terrain de jeu gigantesque (il est possible d’incarner les souverains d’une maison noble d’Islande, d’Inde, de Finlande, d’Afrique Centrale, et de bien d’autres endroits du monde, sur cinq siècles) et varie les approches : alliances, trahisons, religions, batailles, mariages, rébellions et même toutes sortes d’atrocités sont au rendez-vous ! Il faudra même gérer la jauge de stress de votre monarque. La richesse de la série est là, et l’ensemble est beaucoup plus lisible que par le passé grâce à une interface remaniée et des visuels tout à fait agréables. Il vous faudra un bon paquet d’heures pour bâtir votre dynastie, et c’est partie après partie que vous apprendrez les différentes possibilités. Le jeu est assez difficile à appréhender, malgré les didacticiels, mais il faut s’accrocher ! L’aspect RPG et les arbres de compétences sont bien fichus, et l’IA est équilibrée et s’avère souvent efficace. Ce sera quoi qu’il en soit aux joueurs de décider de leur approche : guerroyer ou mettre en place des stratégies plus « subtiles ». Bref, nous survolons les possibilités (dantesques) offertes par le titre, mais vous trouverez tout un tas de guides sur le net pour en apprendre davantage.


TEST : Crusader Kings III, que vaut la version PS5 ? lageekroom


Mais au final, Crusader Kings III, ça donne quoi sur PS5 ? L’éditeur nous annonçait une interface et des contrôles adaptés aux grands écrans et aux manettes, et il faut avouer que le rendu est vraiment bon, plus souple et plus moderne. Différentes aides sont présentes à l’écran pour ne pas perdre le joueur, et les gâchettes servent à accéder aux différentes roues et aux actions. Après un petit temps d’adaptation, c’est assez intuitif et l’ensemble est suffisamment fluide et réactif pour ne pas ralentir les différentes actions. Forcément, il nous est arrivé de nous tromper d’onglet, mais après quelques heures, tout était parfaitement fluide. Cette version PS5 propose même quelques fonctionnalités liées à la DualSense, qui réagit aux différents événements du jeu. Par exemple, plus votre personnage sera stressé, plus il sera dur d’appuyer sur les gâchettes adaptatives de la manette. Le genre de détail inutile pour certains et totalement immersif pour d’autres. On notera également que les temps de chargements sont très courts, et que les fonctionnalités d’aide en ligne de la PlayStation 5 s’avèrent bien souvent utiles, surtout si l’on débute avec ce genre de titre. Stable et fluide, ce portage PS5 s’avère également très joli. On est loin des jeux de gestion/stratégie austères comme on en a connu il y a quelques années, et la direction artistique de ce Crusader Kings III est très réussie.



Avec ce passage sur consoles, l’excellent Crusader Kings III conserve toutes ses qualités et compte bien toucher un nouveau public. Cette version PS5 est une réussite, bien adaptée à la manette (avec même une exploitation parfois surprenante des possibilités offertes par la DualSense), fluide et très chouette en termes de direction artistique. Si vous aimez le genre, et que vous avez des dizaines d’heures devant vous, Crusader Kings vous en donnera pour votre argent, d’autant que son prix de vente (une quarantaine d’euros) est, à nos yeux, très intéressant !


Les +

  • toutes les qualités de la version PC
  • interface bien adaptée aux grands écrans…
  • … et à la manette
  • durée de vie colossale
  • la jauge de stress et son impact sur les gâchettes adaptatives
  • menus fluides et faciles à appréhender
  • les affrontements sont automatisés dans cette version console
  • les musiques

Les –

  • il faut forcément un temps d’adaptation à la manette
  • quelques couacs d’IA
  • certaines infos moins accessibles que sur PC

TEST : Crusader Kings III, que vaut la version PS5 ? lageekroom


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.