TEST : Fallen Legion : Rise to Glory / Fallen Legion Revenants (PS5)

En ce mois d’août 2022, l’éditeur NIS America compte bien régaler les fans de la saga Fallen Legion ! C’est en effet une compilation qui débarque sur Xbox Series et PlayStation 5, regroupant Fallen Legion Revenants et Fallen Legion : Rise to Glory, ce dernier étant déjà la compilation de Fallen Legion : Flames of Rebellion et Fallen Legion : Sins of an Empire ! Ça fait beaucoup de Fallen Legion tout ça, et sa très belle jaquette mise à part, cette édition vaut-elle réellement le coup ? C’est parti pour notre avis !


TEST : Fallen Legion: Rise to Glory / Fallen Legion Revenants (PS5)Les qualités de la saga Fallen Legion ne sont plus à démontrer. Nous avions d’ailleurs eu la chance de tester sur le blog Fallen Legion Revenants (à cette adresse) à l’occasion de sa sortie sur Nintendo Switch au printemps 2021. Commençons néanmoins par les choses qui fâchent, car qui dit qualités dit également défauts. Notre compilation du jour (dont la boîte contient 2 disques) ne bénéficie d’aucune traduction française, et c’est franchement dommage. On a certes le choix entre les voix anglaises et les voix japonaises, mais on devra se contenter de sous-titres anglais. Les différents jeux s’adressent clairement à un public bien précis, qui devront également faire avec une certaine répétitivité, quelques dialogues à rallonge, et des choix aux conséquences pas très claires.


TEST : Fallen Legion: Rise to Glory / Fallen Legion Revenants (PS5)


Mais malgré ces défauts, cette compilation regroupe toutes les forces des jeux cités précédemment. A commencer par le système de combat, toujours aussi accrocheur et dynamique, qui demande de presser le bouton de la manette correspondant au personnage que l’on souhaite voir attaquer. On gère donc son équipe, on attaque avec ses personnages avec le bon timing (un peu comme dans un jeu de rythme), et on se protège en utilisant la garde, le tout en surveillant nos points d’action, qui se rechargent automatiquement. Contrer un ennemi de manière précise permet de débloquer certains bonus voire de renvoyer les projectiles, et il faudra également compter sur des pouvoirs magiques pour ressusciter un allié, prodiguer des soins ou lancer des attaques spéciales.

L’ensemble se déroule via un scrolling horizontal, dans lequel on ne contrôle pas directement les personnages (ils avancent également automatiquement), faisant penser à un jeu mobile. Les combats sont souvent plus stratégiques qu’ils n’en ont l’air, surtout face aux boss. Bourriner les boutons ne servira à rien, et il faudra enchaîner et se protéger sans se faire toucher pour débloquer des actions spéciales. Si vous souhaitez en découvrir davantage sur les jeux de cette compilation, de nombreux tests sont déjà disponibles, ainsi que notre test complet de Fallen Legion Revenants, qui propose des combats un poil plus riches avec des déplacement via des cases au sol.


TEST : Fallen Legion: Rise to Glory / Fallen Legion Revenants (PS5)


La direction artistique, même si elle n’atteint pas les œuvres de Vanillaware, est vraiment sympathique, avec un chara-design qui fonctionne bien et un bestiaire assez varié. Les musiques ne sont pas en reste, et dynamisent clairement une action qui souffre parfois de quelques baisses de rythme. Les personnages sont globalement réussis, bien écrits, et les événements sont riches en rebondissements, à condition une nouvelle fois de maîtriser l’anglais. Côté durée de vie, l’ensemble se doit de proposer quelque chose de solide, surtout avec un prix de vente avoisinant les 60 euros. A l’époque de sa sortie, nous avions mis une vingtaine d’heures pour terminer Revenants sur Switch. Concernant Fallen Legion : Flames of Rebellion, il faudra compter une petite dizaine d’heures, tout comme pour Fallen Legion : Sins of an Empire. En ligne droite, ce sont donc environ 40 heures qui vous attendent, ce qui reste une durée de vie tout à fait convenable. Mais le jeu vaut-il vraiment les 60 euros demandés ?

Très honnêtement, nous vous conseillons d’attendre une petite baisse de prix. Cette compilation ne poussera clairement pas votre PS5 dans ses retranchements, et mis à part des temps de chargements éclairs (à tel point que l’on n’a même pas le temps de lire certains descriptifs liés aux personnages ou au lore), rien ne justifie vraiment de basculer sur PS5 si vous avez déjà joué aux jeux à leur sortie sur PS4 ou Switch. En revanche, si cette saga vous est encore inconnue, il s’agit de la porte d’entrée idéale pour découvrir cet univers et les différents personnages et scénarios. On précisera que l’édition PS5 que nous avons reçue est pour sa part vraiment très belle, surtout au niveau de sa jaquette, et contient un mini artbook intitulé « Fallen Legion Compendium » et la bande-son numérique du jeu.



Cette édition Deluxe de Fallen Legion : Rise to Glory et Fallen Legion Revenants comporte, et c’est logique, toutes les qualités et tous les défauts des jeux de base. L’ensemble est un peu répétitif et en anglais, mais les différents jeux sont accrocheurs et proposent des récits bien écrits et des personnages réussis. Nous aimons également beaucoup le système de combat, qui demande de la concentration, des réflexes et un peu de stratégie, malgré certains affrontements un peu brouillons. Mais cette compilation permet surtout de s’immerger une bonne quarantaine d’heures dans un univers riche et bien développé, malgré un rythme en dent de scie. Au final, le prix de vente semble un peu élevé à nos yeux. Avec une petite baisse de prix, et si le genre action-RPG-scrolling horizontal vous tente, cette édition PS5 devrait vous convaincre !


Les +

  • durée de vie solide
  • chouette direction artistique
  • un système de combat dynamique et stratégique
  • les musiques
  • les combats contre les boss
  • les différents récits, bien écrits
  • les voix japonaises

Les –

  • sous-titres en anglais
  • combats parfois répétitifs et un poil brouillons
  • des baisses de rythme
  • prix de vente un peu élevé à nos yeux

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.