TEST : Sniper Elite 5, qu’apporte ce nouvel épisode à la saga ?

Le voilà notre petit plaisir coupable de cette année 2022 ! La saga Sniper Elite en est déjà à son cinquième opus, et nous embarque une nouvelle fois en pleine Seconde Guerre mondiale aux côté de Karl Fairburne, qui compte bien en faire baver aux nazis. Direction la France cette fois-ci, avec ce nouvel opus qui conserve les bases de ses prédécesseurs, mais apporte quelques modifications intéressantes. C’est parti pour notre avis !


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game PassC’est sur PlayStation 5 que nous avons eu la chance de tester le jeu de Rebellion (nous avons reçu le titre avec un peu d’avance) mais il faut savoir qu’il sera disponible day one dans le Xbox Game Pass. Une excellente nouvelle pour les joueurs Xbox, à qui l’on conseille fortement de jeter un œil au jeu, édité chez nous en version physique par Just For Games ! Ceci étant dit, voyons ce que ce Sniper Elite 5 a dans le ventre. Le jeu propose 9 missions (+ 1 en DLC, déjà affichée dans le menu…) à faire seul ou en coop, le tout dans des environnements ouverts mais néanmoins moins grands que dans l’opus précédent. Scandaleux ? Absolument pas (ce n’est pas la taille qui compte), et ces maps plus « petites » sont mieux conçues en termes de level design, et permettent de proposer des objectifs cohérents et toujours aussi accrocheurs. Chaque zone a ses propres missions, principales comme secondaires, et des cibles spécifiques à éliminer. La formule fonctionne toujours aussi bien, avec de multiples points d’approche, et mélange action et infiltration.


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass
Certains panoramas sont vraiment très chouettes

Si vous avez déjà joué aux précédents opus de la série, vous ne serez pas dépaysés au lancement de ce dernier. Si les cinématiques sont un peu vieillottes, avec des visages old-gen et des doublages pas toujours dans le ton (surtout les voix des personnages français, à l’accent « particulier »), c’est nettement plus accrocheur une fois en jeu. On retrouve donc sans mal nos sensations, et nos premiers pas se font en douceur. On observe avec nos jumelles, on se faufile dans les hautes herbes, et on assomme notre premier ennemi. Des bonus sont octroyés si on neutralise les soldats ou les officiers de manière non létale, mais vous aurez également la possibilité de faire mumuse avec votre couteau. On retrouve les préparatifs habituels d’avant mission, durant lequel on choisit armes et objets (trousses de soin, mines, grenades…), sachant que les établis sont là pour les différentes améliorations à débloquer (augmentation des dégâts ou de la portée, réduction du recul ou du bruit). Différentes munitions sont disponibles, allant de balles perforantes à d’autres davantage silencieuses, ainsi que des objets à ramasser pour des interactions (pinces coupanges, pied de biche). Attention toutefois à ne pas faire trop de bruit ou à profiter du passage d’un avion pour que votre tir passe inaperçu. Et quand tout part en vrille, vous aurez la possibilité de tirer dans le tas, mais il faudra faire avec les renforts et les alarmes qui retentissent.


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass
Un mode photo est disponible

Plusieurs modes de difficulté sont disponibles (liés notamment à la balistique), et le challenge est au rendez-vous si on le souhaite. Les ennemis sont nombreux (soldats, officiers, snipers, patrouilles en véhicule) et analyser l’environnement avec vos jumelles sera primordial. Certains lieux sont plus difficiles à appréhender, notamment dans les villes, dans lesquelles chaque ruelle pourra être mortelle. La map permet de s’orienter et de se diriger vers son prochain objectif, plusieurs chemins étant disponibles. Malgré tout, il y a pas mal de murs invisibles et d’éléments de décor qu’on ne peut pas franchir, comme certaines haies… C’est franchement dommage, et on perd parfois du temps à vouloir contourner une zone pour au final se retrouver bêtement coincé. Concernant les ennemis, il faut avouer qu’ils se défendent pas mal. L’IA est loin d’être parfaite, tourne parfois en rond ou vous oublie soudainement, mais elle sait également en faire baver. Les soldats vous contournent, se mettent à couvert, sonnent l’alarme, soignent leur alliés, et n’hésitent pas à appeler des renforts. Même caché dans les herbes à siffler pour les attirer, vous ne serez pas serein, et ils pourront vous dénicher, même s’ils passent parfois à quelques mètres sans vous voir. L’IA est inégale certes, mais s’en sort bien par rapport aux nombreux jeux du genre sortis ces dernières années.


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass


Mais Sniper Elite 5, c’est aussi la killcam ! Pour ceux l’ignorant encore, la killcam est une caméra qui suit la balle qui sort du canon de votre fusil ou de votre pistolet jusqu’à votre malheureux ennemi. Enfin ça, c’était au début de la licence, car la killcam a depuis bien évolué. Les balles peuvent désormais ricocher sur les os, les attaques au corps-à-corps au couteau y ont droit également, tout comme les explosions à la grenade ou lorsque l’on piège un véhicule ou un corps ennemi avec une grenade. Le tout est très organique, toujours impressionnant, mais surtout franchement jouissif. Une grenade bien placée et c’est un ralenti qui se déclenche, avec les corps qui s’envolent et les os qui se brisent. Les développeurs ont modélisé l’intérieur des corps, et on voit littéralement les balles transpercer la boîte crânienne, le cerveau, le poumon, les côtes… et bien pire encore. C’est souvent cradingue, mais viser un ennemi très lointain en pleine poire a quelque chose de satisfaisant. Seconde Guerre mondiale oblige, l’ambiance reste parfois lourde, et la violence est au rendez-vous.


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass


S’il faut avouer que Sniper Elite 5 ne transcende bien évidemment pas le genre et s’appuie sur des bases déjà bien connues, le plaisir est là. Mieux encore, la DualSense fait bien son taf, notamment lorsque l’on vise avec son arme. Concrètement, la gâchette gauche dispose d’un cran en milieu de pression. Lorsque l’on s’arrête à ce cran, on vise en mode troisième personne, caméra à l’épaule. En poussant le cran à fond, on passe en vue FPS. C’est bien foutu, et le jeu ajoute à ça des vibrations maitrisées et quelques petits sons qui sortent du haut-parleur. On peut dire que la manette apporte un petit plus non négligeable. Enfin, parlons un peu graphismes. Techniquement, Sniper Elite 5 est solide, et tourne en 60 images par seconde sans broncher. Cette fluidité fait plaisir, et nous avons même baissé la sensibilité du stick droit tant il était nerveux. Les textures ont gagné en finesse, et de très beaux effets de lumière sont au programme, notamment de nuit. Du côté des défauts, en plus des visages pas fous dont nous parlions précédemment, on déplorera un peu d’aliasing et des contrastes un poil appuyés, qui nuisent de manière occasionnelle à la lisibilité. Le moteur a vieilli par certains côtés, mais l’ensemble est à nos yeux réussi. On terminera avec un mot sur le mode inédit “Invasion”, qui permet à un joueur inconnu de se glisser dans la peau d’un tireur d’élite de l’Axe pour venir mettre le bousin dans la partie. En gros, on se fait envahir par un autre joueur, ce qui nous rappelle un mode de jeu identique dans le premier Watch Dogs. Votre cible pourra être localisée grâce à des appareils téléphoniques disponibles dans le jeu (et si elle se fait gauler par l’IA), mais attention à ne pas en abuser sous peine d’être localisé vous aussi.  Même si nous préférons la jouer solo de notre côté (voire en coopération), ce mode apporte une petite tension supplémentaire vraiment sympa, tout comme le mode survie, qui comporte 3 maps. Dommage néanmoins qu’on ne puisse pas choisir qui envahir, comme un ami jouant au jeu par exemple. C’est pour le moment aléatoire.


Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass


Ce Sniper Elite 5 est notre opus préféré de la licence, après un Sniper Elite V2 encore intouchable à nos yeux. Les maps sont plus petites mais mieux agencées, et les possibilités d’approche sont toujours aussi variées. A la manière d’un Hitman 3, il va falloir analyser votre environnement et vos ennemis avant de passer à l’attaque. Visuellement très chouette, notamment en termes de décors, le jeu propose une excellente ambiance et une durée de vie très convenable (comptez entre 1h30 et 2h par mission, à l’exception de la mission 9), ainsi qu’un mode coop toujours aussi sympathique. La saga continue donc sur sa lancée, conserve ses bases déjà solides, et parvient même à apporter quelques nouveautés accrocheuses. L’expérience est une nouvelle fois très réussie !


Les +

  • maps plus petites et mieux conçues
  • visuellement très joli
  • tourne en 60 images par seconde
  • les nombreuses possibilités d’approche
  • les missions secondaires et les cibles à assassiner
  • très bonne rejouabilité, à la manière d’un Hitman 3
  • la killcam, toujours aussi jouissive
  • durée de vie correcte
  • le mode Invasion, qui apporte une certaine tension
  • la bande-son, avec quelques musiques assez angoissantes
  • les temps de chargement éclairs
  • l’IA, qui propose des choses intéressantes…

Les –

  • … mais également des réactions bien stupides des ennemis
  • de l’aliasing
  • le scénario, franchement osef
  • le système de rechargement à la Gears of War, franchement pas nécessaire
  • la mission 10 en DLC qui annonce d’emblée la couleur
  • les visages lors des cinématiques

Test Sniper Elite 5 Rebellion PlayStation 5 Xbox Game Pass


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.