TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2, une suite toujours aussi efficace

Testé début décembre 2019 sur le blog (à cette adresse), le premier Sniper : Ghost Warrior Contracts, spin-off de la série Sniper : Ghost Warrior, avait su nous convaincre en proposant de chouettes séances de snipe ! Les développeurs polonais de CI Games ont décidé de remettre ça et de nous envoyer cette fois-ci à Kuamar. Exit la Sibérie donc, et bonjour le soleil écrasant du Moyen-Orient, avec se déserts, ses forêts et ses villages remplis de soldats ennemis. Bye bye Seeker et bonjour Raven, le tireur d’élite et mercenaire de ce nouvel opus. Les sensations sont-elles au rendez-vous ? C’est ce que nous allons voir !


TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 blog jeux video gaming lageekroom

En débutant la campagne de Sniper : Ghost Warrior Contracts 2, on est en terrain connu. Le jeu reprend la recette efficace de l’épisode précédent, et ressemble d’ailleurs davantage à un bon gros DLC qu’à une véritable suite. Mais qu’importe, tant que le plaisir est là… et il répond présent le bougre ! Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 reste un plaisir coupable de notre côté, un jeu imparfait mais qui peaufine une nouvelle fois sa recette en nous embarquant dans des missions sous haute tension. Il s’agira donc de visiter 5 grandes zones (ajoutez à cela un didacticiel et un épilogue) et d’abattre ses cibles, sans oublier de terminer les objectifs secondaires et défis qui vont bien !


TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 blog jeux video gaming lageekroom


On retrouve ce système de jeu « à la Hitman », qui laisse une certaine liberté au joueur mais propose néanmoins ce qu’il faut d’indications pour ne pas se retrouver paumé dans les montagnes du Moyen-Orient. Il s’agira donc d’équiper son soldat, et de partir à la découverte de zones relativement vastes et proposant de multiples chemins. Le level design est réussi, permettant d’emprunter des tyroliennes ou encore de nager pour atteindre certaines zones inaccessibles. On prend donc son temps, on analyse le terrain, et vos jumelles vous permettront de cibler les lascars à abattre. On s’y croit dès les premières minutes, et l’immersion est clairement au rendez-vous ! Pour atteindre vos objectifs (assassinats, protection d’un allier, sabotages divers, récupération de documents), Raven dispose de l’arsenal du parfait petit mercenaire. Chaque mission rapporte des points d’expérience et de l’argent pour chopper un meilleur équipement. Les armes (fusils de sniper, fusils d’assaut, fusils à pompe, pistolets, arc) sont améliorables (chargeur, canon, type de munitions, afin d’augmenter les dégâts, la stabilité ou encore l’atténuation du bruit) et il faudra s’équiper correctement pour accomplir au mieux ses missions. En effet, ce nouvel opus propose désormais des tirs à très longue distance, à plus d’un kilomètre précisément. On analyse la zone avec ses jumelles, on se cale à plat ventre, et c’est parti ! Et laissez-nous vous dire que lorsque la killcam se déclenche et qu’elle suit la balle qui va se loger dans le crane de votre victime, c’est méchamment la classe. Ces séquences permettent de varier le gameplay, et on retrouve donc des contrats dis classiques, et d’autres appelés tir lointain. Ajoutez à tout ça des améliorations à débloquer pour votre personnage (masque et reconnaissance, soutien et discrétion, drone et tourelle, équipement et gadgets), et vous comprendrez que le contenu est très convenable.


TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 blog jeux video gaming lageekroom


Certaines zones seront plus longues que d’autres à terminer à 100%, mais il faudra compter environ 9h pour boucler le jeu une première fois. Pour tout faire, la durée de vie se rapprochera des 15h, ce qui est plutôt bon compte tenu du prix de vente du jeu, affiché aux alentours de 40 euros. Débloquer toutes les compétences reste assez intéressant, et en améliorant votre masque high tech ou votre drone (qui pourra par exemple attirer l’attention de vos ennemis ou tirer des fléchettes empoisonnées), Raven deviendra un vrai Terminator. Cela facilite d’ailleurs beaucoup le jeu, et on enchaîne parfois les exécutions au corps à corps et les tirs à la tête à la manière d’un John Wick. Heureusement, le jeu propose plusieurs modes de difficulté. En mode « tireur d’élite » par exemple, on pourra jouer plus détendu, en bénéficiant de mécaniques simplifiées et d’un point rouge aidant à la visée, surtout à longue distance. A contrario, le mode « la mort en face » met face à vous des ennemis nettement plus menaçants, et aucune aide ne sera disponible. Gérer la distance ou encore la vitesse du vent sera primordial pour espérer décocher le tir parfait. Il y en a pour tous les goûts donc, et chaque joueur y trouvera son compte. Nous avons également pris beaucoup de plaisir à fouiner un peu partout, à découvrir des passages souterrains et à ramasser tous les objets à collectionner. Il faut avouer que les décors sont assez variés, et on découvrira une forêt, des villages, des zones davantage désertiques ou encore les sous-sols et la prison d’un palais présidentiel. Chaque zone est plus ou moins peuplée d’ennemis, et vous aurez le choix entre vous la jouer discret, tout défoncer, ou faire tomber les têtes une à une à distance. Si les sensations sont souvent grisantes, elles sont parfois entachées par une IA loin d’être incroyable, mais surtout imprévisible. Vos ennemis vont parfois tous vous détecter en même temps alors que êtes bien caché, et seront à d’autres moments bien laxistes ou un peu myopes. Il sera d’ailleurs toujours possible de planquer les corps, mais cela est rarement utile. L’IA fait donc des siennes, court dans un sens puis dans l’autre, vous oublie brusquement… L’immersion en prend parfois un petit coup.


TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 blog jeux video gaming lageekroom


Et visuellement, ça donne quoi ? On précisera que le jeu a été testé et terminé sur PS4, et que nous vous proposerons également un avis sur la version PS5 dans les jours à venir (upgrade gratuit le 24 août 2021). Le jeu est beaucoup plus propre que le précédent, qui souffrait de textures un peu floues. Ce Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 est nettement plus joli, et propose des textures détaillées, une très bonne fluidité, des reflets très chouettes (effets de lumière, textures et reflets au sol), mais surtout des effets de style très classes liés à la killcam. La violence est au rendez-vous, et le jeu n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains, surtout lorsqu’un visage éclate littéralement en 2 suite à une bastos bien placée. Beurk… C’est quoi qu’il en soit souvent jouissif, et les décors variés proposent pas mal d’ambiances différentes, avec quelques panoramas très classes et une belle distance d’affichage (il y a juste un poil d’aliasing sur les décors lointains). Le doublage anglais est de bonne facture, mais on notera surtout que les musiques sont souvent prenantes, voire stressantes, rappelant parfois des films comme Tenet.


TEST : Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 blog jeux video gaming lageekroom


S’ils peinent à corriger certains défauts comme l’IA et la simplicité de leur scénario, les développeurs polonais de CI Games livrent un titre très convaincant. Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 est toujours aussi jouissif à prendre en main, et découvrir les nouvelles zones proposées fait vraiment plaisir. Le level design est bon, les approches sont variées, il y a pas mal d’améliorations à débloquer et les tirs à très longue distance font grave plaisir. Souvent très joli, le jeu propose pas mal d’objectifs à accomplir et des zones plutôt variées. Vendu une quarantaine d’euros, Sniper : Ghost Warrior Contracts 2 plaira sans aucun doute aux amateurs du genre et aux joueurs à la recherche d’un FPS accrocheur, qui sans être un AAA, s’en approche parfois tout près. 


Les +

  • 5 nouvelles grandes zones à découvrir
  • les tirs à très longue distance, jouissifs
  • une chouette sensation de liberté
  • bon level design, approches variées pour accomplir les objectifs
  • pas mal de flingues et d’équipement à acheter et améliorer
  • le drone, plutôt sympa à utiliser
  • la killcam qui claque
  • vraiment très joli, avec de beaux effets de lumière
  • propre et fluide
  • décors variés
  • un gros challenge en mode « la mort en face »
  • vendu une quarantaine d’euros

Les –

  • l’IA, encore une fois très variable
  • quelques bugs de collision (personnage bloqué dans le décor)
  • on aurait aimé une ou 2 zones supplémentaires
  • le scénario, encore une fois anecdotique
  • ressemble plus à un gros DLC qu’à une véritable suite

Lageekroom

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.