Avis Omaké Manga : Purgatory Girl – Tome 1

Omaké Books aime l’horreur japonaise ! C’est grâce à l’éditeur que nous avons eu la chance de découvrir certaines œuvres de Rensuke Oshikiri comme « Le Perce Neige » ou encore « Sayuri », et ce mois de mars est l’occasion de mettre en avant le premier tome de « Purgatory Girl », une série en 4 tomes de Masane Muroi. Le mangaka compte bien nous faire frissonner avec ce thriller psychologique qui démarre sur des bases plutôt intéressantes. C’est parti pour notre avis !


Avis Omaké Manga : Purgatory Girl - Tome 1 site manga lageekroomSynopsis : Meurtres sanglants au lycée… Shion est le souffre douleur de sa classe, jusqu’au jour où elle devient amie avec Kirie, une mystérieuse jeune fille nouvellement arrivée dans son lycée. Dès lors, d’étranges phénomènes se produisent dans l’entourage de Shion. Rapidement, elle découvre que Kirie vient d’un collège où l’un des meurtres les plus sordides de l’histoire du Japon a été commis… Ce premier tome est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Omaké Manga : Purgatory Girl - Tome 1 site manga lageekroom


Ce n’est pas la première fois qu’un ouvrage de chez Omaké Books aborde le sujet du harcèlement scolaire, et « Le Perce Neige » est une œuvre particulièrement marquante traitant de ce sujet. Avec « Purgatory Girl », on est dans un style un peu plus « pop-corn », genre film d’horreur psychologique que l’on regarde entre amis. Et pourtant, les thèmes abordés restent forts, et la pauvre Shion en bave avec ses camarades de classe. Elle qui souhaitait ne plus avoir affaire à eux en cette rentrée scolaire n’a pas de chance : elle se retrouve encore dans la même classe que ses bourreaux. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de Kirie, une jeune fille mystérieuse qui vient d’un autre établissement. Curieusement, la nouvelle venue va immédiatement prendre Shion sous sa protection, souhaitant faire d’elle son amie. Elle va aller jusqu’à s’en prendre à une des harceleuses de Shion en l’attrapant par les cheveux dans les toilettes de l’école. Kirie a beau avoir l’air d’être une élève modèle, à la fois belle, sportive et intelligente, elle semble cacher quelques lourds secrets. On découvre rapidement qu’elle dissimule des cicatrices sur ses avant-bras, et qu’elle vient d’un collège où un meurtre sordide a été commis, celui de sa meilleure amie. Certains regards de Kirie en disent d’ailleurs long, et on se demande si la jeune fille est vraiment fiable ou non, surtout envers la pauvre Shion. L’ambiance est plutôt lourde dans ce premier tome, et les premières pages s’avèrent marquantes, nous présentant une jeune fille pendue dans une salle de classe, les yeux arrachés.

Ce premier tome se lit vite, les dialogues étant finalement peu nombreux. On comprend rapidement que le mangaka se concentre sur ses personnages, leurs regards et leurs réactions. On ne s’ennuie vraiment pas, les événements s’enchaînant de façon plutôt rythmée, et on commence tout doucement à se poser des questions. Qui est vraiment Kirie ? A-t-elle un lien avec le meurtre de son amie ? Et pourquoi se rapproche-t-elle si rapidement de Shion ? Il faut avouer que tout oppose nos héroïnes, et que ce rapprochement est plutôt inattendu… Les bases sont posées, et on se doute que l’ensemble va rapidement s’accélérer. On pourra regretter que le thème du harcèlement scolaire soit abordé de façon plutôt classique (surtout après la claque reçue avec « Le Perce Neige »), mais le ton n’est clairement pas le même que dans le manga de Rensuke Oshikiri, et le suspense reste au rendez-vous. Visuellement, ce premier tome fait la part belle aux personnages, avec de grandes illustrations et un travail tout particulier sur les regards. La mise en page est aérée, avec de grandes cases vraiment très chouettes. L’essentiel de l’action se déroulant dans l’établissement, les décors sont nettement moins mis en avant.


A lire également : 


Ce premier tome de « Purgatory Girl » démarre plutôt bien et nous amène à nous poser des questions quant à la vraie nature du personnage de Kirie. Alors que Shion souffre de harcèlement scolaire depuis longtemps, sa nouvelle amie pourrait ne pas lui être d’un si grand secours… L’horreur est déjà présente dans ce premier volume, qui parvient à créer une tension permanente malgré quelques clichés liés au genre. La fin laisse en tout cas entrevoir du très bon pour le tome 2, qu’il nous tarde de découvrir. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *