Retrogaming : Mortal Kombat 4, le passage douloureux à la 3D

Alors que Mortal Kombat 11 rencontre un chouette succès et que nous avons vraiment apprécié l’expérience (notre test est à lire ici), nous avons décidé de revenir sur un opus quelque peu oublié (volontairement ?) de la saga : Mortal Kombat 4. Sorti en 1997 en arcade puis sur N64 et PlayStation, le jeu faisait passer la série à la 3D… Non sans certaines difficultés. On vous en parle sans plus attendre.


Le passage à la 3D de Mortal Kombat 4 a en effet été difficile. A une époque durant laquelle des titres cultes comme Tekken 3 ou Virtua Fighter 2 plaçaient la barre très haute, MK4 semblait régresser. La volonté du créateur Ed Boon était de proposer un gameplay et des animations proches des opus en 2D, mais en basculant l’aspect graphique en 3D. Le résultat était quelque peu déconcertant, et n’a pas forcément plu aux joueurs de l’époque. C’est su PC que nous avons joué au jeu à l’époque, puis sur PlayStation. Il faut avouer que la version PC souffrait de quelques problèmes techniques : bugs sonores, collisions approximatives, textures qui disparaissaient… Tout n’était pas parfait, malgré une prise en main rapide et un gameplay ultra nerveux. Sur PlayStation, les soucis étaient moins nombreux, mais la jouabilité à la manette était parfois délicate. On retrouve dans ce MK4 le gameplay rapide des opus précédents, et le jeu était particulièrement bourrin. Matraquer le bouton coup de point ou enchaîner des coups de pied sautés suffisait souvent à terrasser vos adversaires, et même les boss étaient ultra faciles à battre.



Graphiquement, comme souvent à l’époque, ça pixelisait pas mal, et les modèles 3D étaient taillés à la hache, le tout manquant de fluidité. On sent qu’il s’agissait d’un épisode de transition et que les développeurs avaient le cul entre 2 chaises. Même le mode histoire était archi basique, proposant des cinématiques de bien piètre qualité. Certaines fatalities étaient malgré tout vraiment cool, et ça giclait bien. On pouvait par exemple arracher la jambe de son adversaire pour le tabasser avec ou vomir de l’acide sur la tronche du pauvre gars en face de vous. Niveau casting, on retrouvait Scorpion, Reptile, Raiden ou encore Liu Kang, ainsi que quelques nouveaux, dont la plupart étaient sans intérêt. Qui se souvient encore de Kai ou de Jarek ?



Nous aimons bien Mortal Kombat 4, car le jeu est plutôt fun à jouer et facile à prendre en main, tout en proposant quelques fatalities bien cool ! Malgré tout, le jeu faisait clairement pâle figure face à la concurrence à sa sortie, et la saga a du prendre une pause de quelques années. Graphismes moyens, nombreux bugs, mode histoire anecdotique, roster limité : MK4 n’est pas le meilleur de la série, loin de là. Une « mise à jour », Mortal Kombat Gold, est sortie sur Dreamcast en 1999, et a relevé un poil le niveau. Mais c’est avec Deadly Alliance que Mortal Kombat est revenu en force, en 2002 !



Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *