TEST : Control, le retour en force de Remedy ?

Enfin libérés de Microsoft, les finlandais de Remedy ont pu s’atteler au développement de leur nouveau projet, Control, présenté durant la conférence Sony à l’E3 2018 et édité par 505 Games. Nous nous sommes lancés dans l’aventure, étant clairement hypés par les différents trailers, et avons retrouvé la patte Remedy dès les premières minutes. Le jeu tient-il la route sur la longueur ? C’est ce que l’on va voir dans notre test !


Commençons, une fois n’est pas coutume, par parler de l’ambiance sonore du jeu. Nous avons dans un premier temps lancé Control en version française, et malgré la voix de l’héroïne plutôt correcte, les autres personnages se sont pas du tout dans le ton. Pire, la synchro labiale est complètement aux fraises et subit un énorme décalage. Notre conseil : passez le jeu en version originale ! Concernant le reste de la partie sonore, le tout est vraiment excellent ! Le sound design est incroyable, et participe à l’ambiance du jeu. L’utilisation des pouvoirs donne lieu à des sonorités particulières vraiment originales. Mais revenons-en au jeu en lui-même ! Si vous aimez les TPS d’action aux ralentis et fusillades stylés, vous avez sans doute déjà posés les mains sur Max Payne, Alan Wake ou encore Quantum Break. Control en reprend la plupart des codes, et on reconnait sans peine le style du studio et le dynamisme de leurs productions. Control est un jeu énigmatique, qui risque de perdre les joueurs durant ses premières heures, mais c’est aussi ça qui fait sa force.


test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


L’action est, vous vous en doutez, au rendez-vous ! Le jeu fait la part belle aux fusillades et la montée en puissance de notre personnage principal, Jesse, propulsée Directrice du « Bureau » alors qu’elle était à la recherche de son frère Dylan. Nous préférons ne pas nous étendre sur le scénario, que certains autres articles spoilent beaucoup trop, pour vous laisser découvrir le côté paranormal et souvent barré de la chose, Jesse n’étant semble t’il pas toute seule dans sa tête. Les mystères sont nombreux, et votre capacité d’interprétation et d’imagination sera mise à contribution, d’autant plus qu’il faudra consulter des dizaines de documents et fichiers audio pour bien tout saisir. Quelques cinématiques viennent également ponctuer une progression « à la Metroid ». Comprenez par là que certaines zones restent inaccessibles au début du jeu et que vous pourrez les atteindre progressivement. Attention, on parle ici principalement d’autorisations à trouver pour débloquer des portes. Cet aspect reste donc assez basique, mais certains pouvoirs seront mis à contribution pour évoluer dans l’espace. La map est au passage assez mal foutue, et les panneaux en jeu vous aideront davantage à vous repérer, ce qui était au départ le souhait des développeurs.


test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


Comme nous le disions précédemment, les gunfights sont nombreux et votre arme pourra être améliorée et évoluer afin de proposer une plus grande puissance de feu. Votre flingue est « vivant » (les munitions se rechargent toutes seules), mais se rapprochera de ce que l’on retrouve dans les jeux du genre : fusil à pompe ou mitrailleur, à vous de choisir. Mais les armes à feu ne seront pas vos seules alliées, et les pouvoirs de Jesse vont clairement vous décoller la rétine. Notre héroïne est capable d’arrache un bloc de béton pour le balancer sur un ennemi, d’envoyer valser tout un tas d’objets, de léviter ou encore de se créer un bouclier pour parer les attaques ennemis. La manette est très bien configurée et l’utilisation des pouvoirs se fait de manière naturelle. La prise en main est globalement excellente. Ces pouvoirs, eux aussi améliorables (portée, puissance, durée d’utilisation), donnent lieu à un déluge d’effets graphiques, avec des décors destructibles et des ennemis qui valsent comme des pantins. Après un affrontement, les lieux sont bien souvent complètement dévastés. Les améliorations sont assez nombreuses, et le jeu propose même un côté RPG, avec un évolution du personnage ou même du craft. Le tout est bien intégré et facile à gérer, avec notamment des points de compétences à utiliser.


test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


La direction artistique de Control est ultra travaillée et compense le fait que certains décors restent très classiques (des bureaux, encore et encore). Les artistes s’en sont donnés à cœur joie, en utilisant des effets de transformation des décors réussis et des effets de lumière qui parviennent à éblouir le joueur. Le bestiaire est assez varié mais l’IA n’a rien d’exceptionnel, et les soldats les plus faibles vous serviront de défouloir tandis que certains boss vont vraiment vous donner du fil à retordre, Jesse perdant rapidement sa vie. La mise en scène est quoi qu’il en soit excellente, et seuls quelques défauts techniques viennent ternir l’ensemble. On citera par exemple un poil d’aliasing, quelques bugs de collision, des freezes lors de certains chargements, ou des ralentissements lors de séquences les plus chargées en action. C’est dommage, et il est clair que quelques mois de développement supplémentaires n’auraient pas fait de mal pour peaufiner tout ça, surtout pour les premiers modèles de Xbox One et PS4 qui souffrent beaucoup. Côté durée de vie, il faudra compter un poil moins de 10h ligne droite, et le double pour terminer les diverses missions secondaires qui se débloquent durant l’aventure. Ajoutez à cela des défis, de nombreux objets à trouver et les améliorations à débloquer, et vous obtenez une durée de vie très bonne pour un jeu du genre.


test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


Après un Quantum Break un peu décevant, Remedy parvient à proposer du nouveau ! Une fois que l’on entre dans l’univers du dernier jeu de Remedy, il est difficile d’en sortir. Le direction artistique est superbe, l’histoire attirante et mystérieuse, et certains combats sont vraiment jouissifs. On a vu plus abouti techniquement mais l’univers proposé est travaillé (avec certains séquences vraiment originales typiques du studio), et l’ambiance sonore incroyable enfonce le clou. On retrouvera malgré tout quelques défauts « made in Remedy », avec une certaine répétitivité dans les combats après quelques heures. Control reste un jeu à part, à jouer de préférence en version originale pour une bien meilleure immersion ! 


Les +

  • direction artistique de qualité
  • très chouette sur PS4 Pro et Xbox One X
  • effets de lumière et de particule excellents
  • le scénario, mystérieux et accrocheur
  • les pouvoirs de Jesse faciles à prendre en main
  • ça pète dans tous les sens
  • bonne durée de vie
  • le côté « RPG » bien foutu
  • le sound design, énorme
  • certains boss sont assez coriaces

Les –

  • beaucoup de fichier à lire pour tout comprendre
  • des soucis de finition technique (aliasing, freezes, chutes de frame rate)
  • la VF souffre d’un énorme problème de synchro
  • la progression, finalement basique
  • parfois répétitif
  • les versions PS4 et Xbox One « standard » galèrent techniquement

test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


test jeux video blog gaming lageekroom Remedy Control 505 Games


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *