Avis BD Glénat : L’autre – Tome 1, Le souffle de la hyène

Disponible depuis quelques jours aux éditions Glénat, le premier tome de « L’autre », intitulé « Le souffle de la hyène », est signé Lylian (au scénario) et Montse Martin (au dessin). Ces derniers collaborent à nouveau, après « Ellana », et se replongent dans l’univers de Pierre Bottero. Nous avons eu la chance de recevoir ce premier tome, et il est temps de voir si nous avons été convaincus !


Avis BD Glénat : L'autre - Tome 1, Le souffle de la hyèneSynopsis : Un groupe d’explorateurs découvre un cube insolite au cœur d’un temple perdu dans la jungle amazonienne. Mais l’objet qui devait permettre de lever le voile sur une ancienne civilisation, libère, une fois ouvert, une entité maléfique : L’Autre. Parallèlement, au Canada, Natan un adolescent aux capacités hors du commun perd ses parents dans des circonstances tragiques et comprend alors qu’il fait partie d’une des 7 grandes familles qui, depuis des millénaires, régissent la vie humaine sur la Terre et ailleurs ! Au même moment en France, Shaé est approchée par un vieil homme qui semble en savoir plus qu’elle sur sa propre existence. Suivant des instructions laissées par ses parents, Natan rejoint la France et tombe sur Shaé. Les deux adolescents réalisent que leurs destins sont liés et qu’ils vont devoir œuvrer ensemble pour combattre… des forces qui les dépassent !


Avis BD Glénat : L'autre - Tome 1, Le souffle de la hyène


Comme dans tout bon récit d’aventure, notre histoire débute avec un groupe d’explorateurs sur le point de faire une importante découverte. Vous vous en doutez, qui dit recherche d’ancienne civilisation dit entité maléfique qui va venir mettre le bazar ! Une lumière vive, des cris, une silhouette flippante : voilà qui nous met dans l’ambiance ! Puis nous découvrons nos héros : Natan, un jeune homme vivant à Montreal, et Shaé, qui vit en France. Ils possèdent tous les 2 des capacités hors du commun, et vont voir leur destin chamboulé. Natan cache ses capacités physiques, qui ont amené ses parents à déménager à de nombreuses reprises. Malheureusement, suite à l’explosion de sa maison et à leur décès, le jeune homme va découvrir qu’il fait partie d’une famille spéciale, et va devoir fuir le Canada en direction de Marseille. C’est là qu’il va faire la connaissance de Shaé, que nous avons découvert aux prises avec des lascars. La jeune femme tente de contrôler sa colère, mais finit par se transformer… et laisse exploser sa colère. Nos héros ne vont pas tarder à faire connaissance et à faire équipe, pour lutter contre de mystérieux individus lancés à leur poursuite.

Ce premier tome pose les bases du récit et s’avère déjà intéressant, les personnages étant bien introduits. Le récit ne manque pas de panache, avec de l’action et du fantastique, le tout étant bien dosé. Le tout reste encore bien mystérieux, ce premier tome mettant en place un scénario qui ne demande qu’à prendre son envol. Natan et Shaé ont leur vécu, et leur background est plutôt bien amené malgré quelques clichés. Visuellement, c’est très chouette, avec des couleurs éclatantes et de grandes illustrations détaillées. Le découpage est aéré et on bénéficie de grandes cases qui rendent la lecture très agréable. Le côté fantastique de ce premier tome est bien mis en valeur. L’ensemble reste accès tout public avec pas mal de thèmes liés à l’adolescence, et certains trouveront peut-être que ces débuts manquent un peu de consistance. De notre côté, nous avons apprécié les débuts de cette aventure, malgré, comme nous le disions précédemment, quelques clichés. Lylian et Montse Martin parviennent quoi qu’il en soit à nous embarquer dans l’univers de ce premier tome, qui ne demande qu’à monter en puissance. A voir si le tome 2 parviendra à accélérer un rythme déjà bien lancé !


A lire également : 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.