Avis : L’œuvre de Christopher Nolan – Les théorèmes de l’illusion

La trilogie du Dark Knight, Memento, Inception, Interstellar, Dunkerque : la filmographie de Christopher Nolan est déjà bien riche. Mais le cinéaste divise souvent, que l’on parle du public ou des critiques, et le récent Tenet en est le parfait exemple. Se plonger dans le cinéma de Nolan, c’est découvrir un monde complexe, parfois plongé entre le rêve et la réalité. Notre ouvrage du jour s’intitule « L’œuvre de Christopher Nolan – Les théorèmes de l’illusion » et va nous embarquer dans la filmographie du cinéaste, à la découverte de son parcours, de ses influences, et bien entendu de ses œuvres. L’éditeur Third Editions nous propose-t-il, comme à son habitude, un ouvrage ultra complet ? C’est ce que nous allons voir. 


Avis : L'œuvre de Christopher Nolan - Les théorèmes de l'illusion lageekroomDescriptif de l’éditeur : S’il y a un cinéaste dont on ne peut s’empêcher de parler, en bien comme en mal, depuis presque vingt ans, c’est bien Christopher Nolan. Ses visions conciliant le fantastique et le scientifique, ses collaborations avec des acteurs de renom et sa volonté de conférer une identité artistique et intellectuelle aux blockbusters hollywoodiens ont fait de lui un réalisateur incontournable. Pourtant, Nolan demeure un individu secret, n’exprimant que peu ses passions en dehors de ses longs-métrages. Dans cet ouvrage, le docteur en études culturelles Guillaume Labrude part à la découverte de l’homme derrière l’œuvre, en retraçant son parcours et en décortiquant ses films. De son rapport au temps et à l’espace à sa volonté de rendre hommage au cinéma qui l’a forgé, en passant bien sûr par sa relation particulière avec Hollywood et sa capacité d’adaptation, tous les éléments propres au réalisateur sont ici révélés.


Avis : L'œuvre de Christopher Nolan - Les théorèmes de l'illusion lageekroom


C’est en 2000 que nous avons découvert le cinéma de Christophe Nolan, avec Memento. Une découverte qui fut une véritable claque, que l’on parle du casting (Guy Pearce, Carrie-Anne Moss, Joe Pantoliano), de la mise en scène, du choix des couleurs et bien entendu de la narration. Memento est un film qui marque, et qui laisse une étrange sensation à la fin de son visionnage. On se demande si on a bien tout saisi, on essaye de remettre les pièces du puzzle dans l’ordre. C’est à ce moment là qu’on entre dans le monde de Nolan, véritable maître de la narration et de l’illusion. Pourtant, le réalisateur divise. Si sa trilogie consacrée au Chevalier Noir a su convaincre le public et les critiques (avec un deuxième opus magistral), ses derniers films en date se sont avérés plus clivants. Beaucoup de spectateurs ont trouvé Interstellar pompeux et ennuyeux, tandis que Tenet se traine une réputation de film inutilement complexe. Il est vrai que Nolan aime brouiller les pistes, notamment dans le génial Le Prestige, mais tout le monde n’accroche pas avec cette façon de faire. De notre côté, nous aimons infiniment Interstellar, des acteurs à la bande-son de Hans Zimmer, en passant par les thèmes abordés ou les effets visuels, aussi magnifiques que sobres. Concernant Tenet, c’est un peu plus délicat, et on ne sait pas trop sur quel pied danser. A-t-on aimé le film ? Difficile à dire, et la sensation d’après visionnage reste encore confuse…


Avis : L'œuvre de Christopher Nolan - Les théorèmes de l'illusion lageekroom


Entrer dans le monde de Nolan et dans notre ouvrage du jour, intitulé « L’œuvre de Christopher Nolan – Les théorèmes de l’illusion« , c’est découvrir le parcours du cinéaste, ses inspirations, ses modèles, ses envies ou encore ses passions. Et c’est passionnant, justement, même si les personnes ne le connaissant pas du tout pourraient être perdus au milieu de toutes les informations partagées par Guillaume Labrude. L’auteur est passionné, et cela se sent à chaque page, mais cela ne l’empêche pas d’être totalement transparent. Certains films de Nolan montrent des faiblesses, et ces dernières sont expliquées, détaillées. On revient sur chaque film de sa filmographie, sur les techniques du réalisateur, et même sur ses premiers courts-métrages. Difficile de qualifier précisément le cinéma de Nolan, qui tend à la fois vers le bon gros blockbuster américain mais flirte également avec le cinéma d’auteur, sans parler de sa trilogie sur le chevalier noir qui vient se caler au milieu de tout ça. Au final, son cinéma est-il réellement identifiable ? L’auteur revient sur les thèmes de prédilection de Nolan, ses influences, la place des hommes et des femmes dans ses différents films. Il y a de quoi être surpris par certaines analyses ou autre révélations, et même ceux qui pensaient connaître le cinéaste par cœur pourraient bien être étonnés. On a beau avoir vu et revu ses films, de nombreuses subtilités nous échappent encore. Le soucis du détail et de la narration de Nolan est assez incroyable, et Inception ou encore Tenet ont de nombreux sens cachés que vous allez aimer découvrir. Nolan explore l’humain, sa relation à l’espace et au temps, au rêve et à la réalité, proposant des narrations atypiques et souvent non linéaires (Memento en est l’exemple parfait).


Avis : L'œuvre de Christopher Nolan - Les théorèmes de l'illusion lageekroom


La lecture de l’ouvrage est clairement accrocheuse. Attention toutefois, chaque film est décortiqué, et les spoilers sont de rigueur. Si vous n’avez pas encore vu certains films du cinéaste, attention à ne pas vous les gâcher ! Quoi qu’il en soit, les nombreuses informations et anecdotes sont passionnantes (principalement sur Nolan lui-même et son parcours, parfois atypique), mais l’ouvrage reste à nos yeux à réserver aux personnes connaissant un minimum son cinéma. Dans le cas contraire, vous serez peut-être un peu perdus par moments. Rien d’indigeste rassurez-vous, et l’ensemble reste parfaitement fluide à lire, l’ouvrage portant parfaitement bien son nom, vous faisant voyager entre rêve et réalité. On ressort de la lecture un peu chamboulé, galvanisé par toutes ces informations et avec la ferme envie de se refaire la filmographie du cinéaste. Qu’on l’aime ou non, Nolan fait parler, débattre, et c’est souvent le signe d’un grand !


A lire également : 


On ne peut que féliciter Guillaume Labrude pour son travail ! Analyser et détailler le cinéma de Christopher Nolan aurait pu être casse-gueule, mais l’approche de l’auteur est toujours juste, passionnée, mais également honnête. On en apprend beaucoup sur Nolan, son parcours, ses films, ses angoisses ou encore ses thèmes de prédilections. Chaque film est décortiqué, et on a clairement envie de les redécouvrir, pour s’approprier les différents niveaux de lecture. Nolan divise, certes (et surtout récemment avec Tenet), mais son cinéma ne laisse pas indifférent. Nous avons hâte de découvrir ses prochains projets, maintenant que nous en avons appris énormément sur sa filmographie, mais surtout sur lui-même !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.