Avis Manga Glénat : Les Architectes de Babel (one-shot)

« Les Architectes de Babel » est un ouvrage imposant. Grand format (145 x 210), plus de 530 pages, grandes illustrations : le manga d’Akira Ashimo est un sacré morceau, pas toujours facile à prendre en main, mais immersif au possible. Laissez-nous vous embarquer dans ce récit historique qui met en scène Gaga, un architecte qui va se voir confier une mission capitale pour l’avenir de Babylone. C’est parti !


Avis Manga Glénat : Les Architectes de Babel (one-shot) lageekroom

Synopsis : XVIIIe siècle avant J.-C., en Mésopotamie antique. Maintenant qu’il est parvenu à unifier une grande partie de la région, le roi de Babylone, Hammurabi, ordonne la construction d’une tour qui “atteigne le soleil” afin d’assurer une prospérité éternelle à son royaume. De son côté, Gaga, un architecte de la cour né dans une famille de militaires, se voit confier la mission d’aller chercher dans la ville de Dilmun le dénommé Nimrod, un descendant de Noé. Un châtiment impitoyable l’attend s’il ne le ramène pas au palais royal sous dix jours. Dans ce manga historique qui a pour théâtre la cité de Babylone à l’apogée de sa gloire, 4000 ans plus tôt, deux architectes de génie vont tout donner pour tenter de résoudre un problème qui semble, à première vue, insurmontable…


Avis Manga Glénat : Les Architectes de Babel (one-shot) lageekroom


En refermant « Les Architectes de Babel », on a clairement l’impression d’être allé au bout d’un voyage. Un voyage historique, c’est certain, mais également humain ! Immersif grâce à ses superbes visuels, magnifiés par le grand format de l’ouvrage, et rythmé par ses rebondissements, le manga d’Akira Ashimo vous plaira à coup sûr si vous aimez les récits historiques. On se retrouve en effet plongé en plein XVIIIe siècle avant J.-C., en Mésopotamie antique, à la rencontre de Gaga, un jeune architecte qui est allé à contre-courant des autres membres de sa famille, devenus militaires. Le jeune homme se voir confier une mission capitale : aller chercher un certain Nimrod, descendant de Noé et architecte de génie, afin qu’il participe à la construction d’une immense tour au cœur de la cité. Le personnage de Nimrod est atypique et très talentueux, lui qui évolue dans son propre monde fait de mathématiques et d’art. Gaga le dit lui-même : « j’ai l’impression que lui et moi, on ne vit pas dans la même dimension. Jamais de la vie je n’aurai son talent ! ». Et pourtant, ces 2 là vont s’avérer complémentaires et former un duo intéressant, bien que la communication ne soit pas le point fort de Nimrod. Les personnages sont donc très importants dans le récit, et bénéficient d’un excellent travail. On retrouve des figures connues et d’autres inventées pour l’occasion : l’aspect historique et réaliste se marie parfaitement au côté fictionnel du récit.

L’ouvrage ne manque d’ailleurs pas de dynamisme. Le format permet à l’auteur de pleinement s’exprimer (il s’agit au passage de sa première œuvre !), et l’ensemble est vraiment magnifique et ultra lisible. Certaines illustrations mettent en avant les personnages, d’autres les décors. Le côté militaire est également présent, avec son lot de trahisons et de personnages importants, qu’ils soient masculins ou féminins. « Un royaume que ne n’obtiens pas, je le détruis sans hésiter« . Voilà qui met dans le bain, et les qualités intellectuelles de Gaga et Nimrod seront capitales pour la victoire (« Moi, je suis un architecte de Babylone, et ma guerre, je la mène sur les plans »). Comment se défaire des tours géantes qui attaquent la cité ? Ce sera à nos architectes de trouver le point faible de ces engins de mort.


A lire également : 


Souvent impressionnant visuellement, « Les Architectes de Babel » est également assez passionnant. Le côté historique est bien développé, tout comme les différents personnages, et on s’immerge sans aucun mal dans ce récit qui sait parfaitement gérer son rythme, n’hésitant pas à faire monter la tension. Le côté fictionnel s’intègre parfaitement au contexte historique, et la lecture est accrocheuse du début à la fin. Un bien bel ouvrage !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.