Avis Manga Glénat : Parasite Édition Originale – Tome 6

C’est le 6 janvier prochain (dès demain donc) que sera disponible le tome 6 de l’Edition Originale de Parasite, le manga culte de Hitoshi Iwaaki. Après un tome 5 aussi violent qu’intelligent, développant toujours plus ses personnages et se terminant par un combat dantesque, nous avions hâte de découvrir la suite de l’histoire de Shinichi, dont le secret semble de plus en plus difficile à garder. Nous avons eu la chance de recevoir ce tome 6 avec un peu d’avance, et il est temps de vous livrer notre ressenti.


Avis Manga Glénat : Parasite Édition Originale – Tome 6Synopsis : Depuis des milliers d’années, l’Homme se trouve au sommet de la chaîne alimentaire. Jusqu’au jour où de mystérieuses sphères, abritant d’étranges parasites, se répandent un peu partout sur Terre. Rapidement, les entités prennent possession de certains habitants. Nul ne sait d’où elles viennent, mais ce qui semble certain, c’est qu’elles sont là pour débarrasser le monde de l’espèce humaine. Shinichi, jeune lycéen, est un “hôte” dont le cerveau a miraculeusement été épargné : et pour cause, Migy, son parasite, a pris possession de son bras droit ! Ce cas exceptionnel va déboucher sur une singulière cohabitation. Car au-delà de la fusion physique opérée entre Migy et Shinichi, qui partagent désormais le même corps et la même vie, va se développer un lien d’attachement particulier où les deux êtres vont apprendre chacun l’un de l’autre. Alors que Shinichi se découvre doté d’incroyables facultés physiques, il prend aussi conscience de la menace qui plane sur ses proches… et sur l’humanité tout entière. Réussira-t-il, avec l’aide de Migy, à enrayer l’inévitable invasion ?


Avis Manga Glénat : Parasite Édition Originale – Tome 6


Après un combat épique face à un parasite surpuissant, Shinichi craint pour sa vie et celle de son père. Dans le même temps, le pauvre détective Kuramori vit une véritable tragédie : sa famille est violemment assassinée par des Parasites. Il savait qu’il était en danger avec ce qu’il avait découvert, mais ne pensait pas qu’un drame se produirait aussi vite. Ce tome 6 démarre sur les chapeaux de roue, et l’intensité des premières pages ne va à aucun moment retomber. Shinichi veut absolument protéger son père mais ne peut néanmoins pas tout lui raconter, ce qui est également le cas avec sa petite amie qui sait pertinemment que quelque chose se trame. On retrouve également le personnage de Mademoiselle Tamura, cette femme en apparence si froide qui étudie les humains avec intérêt. Cette dernière est d’ailleurs la cible de ses congénères, qui voient en elle une menace. La narration de ce tome est une nouvelle fois excellente, avec des dialogues toujours intéressants et des scènes de combat très visuelles. Certains affrontements se déroulant près de la foule, il sera de plus en plus difficile pour les parasites de rester discrets. Les personnages bénéficient une nouvelle fois de beaucoup d’attention de la part du mangaka, qui sait gérer les différentes relations et les états d’âme de chacun. Les organismes parasitaires et les humains seraient-ils plus proches qu’on ne le croit ? Mademoiselle Tamura le dit elle-même : « nous sommes vos enfants ». Une bonne dose d’émotion est également au rendez-vous lors de certaines séquences.

Les rebondissements sont une nouvelle fois parfaitement maîtrisés par Hitoshi Iwaaki, qui nous fait suivre de nombreux personnages pour les faire se réunir dans un parc dans une scène sous haute tension. Difficile pour Shinichi de continuer à cacher qui il est vraiment, et l’étau se resserre. Visuellement, le tout est une nouvelle fois hypnotisant, avec une belle clarté mais également une violence qui tape fort, laissant sur le carreau quelques personnages importants. Les transformations des parasites rappellent parfois The Thing de Carpenter, et leur côté organique fait froid dans le dos. La menace est bien réelle, et il ne faut pas oublier que les Parasites ont commencé à infiltrer le milieu politique. Comment les humains, Shinichi en tête, vont-ils s’en sortir ? Difficile à dire.


A lire également : 


Ce nouveau tome de Parasite Édition Originale, qui sera disponible dès le 6 janvier 2021, est une nouvelle fois une réussite. Les personnages sont toujours aussi travaillés et la tension ne nous a pas quittés lors de la lecture, jusqu’à un final ultra prenant. On sent que l’étau se resserre autour de Shinichi et de l’humanité en général. Les Parasites s’infiltrent de plus en plus dans notre société, milieu politique en tête, et leur présence commence à faire du bruit. Nous avons hâte de poursuive l’aventure avec le tome 7, dont la sortie est prévue pour le 17 mars 2021.


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.