Avis Manga Kana : La Voie du Tablier – Tome 2

C’est au début de l’été que je vous avais parlé du premier tome de La Voie du Tablier, une histoire originale et sortant de l’ordinaire, mais qui m’avait laissé sur ma faim. Malgré le décalage des situations, mettant un ancien yakuza au cœur d’actes du quotidien, ce premier tome manquait d’un petit quelque chose pour me convaincre. C’est le 31 octobre dernier que le tome 2 a déboulé aux éditions Kana, et c’est avec un peu de crainte mais encore beaucoup d’espoir que je me suis lancé dans cette suite. Suis-je convaincu cette fois-ci ?


Synopsis : Notre homme est ancien yakuza devenu homme au foyer… Il se faisait appeler « Tatsu, l’immortel » ! Aujourd’hui, il est l’homme idéal : il prépare des bentô à tomber, il repère les meilleurs promotions et il aide même d’anciens collègues (?) dans leur quotidien… Mais malgré son adorable tablier, il ne peut totalement gommer son air patibulaire et son regard de tueur… Pour notre plus grand plaisir !



Tuons tout suspense : j’ai trouvé ce deuxième tome de La Voie du Tablier un bon cran au dessus du premier, même si certains sketchs m’ont une nouvelle fois laissé de marbre. On retrouve donc Tatsu l’immortel dans ses situations du quotidien, et l’ancien yakuza va cette fois-ci passer chez le concessionnaire avec sa femme, se lancer dans une séance de yoga, participer à une brocante ou encore faire la lessive d’un de ses amis (qui se prend une bonne claque dans la tronche au passage parce qu’il mélange le blanc et les couleurs). Les pages s’enchaînent une nouvelle fois très vite et la partie technique est excellente. Les dessins sont souvent superbes et j’ai tout particulièrement apprécié le travail sur les expressions des visages. L’auteur Oono Kousuke parvient à faire ressortir une belle énergie de certaines cases, bien que les situations puissent sembler anodine. On sent d’ailleurs que le passé de Tatsu peut resurgir à chaque instant, et qu’il ne faut pas aller le titiller de trop près. Même si les chapitres sont de qualité inégale, certains sont vraiment sympathiques et m’ont fait sourire, ce qui n’était quasiment pas le cas dans le premier tome. Je pense notamment à la partie de volley, durant laquelle Tatsu se prend le ballon en pleine poire, ou encore de cet improbable duel culinaire entre Tatsu et un de ses anciens ennemis. Alors que les 2 anciens yakuzas se fixent et vont semble t’il se livrer à un duel sanglant, ceux-ci se mettent à cuisiner des desserts et à les prendre en photo pour leurs réseaux sociaux. Mention très spéciale au chapitre bonus 1, absolument hilarant. L’humour est donc au rendez-vous (malgré une nouvelle fois quelques chapitres un cran en dessous) et le décalage de certaines situations fonctionne vraiment bien.



Ce tome 2 de La Voie du Tablier est un bon cran au dessus du premier, qui ne m’avait arraché qu’un ou deux sourires. L’humour est ici mieux travaillé et plus fin, et certains chapitres sont vraiment excellents. Tout ceci est donc prometteur pour la suite, à venir en 2020, d’autant plus que la partie technique est une nouvelle fois excellente ! Dommage néanmoins que le tout soit un peu court : je n’aurais pas craché sur un ou deux chapitres supplémentaires. 


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *