Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin

Après un premier ouvrage disponible depuis le 12 août 2021, Régis Monterrin continue sur sa lancée et sur l’histoire de SEGA ! Cette fois-ci, le Mega CD, la Saturn et la Dreamcast (ainsi que d’autres surprises) sont passés au crible, avec un voyage dans le passé qui ne va pas nous rajeunir. Mais qu’importe, car le plaisir de retrouver ces consoles que nous aimons tant est bel et bien là, et nous avions hâte de recevoir l’ouvrage « Génération SEGA vol.2 » afin de vous en parler. C’est parti !


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis MonterrinDescriptif : Ce deuxième volume de Génération SEGA vous dévoile des informations exclusives sur ce qui s’est réellement passé en coulisses lors de la création du Mega CD, de la Saturn, de la Dreamcast et de tant d’autres machines et accessoires méconnus. Une épopée passionnante qui décrypte les relations houleuses entre les filiales japonaises et américaines de l’entreprise. Un récit captivant qui est le fruit d’une dizaine d’années de recherche par son auteur Régis Monterrin. Ce second volume couvre les années 1991 à 2022 : Mega CD, Saturn, Dreamcast et la fin d’un empire. L’ouvrage est à découvrir sur le site de l’éditeur, à cette adresse.


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Si vous êtes déjà passé nous voir sur le blog, vous savez sans doute que nous avons été (et sommes toujours) de grands fans de l’univers de SEGA, en témoignent nos articles dédiés aux jeux de la Mega Drive, de la Dreamcast ou encore de la Saturn (cliquez sur la console en question pour accéder à nos dossiers). Dans le premier volume de « Génération SEGA », Régis Monterrin a abordé, via 4 chapitres et 176 pages, la genèse de SEGA, le lancement de la Master System ou encore des sélections de jeux Mega Drive et Game Gear. On vous résume grossièrement la chose vous vous en doutez, et si vous souhaitez jeter un œil à l’ouvrage, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’éditeur, à cette adresse ! Dans ce volume 2, de nouvelles consoles vont être mises en avant, et l’auteur enchaîne avec 4 nouveaux chapitres : « une culture à deux vitesses » (avec une sélection de jeux Mega CD, 32X et SEGA Pico), « l’ambition de la Saturn » (et une sélection de jeux Saturn), « la Dreamcast ou la fin d’une époque » (avec une sélection de jeux Dreamcast) et « le syndrome post-Dreamcast » (et une sélection de jeux post-Dreamcast).

Ce sont 178 pages qui nous attendent, et connaissant Régis Monterrin, que l’on suit avec grand intérêt sur Twitter notamment, nous pouvons nous attendre à un gros travail de recherche et de nombreuses infos et anecdotes. Les sources sont nombreuses, les découvertes également. L’auteur nous parle de la genèse des consoles, de leurs caractéristiques techniques, des personnages clés, des décisions capitales, bonnes comme mauvaises, des tensions entre les japonais et les américains… La Saturn fait partie de nos consoles de cœur, et après un lancement tout à fait convenable, l’arrivée de la PlayStation lui a fait beaucoup de mal. A l’époque, nous passions des heures sur Sega Rally, Worldwide Soccer 97, Tomb Raider, Resident Evil, Die Hard Arcade, Street Fighter Alpha, Burning Rangers…. Le plaisir était là, mais la frustration également, notamment de découvrir, via les pages de nos magazines préférés, les nombreux titres qui ne sortaient pas sur notre Saturn. Un temps prévu sur la console de SEGA, Resident Evil 2 sortira finalement sur PS1, tout comme Tomb Raider 2… Puis Final Fantasy VII viendra porter un coup sacrément puissant au moral des troupes de chez SEGA…

Et que dire de la Dreamcast, une console sortie presque trop tôt, en avance sur son temps et notamment sur le jeu en ligne. Phantasy Star Online a fait péter les factures de téléphone de nos parents, et on ne compte également pas les heures passées sur Quake 3 Arena, Sonic Adventure, Jet Set Radio et l’incroyable Shenmue. A l’époque, l’annonce de l’arrêt de production de la console (et des jeux) nous avait mis un sacré coup. On en découvre désormais, via notre ouvrage du jour, un grand nombre de raisons. De nombreux épisodes de l’histoire de SEGA sont abordés, des salles d’arcade au lancement français de la Saturn (et son line-up famélique), sans parler des projets abandonnés, des alliances, des trahisons ou des fiascos. On découvre tout ça avec intérêt, passion et nostalgie, avec il faut l’avouer un pincement au cœur, notamment dans la partie post-dreamcast, et le portage de certains titres cultes sur GameCube, Xbox ou encore PlayStation 2. Le travail réalisé est quoi qu’il en soit très complet, accrocheur, l’ensemble étant riche en illustrations et qualitatif, avec un papier glacé qui fait ressortir les différents visuels, certains étant d’époque( donc un peu pixélisés). On vous laisse découvrir quelques extraits de l’ouvrage !


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Avis Omaké Books : Génération SEGA vol.2, de Régis Monterrin


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.