TEST : Hot Wheels Unleashed, des petits bolides qui en ont sous le capot !

On peut dire que les développeurs de Milestone ne chôment pas ! Mais cette fois-ci, après des titres comme MotoGP 21 ou encore Ride 4, nous allons vivre un retour en enfance ! Bien que l’on reste dans le jeu de course, spécialité du studio, Hot Wheels Unleashed va nous faire piloter les petites voitures que nos parents nous achetaient quand nous étions gamins ! Bien que quelques jeux exploitant la marque soient déjà sortis par le passé, aucun n’avait réussi à nous convaincre (à part le récent DLC de Forza Horizon 3 peut-être), mais le constat est aujourd’hui bien différent. Hot Wheels Unleashed débarque en effet avec pas mal de qualités, et nous allons voir ce que le jeu a dans le ventre. C’est parti !


TEST Hot Wheels Unleashed PS5 PlayStation 5 Milestone blog gaming lageekroomSi Hot Wheels Unleashed n’était pas le jeu le plus attendu de cette rentrée, il n’en reste pas moins une excellente surprise, c’est dit ! Bien que les modes de jeu du titre de Milestone soient très classiques (solo, contre-la-montre, multi ou encore éditeur de livrées et de niveaux), l’ensemble est rafraîchissant et souvent décoiffant, grâce à une accessibilité intéressante (proposant 4 niveaux de difficulté et une IA qui monte en agressivité) et une sensation de vitesse excellente. C’est bien simple, ça va vite, très vite même, et il faudra faire preuve de concentration pour ne pas finir dans le décor ou sortir de la piste, et surtout s’adapter à une physique et des collisions pas toujours au top. Mais malgré cette frustration occasionnelle de terminer dernier au virage final à cause d’un frottement injuste avec un adversaire, on s’amuse beaucoup à découvrir les différents circuits et les différents véhicules !


TEST Hot Wheels Unleashed PS5 PlayStation 5 Milestone blog gaming lageekroom


Hot Wheels Unleashed donne envie de s’y investir, malgré un mode solo très classique qui se contente d’enchaîner les épreuves. On passe d’une épreuve à une autre, en enchaînant les courses ou tracés chronométrés, tout en débloquant certains événements secrets en réalisant un objectif spécifique (avec la voiture qui va bien) ou des courses de boss. Ces dernières ajoutent quelques petites difficultés, comme une araignée (bien relou) qui vous bloque avec ses toiles ou encore un scorpion qui vous balance du poison et vous empêche d’utiliser votre boost. La progression est très classique, mais l’envie de découvrir les nouveaux circuits et les environnements est bien présente. Mais il s’agira également de gagner de l’argent pour acheter de nouveaux véhicules (certains étant spéciaux et limités dans le temps) et de cumuler des écrous pour améliorer les bolides. Ces derniers pourront monter en niveau, et passer de commun à rare voire légendaire. Et autant dire qu’augmenter l’accélération, la quantité de boost ou la puissance de freinage ne sera pas du luxe, surtout dans les modes de difficulté les plus élevés. Les défis contre-la-montre demandent d’ailleurs de battre un temps précis, mais un deuxième chrono plus ardu vous permettra de les compléter à 100%. Quant aux véhicules, ils sont tous bien différents mais surtout superbement modélisés. On a réellement l’impression d’avoir affaire à nos jouets de l’époque, et c’en est presque troublant. Pour en finir avec le mode solo, on précisera qu’il comporte plus de 50 courses, plus de 30 défis contre-la-montre ou encore 5 boss. Nous avons mis environ 13h pour en voir le bout, ce qui est une durée de vie tout à fait correcte (le jeu étant vendu moins de 50 euros).


TEST Hot Wheels Unleashed PS5 PlayStation 5 Milestone blog gaming lageekroom


Pour récupérer de nouvelles bagnoles, toutes plus variées les unes que les autres, il faudra débloquer des cases spéciales en solo, terminer certaines courses ou les acheter via la boutique. Malheureusement, il arrive parfois de se coltiner des doublons, mais c’est le jeu. Heureusement, il sera possible de vendre ces fameux véhicules en double, ou de les démonter pour récupérer davantage d’écrous et améliorer vos chouchous. C’est bien fichu, et ça donne envie de progresser pour débloquer et découvrir un max de véhicules. Il y en a une soixantaine dans le jeu de base (dont des voitures issues de la pop culture), mais des DLS payants sont déjà de la partie… il n’y a pas de petit profit. On ressent bien les différences de gameplay d’un véhicule à un autre, et certains seront à privilégier pour faire péter les records en contre-la-montre. Il faut avouer que le gameplay fait vraiment le taf. Classique mais efficace comme on dit, la prise en main est rapide et l’ensemble repose sur le combo accélération/dérapage/boost. Et lorsque que l’on maîtrise les dérapages (qui remplissent les jauges de boost) pour lâcher la purée en pleine ligne droite ou looping, c’est franchement l’éclate. La sensation de vitesse est excellente et les nombreux tracés réservent quelques surprises et sauts parfois tendus à gérer. On pourra orienter son véhicule lorsqu’il est en l’air pour une réception parfaite, voire même le retourner pour atteindra la suite de la piste. Comme nous le disions précédemment, la physique fait parfois des siennes et nous fait sortir de la piste, mais il est possible d’y revenir rapidement d’une pression longue sur triangle.


TEST Hot Wheels Unleashed PS5 PlayStation 5 Milestone blog gaming lageekroom


Le design des pistes est donc souvent intelligent, avec quelques jolies vues, et on notera également la présence d’obstacles sur certains circuits, ou encore des accélérateurs voire des ralentisseurs… De quoi pimenter encore plus les courses. En plus de tout ça, il sera possible de customiser ses bagnoles avec l’éditeur de livrées et de créer ses propres pistes via l’éditeur de circuits ! Il faudra un peu de temps pour le prendre en main, mais c’est clairement la porte ouverte à des circuits tous plus originaux les uns que les autres, que l’on pourra designer avec les éléments débloqués en solo. Espérons que les joueurs se lâchent et partagent leurs créations, histoire de booster encore la durée de vie du titre ! Ajoutez à cela du multi en ligne ou en local (écran splitté), et vous obtenez un contenu finalement assez dense. Visuellement, le titre de Milestone est une bonne surprise. Souvent très joli, coloré et riche en reflets, Hot Wheels Unleashed est également très fluide et le frame rate ne bronche jamais. On ressent bien la grandeur de certains environnements (il y en a 6 en tout), et la variété est de mise. Même la DualSense se donne à fond, avec des vibrations maîtrisées et un haut parleur qui balance des bruitages lors des collisions. La prise en main gagne en immersion, et les gâchettes adaptatives proposent même la petite résistance qui va bien.


TEST Hot Wheels Unleashed PS5 PlayStation 5 Milestone blog gaming lageekroom


Si vous cherchez un jeu de bagnole accrocheur, joli, et facile à prendre en main (mais avec un bon challenge tout de même), Hot Wheels Unleashed est fait pour vous. Le jeu de Milestone a su nous surprendre, grâce à sa technique au poil et son excellente sensation de vitesse. Débloquer de nouveaux véhicules de la marque Hot Wheels et les améliorer est un petit rêve de gosse, et la modélisation de ces bolides est exemplaire. Le contenu est conséquent (malgré un mode solo très classique) et seules les collisions et la physique pourront parfois vous faire brailler un coup ! C’est parfois injuste certes, mais on y retourne, car le fun est là avec cette envie de faire péter le meilleur score. Dommage que des DLC payants soient déjà de la partie, mais en l’état, et pour moins de 50 euros, le jeu reste plus qu’intéressant !


Les +

  • prise en main rapide
  • un bon challenge quand on pousse la difficulté
  • le design des circuits
  • belle modélisation des véhicules
  • nombreux bolides à débloquer et à améliorer
  • toujours fluide
  • de très jolis reflets
  • mode photo bien sympathique
  • l’éditeur de circuits, plutôt complet
  • du multi en local
  • bonne durée de vie

Les –

  • déjà des DLC payants
  • la progression en solo très classique
  • la physique qui fait parfois des siennes
  • quelques collisions approximatives
  • manque un ou deux modes de jeu plus originaux

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.