TEST : The Forgotten City, la belle surprise de l’été (testé sur PS5)

Bien que l’année 2021 nous ait déjà réservé quelques excellents titres (It Takes Two, Ratchet and Clank Rift Apart) et que la rentrée s’annonce riche (Lost Judgment, Tales of Arise, Kena), les nombreux reports de jeux très attendus nous laissent un petit goût amer en bouche. Heureusement, il n’y a pas que les AAA dans la vie, et certains jeux moins médiatisés tirent leur épingle du jeu. C’est le cas de notre titre du jour, The Forgotten City, dont la genèse est assez particulière. Nous avons terminé le jeu, obtenu toutes ses fins, et il est temps de vous en parler !


TEST : The Forgotten City PS5 PlayStation 5 mod Skyrim lageekroomPour la petite histoire, sachez que The Forgotten City est à la base un mod de l’excellent Skyrim. Devenant un petit phénomène au sein de la communauté, ce « simple » mod (qui a remporté le National Writers’ Guild et a été téléchargé plus de 3,7 millions de fois tout de même !) a donné naissance à un studio de développement, Modern Storyteller, qui a transformé le projet en stand-alone, désormais disponible sur consoles et PC. Nous allons être totalement honnêtes avec vous : nous étions totalement passés à côté de cette annonce. C’est en nous baladant par hasard sur le site d’un revendeur anglais que nous sommes tombés sur la fiche du jeu (dans sa version PS5), et la jaquette nous a clairement fait de l’œil. Heureux hasard, nous avons reçu quelques jours plus tard un mail de l’éditeur du jeu, Dear Villagers, nous proposant d’en faire un test pour le blog. Nous avons sauté sur l’occasion, et sommes partis à la découverte de la version PlayStation 5 du jeu ! Et autant vous le dire tout de suite : nous avons adoré !


TEST : The Forgotten City PS5 PlayStation 5 mod Skyrim lageekroom


The Forgotten City est un jeu d’aventure à la première personne, qui vous demandera d’enquêter sur une mystérieuse malédiction. L’histoire débute alors que vous vous réveillez au bord d’une rivière, en compagnie d’une femme qui vous demande d’aller retrouver son ami parti explorer les ruines d’une civilisation antique. Malheureusement, vous allez le retrouver mort, pendu et transformé en statue dorée, avant de vous retrouver embarqué dans un vortex temporel, qui va vous faire voyager 2000 ans en arrière dans une ville souterraine figée à l’époque de l’Empire Romain. Et c’est là que le scénario va réellement pouvoir prendre de l’ampleur, votre personnage découvrant la Règle d’Or, qui transforme tous les habitants en statue si l’un d’eux commet un acte immoral (vol, meurtre, viol). Ils sont 23, venus de différents horizons (et ignorant pourquoi ils ont atterri ici), à vivre au sein de cette communauté, mais l’un d’eux va commettre l’irréparable et condamner tout le monde. Votre objectif sera de découvrir le coupable, afin d’empêcher les événements de se produire, créer un paradoxe temporel et rentrer chez vous. Un chouette programme, qui va réserver pas mal de surprises, mais surtout une narration très solide. Vous allez rencontrer les différents habitants, parler avec eux, tenter de récolter des indices, et il faudra bien choisir vos phrases pour ne pas les brusquer et empêcher votre quête d’avancer. Vous allez revivre en boucle les derniers instants des habitants de la ville, et chaque indice sera bon à prendre, avant de tout recommencer. On se pose alors certaines questions quant à cette ville utopique, dans laquelle le libre-arbitre semble avoir totalement disparu.


TEST : The Forgotten City PS5 PlayStation 5 mod Skyrim lageekroom


A ce propos, les développeurs ont eu une excellente idée qui vous évitera de tout refaire à chaque nouvelle boucle ! Un personnage vous prêtera en effet main forte, ce qui vous libérera du temps pour aller fouiner et enquêter ailleurs. Certains choix moraux seront de la partie, et il faudra « jouer » avec la boucle temporelle pour arriver à vos fins. C’est franchement bien fichu, et la possibilité de sauvegarder quand on veut permet également de tenter des choses intéressantes. Bien comprendre la Règle d’Or sera obligatoire, et déterminer ce qui est bien ou mal n’est pas forcément facile. On apprend qu’un des personnages est sur le point de se suicider, mais cela est-il considéré comme un acte immoral ? Allez-vous tenter de le raisonner ou le laisser faire et voir ce qui se passe ? Cette séquence n’est qu’un exemple, et de nombreux dilemmes vous attendent. Le jeu propose d’ailleurs 4 fins. Nous avons atteint la fin numéro 2 en 2h30 de jeu environ, mais avec ce sentiment d’être passés à côté de quelque chose d’important, et à juste titre. Nous avons donc relancé une partie, fouillé les lieux (le level design est très bien fichu), parlé à tous les personnages et fait toutes les quêtes secondaires, pour atteindre la quatrième fin en 6h30 environ. Une fin bien écrite, aussi belle qu’émouvante, qui parvient même à tirer une petite larme. Une nouvelle fois, il faut applaudir les scénaristes du jeu, qui ont réussi à nous embarquer dans une aventure plus qu’accrocheuse !


TEST : The Forgotten City PS5 PlayStation 5 mod Skyrim lageekroom


Chaque PNJ est différent, a un passé et des motivations personnelles. Tout découvrir n’est pas du tout ennuyeux, et bien que parfois un peu bavard, le jeu reste très agréable à parcourir. Des thèmes importants sont abordés tout au long de l’aventure, liés à la religion, la politique, la trahison, et aux origines de chacun (la place des femmes dans cette petite communauté est très importante). On s’attache rapidement à tous ces personnages (certains étant malgré tout moins accueillants et plus méfiants que d’autres), et l’envie de tous les sauver est bien là. En plus de ces nombreux passages narratifs, le jeu proposera quelques séquences d’action, et votre arc pourra vous sauver la vie. L’ambiance est excellente, surtout lorsque l’on se retrouve dans certains lieux plus sombres, donnant presque le frisson. On sent comme une pression permanente, accentuée par ces murmures qui semblent venir des statues dorées présentes en ville (un malheur est déjà arrivé auparavant), statues qui parfois semblent vous suivre du regard. Sans faire véritablement peur (ce n’est pas son but), le jeu parvient néanmoins à coller quelques frissons. Et lorsque la Règle d’Or est brisée parce qu’un acte immoral est commis (parfois par nous-même), il faudra courir jusqu’au portail temporel en évitant de se prendre une flèche et d’être transformé en statue. La pression est bien réelle ! Sachez enfin que les combats sont facultatifs, et qu’il est possible de terminer le jeu sans passer par ces séquences d’action.


TEST : The Forgotten City PS5 PlayStation 5 mod Skyrim lageekroom


Intelligent, bien écrit et très immersif, The Forgotten City est également très joli. Certes, le jeu souffre d’un peu de clipping et de textures pas toujours folichonnes, mais la direction artistique est sublime. Les différents bâtiments sont très beaux, tout comme les différents costumes. Nous avons d’ailleurs appris via le communiqué de presse de l’éditeur que « l’équipe de développement a travaillé avec deux consultants historiques, le Dr Philip Matyszak, diplômé d’Oxford, qui enseigne l’histoire ancienne à Cambridge, et le Dr Sophie Hay, qui a passé 20 ans à fouiller les ruines de Pompéi ». L’immersion n’en est que plus grande, et on découvre chaque lieu avec intérêt, l’ensemble étant toujours fluide et bénéficiant de jolis effets de lumière. Malgré les événements finalement dramatiques qui se produisent en ville, on s’y sent bien et on a envie d’en découvrir les moindres recoins. On terminera avec un mot sur la bande-son du jeu, vraiment excellente elle aussi. On alterne entre les passages rythmés et épiques lorsque certains événements se produisent, et des musiques d’ambiance plus douces, voire mélancoliques. C’est très beau, et le tout est accompagné de voix anglaises (le jeu est sous titré en français) parfaitement dans le ton.



The Forgotten City est une très belle surprise, et ce mod devenu stand-alone, développé par 4 personnes, est à découvrir absolument si vous aimez les jeux d’aventure narratifs. Certes, c’est un peu court et on en voudrait encore, mais la narration, couplée à la direction artistique superbe, rendent le jeu véritablement accrocheur. C’est simple, nous l’avons terminé intégralement en une journée, impossible de lâcher la manette sans arriver au bout du récit ! Les personnages sont intéressants, les rebondissements bien mis en scène, c’est franchement joli et intelligent, avec des thèmes forts bien traités. Seuls quelques petits couacs techniques s’invitent à la fête (la lampe torche ne veut parfois tout simplement pas s’équiper, sauf après avoir ouvert et fermé le menu…), mais l’ensemble reste très bon. Une belle surprise, disponible pour le moment en dématérialisé, mais une version physique arrivera dans les semaines à venir. Vivement !


Les +

  • direction artistique de toute beauté
  • la narration, accrocheuse
  • le principe de la boucle temporelle bien géré
  • les différents PNJ, tous bien écrits
  • 4 fins différentes
  • la bande-son, tantôt rythmée, tantôt mélancolique
  • des thèmes forts bien traités
  • la ville et son architecture
  • l’ambiance générale, excellente
  • de jolis effets graphiques

Les –

  • quelques textures en deçà
  • un peu de clipping
  • les choix, pas toujours impactant
  • on aurait aimé que ça dure plus longtemps

Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.