Avis Manga Kana : Sky-High Survival Next Level – Tomes 1 et 2

Si le nom de « Sky-High Survival » vous dit quelque chose, c’est normal ! La série de Tsuina Miura et Takahiro Oba a en effet débuté en 2013 au Japon et s’est terminée après 21 tomes, dont le dernier volume est disponible chez nous depuis le 19 février dernier. Cette version « Next Level » nous replonge donc dans cet univers apocalyptique si particulier, avec l’introduction de nouveaux personnages. Mais du coup, à qui s’adresse cette nouvelle aventure ? Aux fans inconditionnels, aux nouveaux venus, ou les deux ? Nous avons eu la chance de recevoir les 2 premiers tomes de « Sky-High Survival Next Level », et il est temps de vous en parler.


Avis Manga Kana : Sky-High Survival Next Level - Tomes 1 et 2Synopsis : Alors qu’il regarde le ciel depuis le toit de son école, Senya, un jeune garçon qui rêve de devenir astronaute, assiste à l’apparition mystérieuse d’une immense tour dans le paysage urbain. Il est aussitôt transporté dans un univers parallèle ! Senya découvre alors un monde en ruine, dans lequel les gratte-ciels sont reliés entre eux par des ponts suspendus ! Il aperçoit une jolie jeune fille, se trouvant comme lui sur le toit d’un immeuble, mais celle-ci se jette aussitôt dans le vide et s’écrase au sol. Et voilà maintenant Senya poursuivi par un homme masqué effrayant et armé d’une lame tranchante ! Pas de doute, il va devoir lutter et ruser s’il veut survivre !


Avis Manga Kana : Sky-High Survival Next Level - Tomes 1 et 2


Nous allons être totalement honnêtes avec vous : nous n’avons pas lu la série d’origine, et découvrons l’univers de Tsuina Miura et Takahiro Oba avec « Next Level ». Nous avons hésité à nous lancer dans la lecture, de peur d’être un peu perdus, mais l’éditeur nous a confirmé qu’il n’était pas forcément nécessaire d’avoir lu les 21 tomes de la série d’origine pour tout comprendre. Forcément, contrairement aux connaisseurs, nous allons sans doute passer à côté de certaines références ou autres clins d’œil, mais après avoir découvert ces débuts, nous n’avons pas été trop largués. L’introduction reste malgré tout un peu rapide, et à l’image d’un isekai classique, notre héros Senya va se retrouver propulsé dans un monde parallèle qui ne fait pas franchement envie. Les immeubles sont en ruine, et la première jeune fille qu’il va rencontrer va se jeter dans le vide et se suicider. Comme première impression, il y a mieux, mais Senya ne semble pas plus perturbé que ça et accepte quasi sans broncher toutes ces nouvelles règles. C’est un peu étrange, et cette facilité d’acceptation est justifiée par le fait que notre héros a déjà lu ça dans des mangas ou des animes… On repassera niveau cohérence, mais ce n’est pas bien grave et cela a le mérite de nous plonger dans le récit sans trop attendre. Forcément, les connaisseurs de la série auront des notions que les novices n’ont pas, et il faut espérer que davantage de détails seront apportés dans les chapitres et tomes à venir. Tout ceci est donc un peu déroutant, mais les événements vont s’enchaîner rapidement. Senya met la main sur un fusil sur lequel est agrippé un petit monstre qui va semble-t-il fusionner avec lui, à l’image de Migy dans « Parasite« , et il va se voir doté de pouvoirs. Et notre héros va en avoir besoin, car des hommes masqués sont à sa poursuite.

Ce nouveau monde semble en effet être soumis à des règles très particulières, proches d’un battle royale, et le survivant aura droit à un pouvoir spécial. Mais une mystérieuse femme, à la puissance écrasante, semble avoir pris les choses en main. Pour survivre, il faudra tuer, et Senya va pouvoir compter sur Nanami, une fillette au caractère bien trempé qui est accompagnée de son chien. Notre duo va donc devoir apprendre à faire connaissance, dans un monde où la violence règne. Ce premier tome est assez dynamique, parfois percutant et violent (le suicide de la première jeune fille, quelques têtes coupées), et on se prend rapidement au jeu malgré cette entrée en matière un peu « brutale ». Les ennemis masqués ont vraiment des sales tronches et sont réellement menaçant, donnant un véritable enjeu à notre histoire. Visuellement, c’est plutôt réussi, et certaines illustrations des immeubles en ruine sont très chouettes. Ce premier tome est donc accrocheur, et maintenant que les bases sont posées et que quelques mystères ont été présentés, l’envie de découvrir le tome 2 est bien là !


A lire également : 


Avis Manga Kana : Sky-High Survival Next Level - Tomes 1 et 2Sky-High Survival Next Level – Tome 2 : si le premier tome de « Sky-High Survival Next Level » était là pour poser les bases et pour introduire notre héros dans ce monde post-apocalyptique, sa suite met un sacret coup de boost. Moins de combats certes, mais de nouveaux personnages et déjà quelques révélations sont au programme. Le pouvoir intégré au fusil de Senya reste bien mystérieux et semble fusionner avec lui, et on apprend que cela s’appelle le « cloud ». Il s’agit d’une « sorte d’énergie qui renferme toutes les choses existantes dans ce monde », et tous le perçoivent différemment… Lorsqu’une personne acquiert une arme et un cloud, ce sont des nouvelles capacités qui s’offrent à elle. On découvre également qui est Mochizuki, un ancien astronaute qui n’est pas arrivé seul dans ce monde, et qui donne à Senya pas mal d’informations sur les règles des lieux. Ce dernier va se rendre au Q.G, et découvrir ses nouveaux compagnons. Comme nous le disions précédemment, ce tome 2 apporte son lot d’informations. On découvre qui est la grande prêtresse, ou encore cette mystérieuse femme qui a chamboulé les règles du jeu. Et la grande tour centrale ? Et bien de premières informations nous sont révélées, sur son mode de fonctionnement ou encore son but au sein de l’univers. L’ensemble reste néanmoins un peu vague, mais ces premiers éléments attisent notre curiosité. Certains personnages semblent jouer un double jeu, et Senya et ses nouveaux compagnons vont partir en expédition en direction de l’école du jeune homme. Cette dernière est en effet présente, dans son intégralité, dans cette dimension. Les élèves sont-ils présents ? Apparemment oui, et les hommes masqués s’en servent de cobaye pour tester différentes sortes de façons de tuer, afin d’apporter encore plus d’énergie à la tour. Bref, on vous laisse découvrir le reste, mais c’est pour le moment plutôt sympathique.

Mais malgré les qualités de ce tome 2, il nous manque un petit quelque chose pour réellement nous emballer. Cela vient-il de Senya, un héros pas si charismatique que ça (pour le moment en tout cas) et dont nous avons hâte qu’il monte en puissance ? Ou à cause de quelques clichés et personnages moins travaillés quand dans « 5 Minutes Forward » par exemple, autre série issue du label Dark Kana ? Ou tout simplement parce que le côté sombre et dangereux de cet univers n’est pas assez percutant ? Difficile à dire, mais une petite sensation d’inachevé reste à la fin de ce tome 2. Cela ne nous empêchera bien évidemment pas de nous plonger dans la lecture du tome 3, à venir en août prochain, d’autant que de nouveaux mystères viennent de pointer le bout de leur nez !


Lageekroom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.