LES GARDIENS DE LA GALAXIE EP1 : LE TEST !

Il y a trois ans déjà arrivait sur nos écrans un Marvel qui sortait du lot : Les Gardiens de la Galaxie. Je l’ai kiffé ce film, vu et revu, en 2D, en 3D, sans parler de sa soundtrack géniale qui a tourné en boucle dans la voiture. Quand Telltale Games a annoncé son adaptation en jeu-vidéo, j’ai sauté au plafond, ayant adoré certaines de leurs autres productions comme The Walking Dead, The Wolf Among Us ou encore Tales from the Borderlands. Seulement voilà, à trop attendre un jeu, on est parfois déçu… et c’est le cas aujourd’hui.



Le premier épisode des Gardiens de la Galaxie est disponible aujourd’hui, et nous avons eu la chance de pouvoir le terminer la semaine dernière. 1H30, c’est peu, mais c’est souvent le cas avec les productions Telltale vendues au format épisodique. L’histoire est inédite, et on retrouve Star-Lord et ses potes en train de coller aux basques de Thanos pour lui mettre sa dérouillée. On découvre ce méchant culte, bien balèze, badass, lors d’un combat qui aurait pu être épique, mais qui s’avère décevant. Autant le dire tout de suite, les graphismes sont hyper datés, et on retrouve les mêmes problèmes que dans tous les autres jeux Telltale. Les animations sont mal foutues, Star-Lord a un balai dans les miches, ça lag à mort, ça rame, ça freeze, et l’aliasing pique les yeux. Heureusement, le jeu est coloré et propose de chouettes décors, mais les personnages sont globalement ratés, surtout leur design. Star-Lord est assez moche et peu ressemblant, tandis que Gamora s’avère très banale.

Comme dans tout jeu Telltale, ça blablate à mort. Ca parle beaucoup, parfois pour rien, mais heureusement, c’est souvent drôle. On choisira avec soin ses dialogues pour se rapprocher de Gamora ou ne pas vexer Rocket, mais les choix n’ont pour le moment que peu d’incidences, et nous ne verrons les conséquences de nos actes que dans les prochains épisodes. Le vrai problème dans ce jeu, c’est qu’on n’y fait pas grand chose. Il y a bien quelques trucs cool, comme les propulseurs de Star-Lord, son scanner ou quelques fusillades, mais la jouabilité est beaucoup trop limitée. On se contente d’appuyer sur un bouton, et même en cas d’échec, la plupart des situations se terminent quand même. On ne peut même pas viser avec les flingues, ni monter ou descendre comme on veut avec ses propulseurs. Ca manque de possibilités tout ça, et c’est du coup hyper frustrant, d’autant que c’est vachement court. De bonnes idées de scénario se mettent en tout cas en place, comme ces flashbacks avec Peter et sa mère, encore bien mystérieux. Attention, les sous-titres partent en vrille ! Les sous-titres du jeu, censés être traduits en français, ne font que buguer et de nombreux choix ou lignes de dialogue se retrouvent en anglais. C’est vraiment chiant, ça casse l’immersion, et rend le jeu pénible à lire. Même si l’on est bilingue, il est super déroutant de lire une phrase sur 2 ou 3 en anglais. J’espère qu’une mise à jour sera dispo au plus vite pour régler ça.

Heureusement, il y a de bonnes choses, comme Thanos qui a de la gueule, plein de personnages du film que l’on retrouve avec plaisir, de chouettes décors, de beaux effets de lumière, pas mal d’humour (le premier degré de Drax est toujours aussi drôle), mais surtout des musiques vraiment classes, à l’image de celles présentes dans la version ciné. Ce premier épisode des Gardiens de la Galaxie se laisse jouer, et permet de renouer avec cet univers si travaillé et si particulier, mais m’a aussi grandement laissé sur ma faim. Une petite déception donc, et j’attends de voir si la suite va redresser la barre, parce que mine de rien, j’ai envie de savoir ce qu’il va se passer.

Panzer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *